AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alchimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyla
Admin
avatar

Messages : 234
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Alchimie   Mar 21 Oct - 17:10

[Entrée de Freyla]

Accompagnée, bien qu'elle n'aimait pas ça, par sa garde personnelle, la Reine entra dans la cathédrale suivit par l'homme qui souhaitait en savoir plus sur l'Alchimie. Le prêtre régisseur de l'édifice sacré se dirigea alors vers elle, avant de s'incliner bien bas, assez intrigué par l'arrivée de la Reine en cet endroit singulier.

Relevez-vous mon Père je vous en prie, nous sommes tous égaux aux yeux de la Divinité. L'homme s'exécuta et salua bien humblement la Reine.
- Votre Majesté, vous honorez le peuple et mon humble personne de votre présence en ces lieux.
- Vous m'en voyez ravis mon Père. Elle porta le regard sur les magnifiques vitraux colorés qui ornaient les murs de la cathédrale. Hélas, bien que j'en apprécie l'architecture, je ne suis pas là pour contempler ces merveilles aujourd'hui.
- Quel objet vous amène alors en ces murs ? Rien de grave j'espère ?
- Non, rassurez-vous mon Père. Je suis ici pour voir la tombe de Necrok.
- Necrok ?
- Elle aurait été enterrer en ces murs.
- Oui, je vois, sa tombe est par ici. Suivez moi votre Majesté.

Le convoi suivit alors silencieusement l'homme à la bure à travers l'édifice religieux avant de se retrouver devant la tombe de la dernière des Alchimistes. Se recueillant, Freyla monta pour toucher la structure de marbre, lisant ce qui était gravé à même la pierre. Elle se tourna ensuite vers l'homme qui l'accompagnait.

Zärfell, c'est cela ? J'aimerais votre consentement avant de continuer. Souhaitez-vous que l'on ouvre cette tombe ?
- Ouvrir la tombe ? Mais, votre Majesté... L'homme s'interrompit net en voyant la main de la suzeraine se levait. Elle le regarda alors.
- Moi non plus je n'apprécierais pas cela mon Père. Mais... cela nous permettrais peut-être d'exaucer la dernière volonté d'une enfant de la Divinité morte beaucoup trop tôt.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Alchimie   Mar 21 Oct - 19:56

[Arrivée de Zärfell]

~ A nouveau, il franchissait les portes de la cathédrale. Toujours cette même ambiance mystique vint l'envahir. Le Sage Rouge suivait de près la souveraine du Royaume, qui était accompagnée de sa garde rapprochée. Le Voyageur songea que cette jeune femme n'en avait largement pas besoin, au contraire, dans un sens, c'était plus la garde personnelle qui aurait besoin de leur Reine pour les défendre. Harmattan à ses côtés, sage mais attentive, ils s'arrêtèrent aux salutations entre Freyla et le Père.

La couronnée expliqua la raison de sa venue et l'homme de foi les emmena auprès de la tombe de Necrok. Zärfell la détailla une nouvelle fois, se demandant ce qu'elle pouvait bien renfermer. N'y avait-il à l'intérieur que les ossements de la dernière des Alchimistes ou plus que cela ? Le mystère restait total ! Il prit le temps d'accorder une pensée à cette noble dame et à la Divinité, en dépit de n'être pas vraiment très tourné religion. Pour lui, la Divinité était davantage un symbole, un idéal, une façon de penser qu'une déesse au sens propre.

La Reine l'apostropha et le jeune homme fit un pas en avant, la rinoral non loin de lui. Sa question en surprit plus d'un, mais le puissant Mage comprit le but de celle-ci. De plus, il savait à quel point le Royaume était un lieu de grande foi. Quelle sacrilège l'ouverture d'une tombe scellée était ! Un bref instant, le fils de l'Empire se sentit coupable. Finalement, se fut le regard émeraude de son amie velue qui vint l'aider à réfléchir, alors qu'il sentait un poids sur ses épaules. Zärfell releva la tête, son regard clair scintillant un instant sous la lueur des torches, pour déclarer :


- Qu'on me pardonne pour mes mots, mais je pense qu'il le faut.

Il regarda un court instant les différentes personnes présentes, vêtu tel un gitan du désert. Zärfell ne savait pas si d'autres personnes malintentionnées étaient aussi en quête de l'Alchimie, mais pour lui, il valait mieux ouvrir une tombe scellée et empêcher le renouveau de l'Alchimie entre les mains de personnes malintentionnées.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
avatar

Messages : 234
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Alchimie   Mar 21 Oct - 20:36

Freyla hocha la tête avant de faire un geste de bras. Plusieurs gardes se mirent alors de chaque côtés du tombeau et posèrent leurs mains sur la pièce lourde qui recouvrait le cercueil. Attendant le signal de la Reine, ils se tournèrent vers elle qui se mit à l'emplacement des pieds du défunt.

Elle porta le regard vers le prêtre régisseur des lieux, ayant conscience que ce qu'elle venait de demander n'était pas quelque chose de commun. Mais en un sens, cette affaire lui tenait quelque peu à cœur. Et mieux valait une ouverture de tombe dans les règles qu'un pillage sauvage pour obtenir l'objet de toutes les convoitises.


Mon Père, peut-être pourrions nous alléger la gravité de la situation si nous l'accompagnons d'une prière solennelle et mérité, n'est-ce pas ?
- Oui votre Majesté, vous avez raison.

L'homme se mit alors en face de la Reine, à l'emplacement de la tête du défunt. S'agenouillant, Freyla posa alors son front sur la tombe, pour se recueillir comme il le fallait. Tout le monde autour du tombeau l’imita alors. Pour ne pas trop ternir son image, elle devait donner l'exemple jusqu'au bout. Un souverain, même temporaire, avec une mauvaise image est un souverain perdu. Le prêtre leva alors les bras au ciel.

Que la Divinité, en ces lieux, nous pardonne de réveiller l'âme de la personne qu'elle a recueillit en ses bras.
Qu'à jamais son repos ne soit plus troublé.
Et qu'en vain ce réveil ne soit pas effectué.
Saâm.
- Saâm.

Reprenant en choeur ce mot sacré, les personnes autour de le tombe se relevèrent alors, la Reine hocha la tête.

Ouvrez la tombe.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 311
X.P : 435
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Alchimie   Mer 22 Oct - 9:06

Trois de chaque côtés, les hommes en armures posèrent respectueusement leurs mains sur le tombeau de la dernière Alchimiste, s'apprêtant à l'ouvrir. Ils se firent tous un signe de tête et prirent leurs appuis avant de pousser fort l'épaisse dalle de marbre qui protégeait le corps de Necrok. Après quelques secondes, un bruit grave résonna, de la poussière tomba, et la chose commença à bouger.

Lorsqu'enfin le tombeau s'ouvrit, son contenu pouvait choquer les personnes qui le découvrait, et ce fut le cas du prêtre et des hommes de la Reine.

Une jeune femme reposait dans le tombeau, les mains posées sur la poitrine, les yeux fermés. Elle avait les cheveux blanc et sa peau semblait encore vivante. On avait l'impression que la jeune femme avait été enterrée la veille ! Rien sur elle ne laissait penser qu'elle était morte ou vivante, la confusion pouvait largement se faire.

De ses mains partait une chaînette au bout de laquelle pendait une pierre d'une rare conception, magnifique et de presque toutes les couleurs. En réalité, les couleurs s'alternaient à intervalle régulier. Une puissante source de pouvoir émanait de cette pierre. Le prêtre observa alors le corps de Necrok.


C'est impossible... cette tombe est vieille de plusieurs siècles ! Et cette pierre... elle possède un si grand pouvoir... Pourquoi personne ne l'a ressentie auparavant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyla
Admin
avatar

Messages : 234
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Alchimie   Mer 22 Oct - 22:08

Elle espérait du plus profond de son cœur que la Divinité pardonnerait ainsi l'offense qu'elle faisait auprès de Necrok. Ce n'est pas tous les jours que l'on ouvrait une tombe, encore plus dans un bâtiment religieux aussi fréquenté. Nul doute que si l'Inquisition avait été là, elle aurait risqué de provoquer un incident diplomatique. Mais c'est aussi parce que l'Inquisition n'était pas là qu'elle avait pu se permettre cette action. Pendant qu'elle réfléchissait à toutes ces conséquences (ce qui ne lui ressemblait pas trop), elle observait lentement l'imposante dalle de marbre dévoilait son contenu.

Et quel contenu ! La Reine manqua d'être surprise par la jeunesse bien prononcée du corps. Pourtant, aucune respiration n'émanait de la cage thoracique de la jeune femme en face d'eux. Elle le savait, elle avait beaucoup fréquentée les champs de batailles pour le savoir. Le spectacle qui s'offrait à elle avait de quoi soulever bien des interrogations, et le prêtre régisseur de la cathédral posa bien haut les questions que tout le monde devait sûrement se poser. Freyla s'avança tout simplement.


Peut-être un des miracles de l'Alchimie ? L'histoire de l'Alchimie, écrite sur le premier parchemin issue d'une expérience réussie, précisait que depuis qu'ils avaient touchés la pierre philosophale, Décartus et Riri 'Na semblaient ne plus connaître les méandres du temps... Il semblerait qu'il existe même la notion de qualité auprès des pierres philosophales. Quant au blocage du pouvoir... Une fois encore, le parchemin dévoilait que Décartus et Riri 'Na avaient créer cette matière qui ne laissait transiter aucune énergie magique pour que jamais quelqu'un d'ambitieux ou de hasardeux ne découvre les mystères de l'Alchimie...

Elle fit glisser ses doigts sur le bord du tombeau, supposément entièrement composé de cette matière magique. Le temps d'un silence, elle salua cette initiative de la part du duo étonnant et en vint même à sourire devant une telle histoire.

Qu'un duo, aussi improbable qu'est un homme de science avec une maîtresse de la magie, ne parvienne à autant de sagesse d'un commun accord et ne prévoit ainsi l'avenir... L'histoire de Pandore ne cessera jamais de me surprendre.

Puis elle posa ses yeux sur la pierre qui pendait au bout de la chaînette, cette pierre arc-en-ciel qui changeait de couleur presque à l'envie. Ce jeu magnifique se reflétait dans ses iris, et en fit même vibrer Excalibure, comme si l'arme sacrée était mise en présence d'une ses semblables. La Reine se retourna alors vers Zärfell.

C'est la pierre philosophale, n'est-ce pas ? À vous l'honneur.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Alchimie   Jeu 23 Oct - 14:07

~ Zärfell espérait qu'on ne lui en veuille pas trop... Harmattan se serra contre lui, comme pour le rassurer davantage. Son souffle régulier venait s'aligner à celui du Sylphe, qui pouvait ressentir bien des choses provenant de l'animal à ses côtés. Le temps, mais aussi sa nature, l'avait doté de cette particularité. Le Sage Rouge écouta la prière qui était effectuée, certainement dans le but de diminuer l'offense. Zärfell ferma les yeux et la récita en son for intérieur, le couplant avec des mots sacrés de la langue des gens du désert. Il murmura le dernier mot dit par tout le monde, avant de rouvrir ses yeux et voir Freyla ordonner l'ouverture du tombeau. Le coeur d'Harmattan s’accéléra, comme si l'animal pouvait déjà ressentir ce qui émanait de dessous la pierre en cours d'élévation...

Et une étrange force affluait de plus en plus, telle une vague. A chaque centimètres d'avancement, quelque chose d'inconnu, à l'intensité croissante, faisait presque vibrer toute la magie qui coulait dans les veines du Voyageur. N'importe quel Mage, même peu puissant, pouvait ressentir la source mystique qui, lentement, semblait glisser ses rubans invisibles par l'ouverture. Enfin, la grosse dalle fut ouverte pour de bon et les spectateurs furent stupéfaits de la scène qui s'offrait à eux. Même Zärfell ne put retenir une expression de surprise, mais très vite, ses yeux vinrent se poser sur l'objet lumineux et arc-en-ciel qui trônait autour du cou de la belle jeune femme, épargnée par les âges. Le prête s'interrogea sur la même question trottant dans l'esprit de chacun. Mais au fond, le jeune homme avait sa petite idée de la réponse.

La Reine d'Awarennor s'agenouilla près de la sépulture et informa les gens aux alentours grâce aux informations qu'elle possédait. La magie de Zärfell tressaillait à la vue de cette pierre sacrée. Il écouta attentivement la souveraine et but chacune de ses paroles, bien enregistrées dans sa mémoire. Freyla médita sur ce duo fabuleux tout en détaillant le tombeau. Le jeune homme put sentir le flux magique qui circulait entre l'épée sacrée de la Chevalière de Pandore et la pierre philosophale. Après tout, sûrement avaient-elles la même nature. Et, les Mages avaient ce don pour ressentir ces liens invisibles, leur sixième sens étant la vision unique qui leur était offerte. Freyla se tourna vers lui et Harmattan recula légèrement. Son regard clair détailla la Reine, puis le tombeau.


- Oui, c'est bien la pierre, elle dégage trop de puissance pour n'être qu'un bout de caillou fluorescent... Il se tourna vers l'objet sacré. Bien...

Sa voix ne trembla pas, aucune peur ne s'y lisait, ni aucune soudaine envie de domination du monde. Mais, il y subsistait une crainte de l'inconnu et l'inquiétude, mais aussi la curiosité, de la découverte d'un objet longtemps recherché. Il se pencha par dessus la jeune femme et tendit sa main halée. Il se murmura des pensées à lui-même.

- Pardonnez-moi Necrok, Divinité...

Dans ses iris vert pomme se reflétaient les couleurs dansantes du cristal. Au fond, il avait l'impression d'être en face d'un artefact magique qui l'appelait... Peut-être était-ce similaire ? Il songea un instant que, sûrement aurait-il dû aller voir le Vieux Sage afin d'en apprendre plus sur son pouvoir de Sage Rouge. Le jeune homme n'avait jamais eu à faire avec des objets à la source magique aussi conséquente et, oui, il avait un peu peur au final. Il retira doucement la chaîne, puis toucha la pierre philosophale. Là, il n'aurait su décrire l'étrange force qui le parcourut de long en large. C'était... Nouveau. Incroyable même !

Il lui parut tenir entre ses doigts un pouvoir immense et encore tant de mystère à éclaircir. Il fixa la pierre tout en se relevant, la parcourant dans ses moindres détails. Pouvait-elle lui fredonner, dans un souffle, quelques bribes de paroles incompréhensibles ? Ou alors était-ce son esprit qui lui jouait un tour ? Zärfell décrocha ses yeux colorés de la pierre philosophale et regarda Harmattan, puis la Reine. Son expression sereine et quotidienne en cachait une autre.


- Pas de doute possible, c'est bien la pierre philosophale ou alors c'est un faussaire très adroit en magie qui a copié la vraie. N'importe quel être magique pourrait ressentir le flux de magie qui s'en dégage... J'avoue n'avoir jamais rien senti de semblable. Il fixa la pierre et ses couleurs, qui jouaient avec son iris. Incroyable ne serait même pas le mot adéquat. Plutôt... Il chercha, mais ne fit que le souffler, comme hésitant sur l'exactitude de la définition. Chimérique.

Quelle expression extravagante, mais si significative. Il se tourna vers le Père, les hommes en armure, puis la Reine.

- C'est un sacré artefact magique. Autant que votre épée... Je ne vais pas vous cacher que je ne sais pas comment l'utiliser, y a pas de mode d'emploi. Mais un bâton d'if et une pépite d'or permettraient d'en user convenablement. Ça rendrait fou n'importe qui d'avoir ça entre ses mains sans les bons ustensiles.
- Alors fais attention !
Il regarda Harmattan. - Ne le fais-je pas toujours ?
- Non, pas toujours...
- Alors je ferai attention. Tu as ma parole. Et, je ferai honneur à ceux qui ont découvert cette science. Mages comme scientifiques.
- Je sais qu'on peut te faire confiance, Zärfell.

L'animal sourit. Apparemment, cette découverte n'était que le début de quelque chose d'important. Une grande aventure jamais réalisée depuis des siècles ! Il se tourna vers Freyla et lui demanda, lui présentant la pierre :

- C'est la découverte de votre peuple, celui d'Awarennor. Je ne pourrai continuer ma quête de l'Alchimie si je n'ai pas votre autorisation pour le faire, ni votre confiance, ou même celle des vôtres... M'accordez-vous le droit de poursuivre ma quête pour faire renaître cette magie, Dame Freyla ?

Son regard n'avait rien de comparable à la lueur parfois puérile, sereine ou joueuse qui pouvait scintiller dans ses iris. Il parlait là en pleine connaissance de cause, comme un véritable adulte. Pour Zärfell, la magie n'était pas quelque chose à prendre à la légère. On se brûlait bien plus en jouant avec cet art qu'avec le feu lui-même.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 311
X.P : 435
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Alchimie   Jeu 23 Oct - 14:25

Un éclair de lumière fulgurant, à peine visible. C'est ce qui émana alors soudainement du tombeau de l'Alchimiste quand la pierre philosophale toucha la main de Zärfell et qu'il la retira du cercueil où reposait Necrok. Le silence s'installa. Un silence pourtant déjà bien là, en ce lieu sacré, mais celui-ci avait quelque chose de beaucoup plus pesant, de beaucoup plus puissant, de beaucoup plus... particulier.

La pierre philosophale brilla, mais ce qui allait suivre, peu de personnes dans cette pièce n'allait en être l'unique témoin. Elles se comptaient sur une main : la Reine, le Sage Rouge et peut-être le prêtre, homme de foi qui depuis qu'il s'occupait de la cathédrale avait eu fort à faire avec beaucoup d'évènements magiques.

Debout, de l'autre côté du tombeau, entre la foule d'hommes en armures, se tenaient un grand homme, aux vêtements rouges, une moustache ponctuant son visage. À ses côtés, deux jeunes filles d'une rare beauté, portant le même style de tenues : un chapeau, une veste légère et une petite jupe. Elles avaient l'air jeune, bien plus jeunes que l'homme qui se tenait derrières elles. Chacune d'entre elle tenaient un bâton magnifique. On aurait presque cru voir un portrait de famille. Les êtres reflétaient de bleu, la couleur de l'éther. La plus jeune d'entre elle se contenta alors de parler.


Merci.

Puis le trio se mit à sourire alors que le corps de Necrok s'animait, devenait à son tour éther, et rejoignis le trio, qui l'accueillit parmi eux avec chaleur. Elle se retourna alors, de petites lunettes posées sur son nez, avant de sourire également. Puis, ils disparurent aussi simplement qu'ils étaient apparus.

Le cercueil se referma alors de lui même, et la dernière chose que tout le monde pouvait percevoir cette fois, fut un sourire qui se dessinait sur les lèvres de la défunte Alchimiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyla
Admin
avatar

Messages : 234
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Alchimie   Jeu 23 Oct - 14:38

Freyla avait observée le jeune Sage Rouge pendant tout son rituel avant qu'il ne retire la pierre philosophale de son écrin de marbre. Elle ressentit que son épée n'était pas sans reste devant tant de puissance. Un semblable ? Excalibure était forgée dans l'orichalque après tout. On savait tous les propriétés infinies qu'avait ce métal. N'était-ce pas à cause de cela que Pandore avait connu la Grande Guerre ?

La scène qui se déroula alors devant ses yeux était magique. Même elle, dans sa grande carrière d'aventure aux quatre coins du monde, n'avait rien vue de semblable. Les personnes qui venaient là de les remercier... Était-ce réellement ceux qu'elle croyait être ? Et lorsque le corps, ou plutôt l'âme de Necrok les rejoignit, la Reine ne put s'empêcher de répondre à leurs sourires en guise de respect. Quelle merveille, quelle beauté que cette scène certes éphémère, mais qui marquerait à jamais son cœur et son esprit.

Lorsque tout s'arrêta, elle comprit alors ce vieux proverbe de Shoan : ''la beauté est aussi éphémère que la fleur d'un cerisier''. Elle en avait là vue tout le sens.

Puis la réalité revint, et elle se demandait si elle avait été seule à avoir vue ça. Peut-être ne le saura-t-elle jamais. Le calme du bâtiment revenu, elle porta ses regards sur le dénommé Zärfell qui décrivait la nature de l'objet avant de déclarer que lui même n'était pas réellement sûr de savoir comment cela marchait. Il est vrai que cette pierre n'avait pas la même propriété qu'une épée. Même si elle n'avait découvert que récemment toute la puissance d'Excalibure, il lui suffisait de l'invoquer dans les situations propices. Une pierre philosophale, sûrement cela avait quelque chose de différent.

Aussi, quand il lui demanda en quelque sorte la permission de continuer, la Reine laissa un temps, quelque peu de suspens. La confiance n'est-ce pas ? Elle se tourna bien en face de l'homme, pour lui parler d'égal à égal, de Pandorienne à Pandorien.


Il est vrai que cette pierre devrait être la propriété du Royaume. Mais à quoi bon posséder un objet dont je ne connaîtrait l'utilisation ? Le mettre sous clé ? Pensez-vous que j'aurais fait demandé d'ouvrir ce cercueil pour l'y remettre ensuite l'objet que nous avons trouvés ? Cette pierre renferme un puissant pouvoir, comme vous l'avez dit. Elle se tourna vers ses gardes et leur fit signe de s'apprêter à partir. Gardez là sur vous pour l'heure. Nous retournons au château. J'aurais à vous parler.

[Sortie de Freyla]

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Alchimie   Jeu 23 Oct - 15:02

~ Le Voyageur continua de fixer la Reine. Lui aussi avait vu, ou plutôt ressenti la scène. Au fond, toute sa concentration s'était portée sur la pierre philosophale, comme si celle-ci avait voulu focaliser tout son être sur elle. Mais il avait bien vu la beauté de ce que l'ouverture du tombeau avait causé, aussi le sourire de Necrok. Encore un peu de mystère dans une situation qui l'était déjà beaucoup... Harmattan avait pu la voir aussi, désormais perdue dans ses pensées, probablement en pleine réflexion sur ce qu'elle venait d'apercevoir.

Finalement, Freyla se tourna bien dans sa direction, droite. On pouvait sentir la marche d'égalité sur laquelle ils étaient en cet instant. Elle posa de judicieuses questions, avant de se tourner vers ses gardes. Il observa l'objet qu'il avait le droit de conserver. Il fit bouger doucement la pierre entre ses doigts. *Suis-je vraiment sur le point de permettre à l'Alchimie de renaître ?* Puis, le reste des mots de la Reine le ramenèrent sur terre. Ainsi, ils retournaient au château. Il acquiesça avant de passer la chaîne autour de son cou. Alors que les gardes partaient, le Sylphe se tourna vers Harmattan et lui tapota gentiment l'épaule, voyant qu'elle rêvassait :


- Hey, Harmattan, on retourne au château avec Freyla, tu viens ?
- Ah oui... Désolé, je réfléchissais à la scène qu'on vient de voir. Qui cela pouvait-il bien être ? Qu'est-ce que ça signifie ? Et le sourire de Necrok ? Le tombeau qui se referme ?
- Je ne sais pas mon amie, je sais pas ce que tout cela peut signifier... Peut-être sont-ils heureux de sentir la potentielle renaissance de l'Alchimie proche ?
- Potentielle ?
- Eh ben... J'espère y arriver.
- Crois-y et tu y arriveras.
- Qu'aurait fait le Vieux Sage ?
- Arrête de penser un peu au Vieux Sage, t'es pas lui non plus ! Prudence, équilibre et sang-froid, voilà ce qu'il faut ! N'oublie pas de protéger cet artefact au péril de ta vie, Zärfell. Tu es le garant de la pierre philosophale maintenant. Ce n'est pas anodin.
- Je sais...
- ... Tu as peur ? Tu doutes ?
- ... Un peu des deux je pense...

Ils continuèrent de parler tout en suivant le cortège que formait la petite troupe. Il jeta un dernier coup d'oeil à la tombe, s'estimant heureux que la terrible Knox n'est pas été présente. Mais, maintenant, qu'allait-il se passer ?

[Sortie de Zärfell]

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alchimie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alchimie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» L'Alchimie des Molécules
» monter l'alchimie
» [Cours] L'alchimie et ses mystères
» L'Alchimie sith: règles et background.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Royaume d'Awarennor :: Château d'Awarennor :: Cathédrale d'Awarennor-
Sauter vers: