AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fujiwara Hinohime, la Phoenix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fujiwara

avatar

Messages : 28
X.P : 30
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Fujiwara Hinohime, la Phoenix   Dim 15 Fév - 16:41

Nom : Hinohime (signifie Princesse de Feu dans l’ancienne langue de Shoan)
Prénom : Fujiwara
Surnom : La Phoenix (ou Fuji pour les intimes, à ce jour une seule personne.)
Âge : 18 ans tout juste
Type : Humain
Main theme : https://www.youtube.com/watch?v=FmSCi_YZ1O4


Histoire


La famille Hinohime et le clan Fujiwara

Les origines de la famille Hinohime remontent au clan Fujiwara, l’un des principaux clans qui se partageaient le territoire de Shoan à l’époque de la première Guerre Civile. Le clan Fujiwara était un clan très influent grâce à ses nombreux contacts et les mariages organisés avec les autres clans. Parmi les familles les plus influentes du clan, la famille Hinohime était rattachée à la guerre et fournissait au clan ses meilleurs guerriers. La carrière d’un soldat Hinohime se devait exemplaire, et la plupart du temps, ils recevaient les titres qu’ils méritaient lors d’exploits militaires. Quand la Guerre Civile devint importante au point que les clans devaient faire le choix de se battre ou de mourir, le clan Fujiwara fut absorbé par le clan Shoan et ne conserva de ses privilèges que des postes politiques moyennement placés. La famille Hinohime, toute de fois, continua à se démarquer par ses prouesses militaires. Cet avantage considérable dans un tout nouvel Empire militaire fit de la famille Hinohime l’une des plus puissantes de l’époque. La tradition voulut que chaque aînés mâles de la famille serve dans les rangs de l’armée de Shoan en tant qu’Officier. Elle conserva cette place avantageuse jusqu’à la Grande Guerre. Durant ce massacre, tous les fils de la famille furent tués et il n’en resta que des filles, qui avaient déjà été promis à des mariages avec d’autres généraux de l’Empire. La famille Hinohime manqua bien de disparaître de la terre de Shoan. La légende, transmise de génération en génération dans la famille, raconte alors qu’une mère du clan joignit le Temple de la Fille du Volcan et l’implora d’avoir un enfant mâle. Quelques années plus tard, elle donna naissance à des triplés garçons et ressortit miraculeusement de l’accouchement.

L’après Grande Guerre et la naissance de Fujiwara

Après la disparition de la Fille du Volcan et l’arrivée des cinq printemps des nouveaux héritiers Hinohime, la famille dût affronter la pacification du territoire de l’Empire et immanquablement la perte de son influence. Quand la réorganisation de l’armée Impériale fut lancée, la famille Hinohime lutta de tous ses moyens pour conserver une place dans l’armée pour ses enfants mâles. Mais les règles strictes s’appliquèrent à tout le monde et la famille se retrouva retirée du monde militaire jusqu’à la majorité de ses fils. Pendant des années alors, les Hinohime furent parmi les plus stricts appliquant du code d’honneur militaire et du succès à l’armée de ses fils. Peu à peu, au fur-à-mesure des âges, elle perdit de sa gloire et de sa superbe. La fin de l’apogée de la famille Hinohmie se marqua avec la mise en place définitive des lois martiales de l’Empire.
Après cinq siècles, naquit dans la capitale de l’Empire une fille aux yeux de feux comme le rubis. Cette fille était la dernière descendante de la désormais éteinte famille Hinohime. À sa naissance, elle mit le feu au tissu qui devait la porter hors du berceau. Pour la première fois depuis l’après Grande Guerre, la famille Hinohime donnait naissance à un être aux capacités magiques. Cependant, l’accouchement se retrouva être fatale pour la mère, qui décéda en confiant son seul et unique enfant au père, alors Officier de l’Armée Impériale de Shoan. Le père prit l’enfant sous son aile et, comme pour marquer l’évènement, lui attribua le patronyme de Fujiwara, en l’honneur de l’ancien clan dont la famille Hinohime était le dernier représentant.


De l’enfance à l’adolescence

Alors qu’elle n’est pas albinos, Fujiwara montra rapidement des traits physiques particuliers. Ses cheveux devinrent blancs comme la neige à leurs premières croissances. L’enfant n’avait plus fait preuve de ses capacités magiques depuis sa naissance, aussi son père ne lui accorda aucune éducation magique approprié. Après tout, un Mage d’élite de l’Empire lui avait dit que la magie ne se révélait en général qu’arrivait à l’adolescence et que la prouesse native de la fille n’était qu’un fait rare. Fujiwara connut donc une éducation classique à tout enfant de l’Empire. Elle intégra l’école de Shoan à l’âge légal et continua à apprendre comme il le fallait. Il arrivait souvent qu’elle se batte avec ses camarades, mais en dehors de ça, elle n’avait pas de problèmes particuliers. Quand elle gagna ses six ans, elle observait un feu de cheminée s’éteindre lentement. C’est là qu’en prononçant tout simplement le mot ‘’feu’’, elle permit à la braise de repartir. Elle recommença le jeu encore quelques fois avant que son père ne lui explique l’évènement de sa naissance. C’est là que Fujiwara comprit qu’elle était bel et bien une Mage du Feu. Elle ne se plongea pas pour autant dans les livres. Ces derniers l’ennuyaient, et elle préféra apprendre de manière autodidacte. Cela ne l’empêcha pas de mettre le feu au mobilier quelque fois, mais un feu rapidement maîtrisé. Plus l’enfant s’approchait de l’adolescence, plus elle devenait indépendante et solitaire. Elle avait arrêté l’école dès que possible et commençait à passer de plus en plus de temps dans la forêt de Shoan. Parfois, elle partait une heure, parfois une journée. Très rapidement, son père ne la voyait plus à la maison. L’évènement qui décida définitivement Fujiwara arriva à l’âge de ses quinze ans. Quand elle rentra à la maison, c’était pour voir son père noyait dans le chagrin, car il avait été rejeté par une Princesse de Shoan. L’homme déclara vouloir partir en exil. Fujiwara ne lui répondit pas et lui annonça clairement que s’il s’arrêtait sur ça, c’est qu’il était faible. Sans dire un mot de plus, elle quitta la maison et ne revint jamais. Son père se fit Seppeku un mois plus tard.

La Guerre Civile

Fujiwara avait pris l’habitude désormais de ne vivre que dans la forêt de Shoan, seule et tranquille. Ses seules contacts avec l’extérieur sont les Prêtres-Forestiers, qu’elle rencontre souvent, et les rares fois où elle rejoint la Cité Impériale. Lorsque la deuxième Guerre Civile de Shoan éclata, après les Guerres Obscures, on demanda à Fujiwara d’assister les troupes de l’Empire à chasser les dissidents de la forêt. Fujiwara refusa, car elle ne souhaitait voir l’endroit qu’elle appelle désormais sa forêt gagnait par le conflit. Elle se plia quelques fois pour ne pas être chassée de là. C’est pendant une promenade qu’elle rencontra une mère inquiète pour son fils dans un camp de rescapé. Fujiwara connaissait bien cette personne, puisqu’elle l’avait souvent croisée lors de cueillettes avant la Guerre Civile. Elle accepta sa requête et rejoignit la Cité Impériale pour trouver son fils et lui remettre un collier et, si besoin, le guider hors de la forêt. Prise d’une soudaine sympathie pour l’individu qu’elle avait trouvée, Fujiwara fit même plus en lui permettant de revoir sa mère une dernière fois avant son exil. Elle suivit le dénommé Zärfell jusqu’à Gandur et Awarennor, où elle se sépara de ce dernier avec un enfant perdu de l’Empire. C’est à la suite des retrouvailles avec les parents que la jeune femme pu enfin retrouver sa forêt et son train quotidien. Mais récemment, une étrange sensation de puissance n’a cessé d’émettre depuis la Cité Impériale. Fujiwara a bien l’impression que la personne source de cette puissance ne va pas tarder à croiser à nouveau sa route.
Apparence


Physique : Le trait de physique le plus pertinent de Fujiwara est son faux albinisme. En effet, la jeune femme possède des cheveux blancs comme la neige et des yeux de feu. Ses cheveux, longs derrière, touchent presque le sol et sont attachés en deux mèches de part et d’autres. Devant, ils sont coupés en une frange qui s’arrête juste aux sourcils et plus long au niveau des joues. Son nez est plutôt petit, sa bouche placée où il faut et de la taille qu’il faut pour s’harmoniser avec le visage. Ses yeux sont plutôt grand, un peu plus que la moyenne. Ses joues et sa mâchoire sont féminines, mais ont ce petit côté masculin qui la rend quelque fois un peu garçon manqué. En fait, si elle se coupait les cheveux, elle pourrait même passer pour un membre du sexe opposé, de visage du moins. Fujiwara est plutôt grande et légère, et bien qu’elle n’en est pas l’air, relativement costaud. Assez pour se bagarrer avec les gamins quand elle était petite. Ses longues journées de marches dans la forêt l’ont dotées de jambes à toutes épreuves et d’un excellent sens de l’équilibre, bien que loin d’égaler le pied marin des navigateurs. Quand elle sort ses mains des poches, on peut constater des doigts de pianistes fins et élégants.
Vestimentaire : Le schéma de couleur des vêtements de Fujiwara est simple : blanc et rouge. Un nœud-ruban large comme deux fois sa tête trône ainsi derrière sa tête, tandis que ses deux mèches sont tenues par d’autres rubans. Elle porte une chemise blanche en coton boutonnée jusqu’au col et aux manches bouffantes. Juste au dessus des coudes, deux lanières de cuirs font le tour de ses bras. Sa chemise rentre droit dans son haut et large pantalon bouffant rouge, ponctué de rectangles blancs. Des salopettes permettent à ce pantalon de tenir de manière ferme et robuste, ce qui est nécessaire pour de longues marches dans la forêt. Ses chaussures sont en cuir, il s’agit de petites bottes dont l’intérieur est rembourré pour un maximum de confort, puisqu’elle marche sans chaussette. Il est inutile de préciser que ses vêtements sont ignifugé grâce à la magie. Son style est en somme toute très masculin, ce qui peut entraîner une confusion de loin quand on la distingue mal.

Caractère


Fujiwara a bien ce que l’on pourrait appeler un caractère de feu. Déterminée et inflexible, rien ne la lasse plus que l’autorité et ne rien faire. Elle est énergique et ne s’arrête que pour dormir, boire ou manger. Elle sait être patiente, mais il ne faut pas en abuser non plus. C’est une solitaire dans l’âme, alors le contact humain n’est pas forcément son fort. Son passe-temps favoris ? Parcourir la forêt de Shoan, ramassez par ci par là des graines, des fruits, des objets perdus, brefs, n’importe quoi, et aller les revendre à la Cité. C’est d’ailleurs de cette manière qu’elle gagne le plus clair de sa vie. En dehors de ça, elle n’est pas agressive pour deux sous. C’est quelqu’un qui apprécie le calme et la banalité de son quotidien dans la forêt. Elle est très rapidement devenue une icône locale dans l’Empire, voir même une légende urbaine quelque fois, certains voyageurs non-natifs de l’Empire en venant même à douter de son existence. En fait, elle est plutôt gentille et n’hésite pas à raccompagner les passants perdus à la Cité ou à la frontière, avant de disparaître à nouveau dans l’ombre des bois. Personne ne connaît la forêt mieux qu’elle, à part peut-être les Prêtres Forestiers. Elle ne considère personne comme son ami, car comme elle le dit : ''la sympathie est en fardeau dont je me passe bien volontiers'', mais cela ne l’empêche pas de s’en faire, un peu malgré elle. Celle qui pourrait se rapprocher le plus de ce statut est une maîtresse d’école primaire de l’Empire, seule personne au monde à réussir à l’appeler Fuji à ce jour, et l’homme qu’elle a accompagné dans un voyage en dehors de la forêt pour la première fois. Curieusement, elle adore les enfants, êtres les plus bruyants et turbulents sur terre. Une de ses activités préférées est même de les porter sur ses épaules pour un petit tour dans la forêt. Les parents de ces enfants lui font confiance et savent que Fujiwara tiens trop aux enfants pour ne pas les protéger en cas d’attaque. Quand Fujiwara se bat, ce qui est plutôt fréquent quand on considère le taux de monstres et de bandits dans son principal lieu de vie, c’est toujours de manière passive. Ses sorts sont simples, mais gare à ne pas tomber dans l’illusion d’une Mage faible et peu ambitieuse. Elle semble en effet renfermer plus de puissance qu’elle ne laisse le croire et serait bien capable de réserver une mauvaise surprise pyrotechnique à ses adversaires.
Job : Mage de Feu

Fujiwara a découvert la magie à six ans, en ranimant un feu de cheminée. Depuis, elle a gagnée en assurance et maîtrise les bases de son élément comme elle connaît la forêt.

Feu : Tire une petite boule de feu du bout de l’index. Valeur d’attaque : E
Braise : Fais pleuvoir de la braise sur la cible. Valeur d’attaque : D, -1 P.V par tour suivant le sort
Cautérisation : Ferme les plaies et les coupures. Régénère 1D6 P.V
Plume de Phoenix : Ranime la cible. Ranime avec 1D6 P.V, 2D6 sur un résultat de 6
Princesse du Feu : Génère une large zone de feu autour de Fujiwara. Aucun effet pour l’instant.



Camp : Celui qui la laisse tranquille

Phrase définitive : Le feu, ça brûle.

Autres :
Les origines de son surnom sont inconnus
Est un peu portée sur l’alcool, mais uniquement le saké
Se moque totalement des protocoles en général
Quand elle dort, c’est sur la branche la plus basse d’un arbre
S’entend avec quelques gardes de la Cité. Supporte tous les autres

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freyla
Admin
avatar

Messages : 235
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Fujiwara Hinohime, la Phoenix   Dim 15 Fév - 17:43

Wow, belle fiche et bon retour =)

Tu connais la chanson je pense (^-^) fiche lue et validée =)

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 463
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Fujiwara Hinohime, la Phoenix   Dim 15 Fév - 21:30

Hey ! ^^

Contente de te revoir Fuji ! Very Happy Une fiche complète et agréable ! =)

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara

avatar

Messages : 28
X.P : 30
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Fujiwara Hinohime, la Phoenix   Dim 15 Fév - 21:40

Merci à vous deux, cet endroit me manquer =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fujiwara Hinohime, la Phoenix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fujiwara Hinohime, la Phoenix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» signature Phoenix
» Nouvelle armure phoenix
» Dg Phoenix
» Phoenix Coyotes
» Rock Phoenix.. what the heel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Zone d'arrivée :: Fiches de personnage :: Fiches validées-
Sauter vers: