AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'évacuation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyla
Admin
avatar

Messages : 234
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: L'évacuation   Ven 1 Mai - 17:17

[Entrée de Freyla]

Enfin elle apercevait le village de Coluo au plus tard. Il n'était pas trop tard. Freyla ordonna au plus vite à Pegasõs d’amorçait sa descente, ce que l'animal fit dans un hennissement puissant pour annoncer son arrivée. Les villageois levèrent le regard au ciel et virent l'animal ailé et sa cavalière descendre en cercle jusqu'au centre du village, où la Chevalière de Pandore sauta directement au sol, laissant Pegasõs se cabrait pour attirer encore plus de monde.

Écoutez moi !!

Les gens s'amassèrent autour de la Reine d'Awarennor en se demandant bien ce qu'il pouvait se passer. Rapidement, la tante de Freyla se mêla à la foule, pendant qu'Adjudant aboyait au loin. Le Vieux Sage devait peut-être avoir rejoint aussi l'agitation. Les questions fusèrent, et Freyla leva à nouveau la voix pour que tout le village puisse l'entendre.

Il faut évacuer le village !

Encore une fois, des questions, des murmures. Les villageois n'y croyaient pas. Freyla, racontait une blague ? Non, impossible. Les hommes-lézards ? Le Vieux Sage peut largement protéger les habitants de ce genre de problème. Luca la première sortie de la foule pour s'avancer vers sa nièce, son panière de pomme à la main.

Freyla, qu'est-ce que tu racontes ?
- Je crains pour la sécurité du village tante Luca.
- Notre sécurité ? Mais pourquoi ?
- Elle va revenir tante Luca.
- Elle...
- Oui... Freyla se recula pour lever la voix. L'Ombre Noire va revenir !!

L'agitation qui gagne une fois de plus les gens. Elle avait prononcé le mot tabou ici. La tante de Freyla comprenait bien que sa nièce ne bluffait pas. Pour remettre un peu de discipline, Freyla continua.

Je ne sais pas quand, je ne sais pas où, mais elle reviendra. Et je crains pour vous. Après... les évènements de la dernière fois, j'ai peur qu'elle ne vienne frapper ici.
- Mais Freyla, évacuer tout le village, tu n'y pense pas !
- C'est insensé je sais... Mais il le faut.
- ...

La tante se retourna vers les gens. Il y avait des enfants, des vieillards, certains avaient tout ici. Il y avait fort à parier que certaines personnes refuseront de tout laisser pour aller s'abriter quelque part, sans être sûrs que ce qu'ils font est le geste à faire. Et même la notoriété de Freyla ne suffirait certainement pas à faire bouger tout un village comme un seul homme. La Reine d'Awarennor le savait bien et le ressentait de plus en plus. Mais elle ne pouvait pas laisser risquer à ce village qui l'avait accueillit le risque de brûler dans les cendres de la colère et de la haine. Elle remonta sur Pegasõs et leva encore la voix.

Je sais que certain d'entre vous ne veulent pas partir, que vous avez tout ici. Moi même je ne peux rien vous promettre quant à un hébergement au château d'Awarennor. Mais je crains pour votre vie à tous. Nous savons tous ce dont elle est capable. Je ne vous oblige à rien. Mais pour vos vies et celles de vos enfants, vous devez me faire confiance. Je vous escorterais personnellement jusqu'à Awarennor. S'il-vous-plaît, croyez moi.

Un silence s'installa dans la place. Après ce silence, un homme hocha la tête et ordonna à ses enfants d'aller préparer leurs affaires. Des marchands de passage libérèrent de la place dans leurs chariots pour transporter des personnes. Luca suivit sa nièce, bien entendu. L'agitation gagna à nouveau le village. Une foule commença à s'amasser autour de la Reine d'Awarennor. Freyla ne pût s'empêcher de sourire d'un sourire triste devant cette vision. Elle entendit un enfant demandait à sa mère quand est-ce qu'ils reviendront. La réponse de la femme fut incertaine. C'était aussi le cas de Freyla. Cependant, quelque chose se manifesta.

Un autre groupe vint voir la Reine d'Awarennor. Ils n'avaient pas des bagages, mais des haches et des masses.


Votre Majesté... Commença l'un.
- Nous regrettons, mais nous restons. Termina l'autre.
- ... Vous avez vos propres raisons.
- Nous avons tout ici. Nous ne pouvons pas abandonner le village comme ça. Nous vous confions nos femmes et nos enfants. Rassurez-vous, si l'Ombre Noire veut venir, nous l'attendrons. Nous avons suffisamment de bois et de pierres. Nous allons fortifier le village. Construire des palissades, des pièges. Nous ne nous laisserons pas tuer.
- ... Entendu. Votre bravoure est tout à votre honneur. Je ferais parvenir des troupes pour vous aider. Je ne vous abandonne pas.
- Ne ne vous abandonnons pas non plus votre Majesté.
- Que la Divinité veille sur vous.
- Qu'elle veille sur vous aussi.

Freyla hocha la tête avant de dire à la foule enfin amassé qu'ils partaient. L'énorme file indienne s'actionna alors pendant que la Chevalière de Pandore reprenait les airs. Les hommes restaient s'adonnèrent déjà au travail de défense. Et lentement, une grande foule quittait Coluo pour aller s'abriter plus à l'Ouest, à Awarennor.

[Sortie de Freyla]

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
 
L'évacuation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après Haiti,Cuba,Sauve qui peut à la Nouvelle Orléans avant l'arrivée de Gustav

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Province de Coluo :: Village de Coluo :: Place Centrale-
Sauter vers: