AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un message du ciel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyla
Admin
avatar

Messages : 235
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 17:55

[Entrée de Freyla]

Elle avait survolé tout Pandore depuis Awarennor sur le dos de son Pégase pour rejoindre ce petit village qu'elle ne connaissait pas. Plus tôt, au château, une lettre lui était parvenue comme par magie, signait d'un Mage qu'elle connaissait maintenant bien. Son Alchimiste l'avait prévenu d'un danger pour le peuple de Pandore, et la Reine d'Awarennor n'avait pas pût mettre de côté une telle menace. Après qu'elle ait confié son Royaume à son père pour la durée de son absence, la Reine avait rejoint, sans son armure, tout juste armée d'Excalibure et de son courage, cet endroit.

Les quelques maison à l’architecture typique de Tonel contrastait cependant avec leurs matériaux, plus pauvre que la ville en elle même. Ce village semblait tout récent. Ce devait être ici que les habitants d'Awarennor qui avait quitté le Royaume s'étaient retrouvés. Elle le voyait enfin de ses propres yeux et depuis la hauteur des cieux, c'était comme si une toute nouvelle fourmilière venait de se construire à même le sol. De la fumée blanche et claire émanait des cheminées avec une sorte de douceur. Freyla fit pivoter son Pégase et s'engagea dans sa descente vers le sol. Dans un hennissement puissant, l'animal exécuta un atterrissage en spirale avant de toucher le sol en ouvrant grand ses ailes blanches. Un comité d'accueil attendait la Reine. Des Gardes de la Divinité arrivèrent pour savoir ce que la Reine d'Awarennor pouvait bien faire ici. La même question trottait dans l'esprit de la Chevalière de Pandore.


Que font les Gardes de la Divinité ici ? Qui dirige ce régiment ?
- Reine Freyla.
- Je suis là. Un homme imposant arriva, deux grandes épées à la taille. Je suis le Capitaine Laugil. La Princesse Divinité nous a demander de veiller sur ce village peu après son sommet avec vous.
- J'ai reçut une lettre de la part d'un jeune homme, un dénommé Zärfell Eriawyn. Est-ce qu'il est ici ?
- Désolé Reine Freyla, personne ne répondant à ce patronyme n'est arrivé récemment.
- Je vois...

La Reine descendit de Pegasõs avant de le laisser s'envoler. Son élégante robe de combat bleue se posa comme il fallait autour de ses jambes pendant que le chef des Gardes de la Divinité comprenait clairement qu'elle allait resté ici pour un moment.

Dites m'en plus sur cet endroit.
- Bien Reine Freyla. Ce village a été construit il y a quelques mois, après l'arrivée de deux jeunes filles au Grand Temple de la Divinité. La Princesse Divinité les a laissé s'installer après un entretien avec elles. Elles prétendent posséder le pouvoir de la Divinité qu'elles utilisent à partir de chanson pour réaliser des miracles.
- Je vois. Ces deux jeunes femmes, peut-on les voir ? Et pourquoi Tonel ?
- Elles sont totalement indisponible, impossibilité de les voir. Je le sais, j'ai essayé. Quant à Tonel, elles sont venus ici car elles auraient été chassées de Gandur.
- Chassée hein ? La Reine croisa les bras en réfléchissant. Puis elle les décroisa. Je vais attendre de voir la personne que je chercher pour en juger plus. Je ne pense pas qu'il protégerait des personnes à tort.
- Comme vous le souhaitez Reine Freyla.

La Reine entama alors un petit tour rapide du village, observant du regard des personnes qui à ce jour ne l'avait encore sûrement jamais vus.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 463
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 19:01

[Arrivée de Zärfell]

~ La marche depuis la Montagne de Feu jusqu'ici avait été longue et quelque peu éprouvante. Le jeune homme avait constamment pressé le pas, effectuant le moins de pause possible. Jamais il n'avait voyagé en si peu de jours ! Harmattan avait suivi le rythme soutenu sans broncher, préoccupé par l'attitude de son ami. Tout juste aux frontières du pays, Zärfell avait ressenti la puissante concentration de magie à Tonel. De nombreux Mages devaient être présents pour dégager une telle force magique. Une fois à l'intérieur des terres, ses doutes s'étaient complètement confirmés. Il avait croisé tant de Mages qu'il aurait cru à un rassemblement pour un festival de pyrotechnique ou de démonstrations de magie.

Se fut son bâton d'Alchimie en main que le Vétéran de guerre pénétra dans ce village flambant neuf. Les maisons étaient plutôt rudimentaires et lui rappelaient quelque peu sa bourgade natale suspendue dans les arbres. Il vit des habitants relevaient la tête à au passage du trio et Zärfell les salua amicalement, malgré la tension qui régnait en lui. Ses yeux se mirent frénétiquement à chercher les deux filles qu'il avait accompagné jusqu'aux contrées de Tonel. Les rues n'étaient pas bien nombreuses et si elles étaient là, Zärfell n'aurait donc pas trop de peine à les trouver.

Sa chemise de lin claquait au vent et ses clochettes teintaient doucement. La rinoral marchait d'un pas rapide à ses côtés. Le jeune homme rencontra plusieurs Gardes de la Divinité, mais ne leur adressa pas la parole, trop plongé dans ses pensées et ses recherches. Finalement, au détour d'une petite ruelle, le Sage Rouge s'arrêta en reconnaissant une stature et une robe bleue singulières. Il sourit. Elle avait eu son message ! Harmattan dressa les oreilles en identifiant à son tour la jeune femme. Energiquement, le Sylphe se remit en marche pour parvenir à ses côtés et l'interpeller :


- Bonjour Dame Freyla. Comment allez vous ? Je suis soulagé que vous ayez eu mon appel... Merci d'être venu.

Il ne sut pourquoi, mais à l'instant où il revit son visage, Zärfell repensa à sa dernière visite à Akane. Celle-ci avait dû s'absenter à cause d'un sommet... Il secoua la tête. Là n'était pas la question pour l'instant, non ! Quelque chose de plus urgent le mener jusqu'au pays de la Princesse Divinité. C'était un mauvais pressenti porté par le vent.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 19:30

[Entrée de Meisha]

Plus tôt à la maison, Meisha avait reçut une lettre que lui avait adressé sa mère. Elle était venue à la maison par les airs, quelques choses dont la femme n'avait pas réellement l'habitude. Meisha avait reconnu l'écriture pour avoir déjà vus le jeune homme propriétaire de ces mots écrire un ou deux poèmes. L'adolescente avait aussitôt demandée à Rika de lui faire parvenir ses épées, puis elle avait dit à sa mère qu'elle partait pour un petit moment. Après l'avoir embrassé, elle avait rejoint Gina et Patrocle pour leur demander un service, au lieu d'une partie de son salaire. Elle avait donc rejoint le petit village d'Inalia en chariot. Quand enfin elle arriva au village, elle sauta et remercia le couple avant de se diriger vers le cœur du village. Là, elle remarqua immédiatement qu'il y avait quelque chose de différents. À part au Grand Temple de la Divinité, elle n'avait jamais vus autant de Gardes de la Divinité au même endroit. Elle jeta un coup d'œil au hasard puis arriva à ce qui semblait être la place centrale.

Elle vit là deux personnes qu'elle connaissait déjà, avec qui elle avait déjà combattu. Meisha afficha un grand sourire et courut en écartant les bras avant de crier le prénom de son ami.


Zärfeeeeeeeeeeeeeeeeel !

Puis elle arriva droit dans ses bras avant de le serrer contre elle avec un grand sourire. Sur l'instant, elle avait un peu oublié la gravité de la situation. Quand elle termina son câlin de retrouvaille, elle se sépara et salua à son tour, de manière plus disciplinée, la Reine d'Awarennor.

Bonjour Reine Freyla, je suis heureuse de vous revoir, même si j'aurais apprécié que ce soit pour une autre occasion.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara

avatar

Messages : 28
X.P : 30
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 19:45

[Entrée de Fujiwara]

Depuis Shoan, le chemin avait été long. Il faut dire, c'était la deuxième fois qu'elle avait quitté la forêt, elle qui s'était promis que la seule fois où elle le ferait serait la dernière. Mais quand elle avait reçu la lettre du ciel, elle s'était rendu à Mirabelle, avait prit la mère de l'écrivain à partie, et lui avait tout expliqué. La femme lui avait encore une fois demandé service de s'occuper de son petit garçon. Fujiwara ne pouvait pas refuser une telle demande de la part de cette femme. Alors elle avait dit à la maitresse d'école qu'elle devait s'absenter un peu et ne pouvait donc pas s'occuper des enfants pour un moment. Puis elle avait encore prit son œuf étrange avant de se diriger vers le nord, à l'endroit que lui avait indiqué la maîtresse d'école.

Après une bonne semaine de marche, qui n'avait ressemblait en rien à un calvaire pour elle, elle voyait finalement les toits et la fumée claire de ce qui pouvait être le village d'Inalia. Elle le regarda rapidement, puis se tourna dans la direction où soufflait le vent. Ses longs cheveux blancs suivirent le cours de l'élément comme des drapeaux. De là bas, remontait une puissante énergie, plus puissante encore que celle qui émanait du village. Fujiwara plissa les yeux de manière sérieuse avant de faire demi-tour. Un sacré choc allait se jouait dans ses maisons.

Quand elle rentra enfin dans le petit village, elle observa autour d'elle. Il régnait ici une ambiance d'acceptation des autres. Un pressentiment qu'elle n'avait pas connu dans sa forêt jusque là. Il faut dire, un tel environnement plutôt sauvage ne pouvait laisser vivre que le fort. Son imposant œuf dans les bras, elle se dirigea vers la magie était la plus forte. C'était un peu embrouillé, mais même dans ce brouillard, cette source de puissance était assez forte. Elle arriva finalement.

Trois personnes qu'elle ne connaissait pas, sauf peut-être une. La dernière, enfin, elle la connaissait. C'était pour elle qu'elle était venue. S'approchant d'elle, elle finit par s'arrêter et à se présenter à son habitude.


'lut.

Pendant qu'elle y pensait, elle tendit son œuf au jeune homme.

Tenez, j'ai ramené un souvenir. Un homme-lézard voulait en faire son déjeuner. Moi j'y connais rien, alors peut-être que vous saurez répondre. Ah, et votre mère vous fais la bise.

Puis elle passa les mains dans les poches, attendant de savoir la raison pour laquelle cet homme lui avait fait quitté sa douce forêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigyouji Sakuya

avatar

Messages : 76
X.P : 101
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 19:55

[Entrée de Sakuya]

Le chemin depuis le volcan avait déjà été beaucoup plus calme, bien que plus éprouvant car l'homme avait pressé le pas à chaque occasion et il n'y avait quasiment eux aucune pause. Mais Sakuya avait l'habitude de vagabonder sans fin, alors cela n'avait pas été trop difficile. Puis après tout ce chemin, un nouveau village, endroit qu'elle ne connaissait pas, était enfin en vue. Les maisons étaient rudimentaires, ce n'était visiblement que le début d'une construction beaucoup plus vaste. L'enfant de l'Empire se convainquit elle même que bientôt, des bâtiments sublimes seraient désormais à la place de ces masures qui semblaient n'être là que de manière temporaire. Ses deux armes à la ceinture, elle rentrait dans le village en accompagnant l'homme qu'elle suivait depuis un moment désormais.

L'ambiance était pesante, des hommes en armures surveillaient tous les passants qui rentraient et qui sortaient. Elle et le jeune homme n'y échappèrent pas, son instinct de louve lui faisait sentir sur elles les regards suspicieux des soldats. Ce n'était pas la première fois qu'on l'observait comme ça. Puis l'homme rejoignit une femme en robe bleue. C'était... La Reine d'Awarennor ? Pas possible qu'il ne connaisse une telle personne. Il ne fallut pas attendre longtemps avant que d'autres personnes n'arrivent. Une jeune fille aux cheveux bleus très joviales, et...


Fujiwara la Phoenix ?

Fujiwara posa le regard sur le jeune homme. Combien de personnes aussi connues avait-il dans son répertoire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 463
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Sam 23 Mai - 20:40

~ A peine avait-il salué la Reine que déjà, le Vétéran reconnut la voix féminine et énergique qui coupa la conversation. Il se retourna et fut soudainement câliné par une Meisha bondissante, le jeune homme manquant de tomber par terre. Harmattan sourit et agita joyeusement sa queue touffue. Zärfell rigola et l'enlaça amicalement, avant que son amie ne se tourne vers la Chevalière de Pandore. Il regarda les deux demoiselles se faire face avant d'être interpellé par une force magique singulière. Sa couleur était de braise.

Aussitôt, le puissant Mage se retourna pour voir arriver Fujiwara. Son sourire s'enchanta davantage. Il était heureux de voir que toutes avaient répondu présentes, malgré la distance ou les responsabilités. Il regarda l’œuf que lui tendait son amie de feu. Il le prit avant de l'examiner, Harmattan se rapprochant pour le renifler. Il lui semblait avoir déjà vu dessiner des œufs de ce genre... Il reporta ses yeux sur la Mage quand elle parla de sa mère. Son sourire se fit plus tendre à l'image d'Afaenia dans son esprit. A côté de lui, il entendit Sakuya s'étonner de la présence de la femme aux cheveux blancs. Il se remémora alors de la réputation de Fujiwara à Shoan et des origines de Sakuya. La guerrière avait forcément entendu parler de la demoiselle enflammée. Le Sage Rouge revint un instant sur le cadeau de Fujiwara et déclara :


- Eh ben merci pour ton cadeau Fujiwara. Cet œuf me semble peu commun, j'ai déjà lu quelques informations à ce sujet, je crois qu'il renferme un animal particulier de ce que je me souviens. Il sourit. Je vais en prendre soin. Les animaux méritent la même attention que les humains.

Il sortit de sa besace un assez grand tissu blanc et enveloppa le gros œuf dedans. Puis, il se baissa à la hauteur de son amie rinoral et l'accrocha autour du cou d'Harmattan.

- Veille dessus, ça marche Harmattan ?
- Pas de problème, après tout, j'ai déjà joué un peu les mamans protectrices avec toi.

Le Sylphe se redressa et observa à tour de rôle ses amies. Il fit brièvement les présentations pour ceux qui ne se connaissaient pas :

- Oh, Sakuya, je te présente Meisha, une grande amie à moi, ainsi que Fujiwara et la Reine Freyla, dont tu as dû entendre parler. Fujiwara, voici Dame Freyla, Dame Freyla, Fujiwara. Les filles, voilà Sakuya, une guerrière de l'Empire.

L'Alchimiste indiqua à chacune qui était qui. Il était vrai qu'au final, Zärfell était le plus gros point commun entre toutes ces personnes. Enfin, le Sage Rouge prit un air plus grave. Il était grand temps d'en venir aux faits, même si ses deux amis Mages de Gandur n'étaient pas encore là. Ces deux camarades avaient, de tous, la plus grande distance à parcourir. Zärfell poursuivit alors avec les explications, son bâton se tenant aussi droitement que lui.

- Bien, déjà merci à toutes de vous êtes déplacées de si long pour certaines. Et si je vous ai demandé à toutes de venir ici, c'est car le vent m'a porté d'inquiétantes nouvelles. Il se tourna vers Fujiwara. Je ne sais pas si tu l'as senti Fuji, mais il y a une très grande, même une trop grande, concentration de magie dans tout Tonel. Je n'ai jamais rien vu de tel et que je sache, Tonel n'a jamais organisé de manifestation magique. Il revint sur le groupe. Je connais les deux filles qui sont venues jusqu'ici il y a plusieurs semaines de ça pour demander asile à la Princesse Divinité. Apparemment, elles n'étaient pas du tout appréciées à Gandur et certains en disaient même beaucoup de mal quand j'étais là-bas. Ça fait trop de coïncidence pour nier un lien entre Iniala, ses habitants et les nombreux Mages présents...

Il chercha les regards colorés de chacune de ses amies.

- Le Sixième Sens des Mages trompe très rarement... Ce qui se trame ne m'inspire pas du tout confiance, ni à moi, ni au vent.

Son élément charria un vent de terre poussiéreux. L'air semblait soutenir les propos de son maître magique. Harmattan fixa avec inquiétude son ami, qui n'avait absolument pas un air enclin à plaisanter.

- Qu'en pensez-vous ? Est-ce que vous seriez prêtes à me suivre si les choses devenaient vraiment dangereuses pour les habitants d'Iniala ? demanda-t-il, très sérieux.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
avatar

Messages : 235
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Dim 24 Mai - 12:30

Alors que Freyla s'occupait de Pegasõs, le chef des Gardes de la Divinité l'accosta. Tout un groupe d'inconnus venait d'arriver d'un peu partout. La Reine se tourna vers le premier d'entre eux. L'Alchimiste était enfin là. Il la salua, et la jeune femme allait répondre de même avant que la voix d'un camarade de combat ne résonne et que l'adolescente aux cheveux bleus qu'est Meisha ne saute littéralement sur Zärfell pour le prendre dans ses bras. Elle ignora cette scène à laquelle elle n'était pas très familière avant de saluer d'un signe de tête la fille plus jeune.

Je n'en doute pas Meisha, je n'en doute pas.

Puis ce fut à ce moment que Freyla remarqua que le Sage Rouge était accompagné d'une femme plutôt jolie, à la peau de porcelaine et aux yeux d'ébènes. Elle semblait natif de l'Empire à en juger ses vêtements. Zärfell avait trouvé une telle personne pour l'accompagner ? Cet homme avait décidément le talent de se faire des amis partout. Comme une aura de bienveillance. Puis ce fut autour d'une jeune fille aux longs cheveux blancs d'arriver. Elle avait l'air beaucoup plus sec que les autres personnes ici. Elle semblait elle aussi connaître l'Alchimiste puisqu'elle ne s'adressa qu'à lui et formula même des propos à l'égard de sa mère. Freyla observait cette troupe décidément bien particulière avant que l'homme n'annonce enfin la raison de sa présence ici. La Reine écouta donc.

Un danger pour ce village ? Freyla regarda autour d'elle. Si une attaque devait avoir en effet lieu, il n'y avait ici aucune défense, aucune armée. Il n'y avait qu'eux et la petite garnison de Gardes de la Divinité. La Reine d'Awarennor doutait fortement qu'une telle force ne puisse en repousser une plus puissante, encore plus si elle était composé uniquement de Mages. La Reine se retourna vers le chef des Gardes de la Divinités. Celui-ci hocha la tête. Leur présence ici était peut-être pour éviter une agression de la part de l'Ombre Noire, mais si jamais un combat devait se présenter, ils se battraient tous jusqu'au bout. Freyla pour sa part, avait Excalibure avec elle.


Vous connaissez déjà ma réponse. Ma lame sera vôtre si jamais nous devions nous battre.

Puis elle regarda une à une les amies de Zärfell. Elles n'avaient pas l'air foncièrement mauvaise, à défaut de ne pas être commode pour celle aux cheveux blancs. Mais si l'Alchimiste l'avait appelé, c'est qu'elle était quelqu'un de capable. La Reine attendit de voir la réponse des autres personnes.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Saigyouji Sakuya

avatar

Messages : 76
X.P : 101
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Dim 24 Mai - 12:40

Les connaissances furent faites. Une à une, Sakuya salua les amies du garçon avant de faire une révérence plus officielle pour la Reine d'Awarennor. Lui s'adressait à elle comme une amie, mais l'adolescente était trop peu confidente pour faire cela. Quand il formula le prénom de la femme aux cheveux blancs, cela confirma ces doutes. Elle sourit de manière quelque peu fière à la petite personnalité de Shoan.

C'est un honneur que de faire la connaissance d'une personnalité de l'Empire telle que vous.

Puis elle retourna dans la conversation pour écouter la raison pour laquelle Zärfell les avait fait venir ici, elle et toutes ses autres camarades. Ainsi, il avait pressentie un danger sur ce village ? La fille de l'Empire regarda autour d'elle. Tout avait l'air calme. Son instinct ne lui disait pas qu'il allait se passer quelque chose. Alors, d'où avait-il pût ressentir un tel pressentiment ? Elle porta ensuite le regard vers Gandur. Une armée de Mage pouvait marcher vers eux ? Sakuya se laissa écouter les environs. Si seulement elle pouvait interroger le vent elle aussi comme lui.

Un combat était toujours un bain de sang. Est-ce que tout irait bien pour elle ? Visiblement, la Reine d'Awarennor était confiante. Elle légua sa lame pour un potentiel combat à venir. Sakuya ne pouvait pas partir de toute façon. Elle allait bien le suivre. Alors elle se retourna finalement vers lui en croisant les bras.


Moi aussi. Je me chargerais de tuer tout ceux qui se mettent sur ma route. Quelques proies de plus pour mon tableau de chasse. Voilà qui s'annonce prometteur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Dim 24 Mai - 12:53

Meisha afficha un grand sourire à toutes les amies de Zärfell qui venait d'arriver. Affichant un sourire un peu moqueur, elle rigola légèrement en donnant un coup de coude à son camarade.

Eh ben, t'as du succès auprès des dames toi décidément.

Puis elle redevint rapidement sérieuse quand il termina les présentations et dit pourquoi tout le monde était présente ici. La jeune fille ouvrit grand les yeux, elle n'en croyait pas un mot. C'était si jolie aussi, et Tonel, qui avait enfin sa paix durement mérité, devait affronter un conflit ? Elle n'en revenait pas, mais son ami ne devait sûrement pas mentir, ce n'était pas son genre.

Tu n'es pas sérieux Zär' !

Il continua et plus il parlait, moins il avait besoin d'en dire. Heureusement qu'elle avait amené ses épées, car si Zärfell disait qu'il fallait se battre, c'est qu'elle allait en avoir besoin. Alors elle serra les poings et montra par la même sa détermination.

Tu peux compter sur moi ! Tu sais ce qu'on dit, on change pas une équipe qui gagne, on l'améliore !
- Moi aussi monsieur Zärfell !
- Hein ?

Meisha pencha la tête pour voir une petite forme aux cheveux bleus à ses pieds lever le bras d'un air enjoué. L'adolescente devint rouge avant de s'exclamer.

Rika ! Mais qu'est-ce que tu fais là ?!
- Je t'ai suivie grande sœur. Je me suis cachée dans le chariot de Gina et Patrocle.
- Mais... Mais je t'avais dis de rester à la maison !
- Mais je voulais venir avec toi. Et si monsieur Zärfell dis que cet endroit est en danger, je veux aussi le protéger comme toi grande sœur !

Rika était aussi manifeste et motivée que sa sœur. Meisha hésitait entre la disputer et la féliciter. Le choix fut vite fait quand elle vit son petit visage froncer les sourcils. Elle regarda ensuite Zärfell et toutes les autres personnes autour d'elle avant de se pencher à sa hauteur.

Écoute...
- Je resterais avec la copine de Zärfell ! Si tu vas te battre, on pourra te soigner.
- ...

Meisha se releva pour regarder Zärfell.

Bon, je pense qu'elle a fait son choix. Alors les sœurs Trulyworth sont prêtes à t'aider s'il le faut Zärfell !
- Oui !

Meisha hocha la tête pendant que Rika sautillait sur place, aussi motivée que sa grande sœur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara

avatar

Messages : 28
X.P : 30
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Dim 24 Mai - 13:07

Bon, Fujiwara était là, alors il lui fallait attendre maintenant. Elle marcha un peu au hasard, les mains dans les poches, mais pas loin du jeune homme. Elle voulait au moins savoir pourquoi elle avait quitté sa forêt avant d'y retourner. Le jeune homme présenta les autres filles, qu'elle salua d'un signe de main à peine forcé. Il savait bien ce qu'elle pensait de tout ça, enfin en tout cas c'est ce qu'elle croyait.

Il parla ensuite de la sensation de puissance qui émanait des environs. Là, Fujiwara s'arrêta pour écouter. Il l'apostropha alors pour demander validation de sa part. La jeune fille passa les mains derrière sa tête tout en continuant à marcher.


Pff, non, ça m'intéresse pas. Cela dit... Il a raison. Y'a bien quelque chose de gros et dangereux qui vient vers nous et qui va vouloir tout casser.

Une voix enfantine résonna alors dans l'air. Fujiwara se tourna pour voir une enfant. Une enfant était ici ?! Fujiwara n'en croyait pas. Elle écouta les propos de la petite fille, de sa sœur, et du Sage Rouge. Elle grommela dans sa barbe. Il ne manquait plus de ça. Puis elle repensa aux propos de la mère de Zärfell. Elle termina par finalement revenir vers son aîné en terme de puissance... et d'âge aussi cela dit.

Bon d'accord, vous avez raison. Je vais vous prêter mes forces aussi. J'aime pas me battre, mais s'il le faut... Allons-y, allons brûler du Mage.

Elle n'avait pas accepté à contre cœur, en fait sa première phrase était plutôt parce qu'elle souhait rentrer à la maison ou éviter de se battre. Mais il est vrai qu'elle ne pouvait pas ignorer un tel danger dans les environs du village. Fujiwara allait donc préparer quelques effets pyrotechniques qui pourraient bien faire regretter aux attaquants de ne pas avoir préféré prendre un barbecue chez eux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 463
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un message du ciel   Dim 24 Mai - 14:39

~ Le Sage Rouge regarda avec respect et détermination Freyla. C'était probablement la personne en qui Zärfell avait le plus confiance quant à ses aptitudes au combat. Elle était une femme forte et redoutable, sa puissance égalant quasiment la sienne. Il pensa soudain à l'armure qu'il devait lui améliorer. Dès cela finit, il s'en retournerait à la capitale du Royaume pour ses derniers achats et enchaîner avec son travail. Il regarda ensuite Sakuya, qui semblait elle aussi prête à défendre ce nouveau village. Le Vétéran étira un sourire amical de remerciement.

Puis, Zärfell se tourna vers la plus énergique de toute, Meisha. Il fut heureux d'entendre sa réponse, car c'était la personne avec laquelle il avait fait le plus équipe. De plus, le jeune homme appréciait combattre à ses côtés. Il fut surpris quand il reconnut la petite voix de Rika. Il observa la scène amusé et sourit à la petite-sœur de l'Ecuyère. Il avait un peu peur pour Rika tout de même, mais finalement, Meisha annonça que toutes les deux protégeraient Iniala. Le Sylphe acquiesça. Ne resta plus que Fujiwara, qu'il savait la moins flexible des quatre. Néanmoins, la puissance d'un Mage de Feu n'était absolument pas négligeables si un conflit venait à éclater. Le Voyageur fut rassuré par sa réponse positive. Il les regarda toutes et étira un large sourire heureux. Harmattan contempla la scène, prête de son côté à aider au niveau médical.


- Merci beaucoup à toutes. Il regarda la Reine. Dame Freyla, navré de ne pas encore avoir retouché votre armure, Sakuya et moi étions précédemment à la Montagne de Feu pour rechercher l'ingrédient dont j'avais besoin. Puis, Zärfell regarda Meisha et Rika. Sois prudente Rika, ici c'est dangereux... C'est un peu comme à la guerre.

Oui, le Sixième Sens du Sage Rouge lui prédisait un peu un affrontement semblable à une guerre. Brusquement, le hennissement de chevaux attira son attention. Il se retourna prestement et vit arriver ses deux amis Mages. Il leur adressa un sourire personnel. Toute l'équipe qu'il avait imaginé était réunie. Une jeune femme aux yeux albâtres et aux oreilles pointues fit arrêter sa monture à la robe isabelle. Sa chevelure lisse avait une couleur particulière, tirée entre le taupe et le beige. Sa peau légèrement halée montrait qu'elle avait l'habitude de vivre à l'extérieur. L'autre, un jeune homme dans la trentaine, arborait une belle chemise surmontée d'une protection. Ses cheveux châtain clair étaient coupés courts et bien coiffés. De nombreux ouvrages étaient accrochés aux sacoches de son cheval baie. Ils descendirent tous deux de leur destrier pour saluer le Sage Rouge :

- Hola, mon vieux Zärfell !
- Bonjour Zär'. Comment ça va ?
- Eh, salut Willy et Elen. Ça va et vous, le voyage n'a pas été trop long ?
- Non, ça va, ce sont nos chevaux qu'il faut remercier pour cette traversée rapide et efficace.

Le Mage frappa l'encolure de son fidèle cheval. La Sylphe regarda alors toutes les dames autour de Zärfell et demanda :

- Ce sont les amies dont tu nous a parlé ?
- Ah oui !

Il s'écarta pour que tous puissent se voir. Il fit les présentations. L'homme s'appelait William Exterffo, que tout le monde surnommait Willy. C'était un Mage de l'Eau qui mettait à profit son élément pour son métier : inventeur. La demoiselle se nommait Elenwë Gàardelenn, une Sylphe comme Zärfell. Raccourci en Elen, c'était une Mage de Vent amoureuse des étoiles, qui donc travaillait en tant qu'astronome. Deux camarades que le Vétéran savaient d'excellents atouts. Comme lui, ils étaient des Hommes de science, de magie et des intellects cultivés, avec qui le Voyageur avait passé de longues heures à étudier dans la Bibliothèque de Gandur. William se tourna vers le jeune homme :

- Beaucoup de gens sont partis de Gandur pour venir jusqu'à Tonel. Comme tu l'as dit, ça sent pas bon et nous pouvons le confirmer, déclara William.
- Mais que faisons-nous maintenant, Zär' ? C'est toi qui nous a tous convier ici, alors, on compte sur toi pour nous donner les premières directives, dit Elenwë avec un clin d’œil complice.

Le jeune homme baissa la tête et réfléchit.

- Autant monter un périmètre de défense, ou du moins de guet précis autour du village. Les belliqueux sont des Ganduriens, des gens qui ont de la connaissance. Si ce ne sont pas des génies de la stratégie de guerre, ce sont de fins connaisseurs en tout ce qu'on veut et surtout en magie.

Ses deux amis acquiescèrent.

- On va faire premier tour du village et alentour à cheval pour voir, termina William.

Zärfell les remercia du regard. Les deux magiciens remontèrent en selle et partirent faire leur ronde. Leur nature magique pourrait facilement ressentir les mouvements environnants de Mages ou d'objets magiques. De plus en plus inquiète, Harmattan se colla à son meilleur ami. Le jeune homme ne put s'empêcher de donner une dernière recommandation à ses amies. Après tout, c'était un conflit magique qui s'annonçait, il ne se menait pas pareil que les autres.

- Soyez prudentes. Vous le savez peut-être, mais je préfère le dire. L'avantage des Mages, c'est surtout qu'ils contrôlent beaucoup d'éléments. Même s'ils ne connaissent pas le pays, ils auront tout l'environnement comme terrain de jeu. Mais, la chose qui vous embêtera le plus sera leur aspect polyvalent. Un Mage peut autant être un attaquant, qu'un défenseur, qu'un soigneur. Les Mages expérimentés peuvent même enchaîner plusieurs sortes de sorts sur des laps de temps très courts. Alors je vous laisse imaginer ça sur des sorts groupés. Si vous arrivez à percer la défense d'un Mage, ce qui est en soi leur plus grande faiblesse, ne lâchez jamais le morceau.

Enfin, il conclut :

- Enfin, tout ce que je vous demande, c'est de revenir en un seul morceau. Mais ça, je sais que vous y arriverez.

Le jeune homme était confiant envers toutes ses amies, même Sakuya qu'il ne connaissait pas trop. Quant à lui, il se servirait de toute sa magie pour couvrir les arrières de ses camarades.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un message du ciel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un message du ciel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» une plume qui tombe du ciel
» L'appel du ciel...
» etaine (⚜) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» Entre Ciel et Terre [pv Nuage d'Or et Nuage Enneigé]
» Message from Barak Obama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Iniala :: Village d'Iniala :: Place Centrale-
Sauter vers: