AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au marché

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saigyouji Sakuya



Messages : 75
X.P : 100
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Au marché   Mar 13 Oct - 17:55

[Entrée de Sakuya]

Il fallait désormais partir à la recherche d'ingrédients pour cuisiner un plat mystérieux qu'elle ne connaissait pas encore. Mais Sakuya connaissait quelque peu assez le marché de Shoan pour savoir que pas mal de choses, si ce n'est tout, pouvait y être trouver. Du poisson aux épices en passant par les légumes et les céréales, il y avait de quoi satisfaire un fin gourmet à la recherche de saveurs quelques peu exotiques. Malgré ce brouillard, les stands étaient assez visibles, ainsi que les commerçants et les éventuels pickpocket. En ce qui la concernait, il était difficile d'essayer de lui subtiliser sa bourse sans qu'elle ne le sache car l'objet se situait dans une cachette très.... visible.

Elle arriva devant un premier stand, qui proposait des épices de l'Empire. Le fameux gingembre était là, aux côtés de l’insurmontable wasabi. L'un comme l'autre proposait sa propre manière d'agrémenter un plat. Sakuya observa une racine de gingembre, jugeant sa qualité par le regard et l'odeur. Puis elle la reposa et jaugea le wasabi. Rien qu'à l'odeur, elle en pleurait presque. Elle se retourna vers Zärfell. Après tout, c'est lui qui avait une idée de sa recette.


Que recherchez-vous en particulier ? Des ingrédients de l'Empire ? Quelque chose de différent ?

Il y avait sur ce marché suffisamment de sortes de riz et de poissons pour créer elle ne savait combien de plats.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Dim 25 Oct - 20:50

[Arrivée de Zärfell]

~ Le jeune homme déambulait entre les étalages colorés, déjà en quête des ingrédients qui pourraient remplacer les originaux du plat qu'il méditait. Harmattan suivait paisiblement les deux humains, les laissant s'occuper de la cuisine qui n'était vraiment pas son fort. Zärfell sentait toutes les saveurs du marché et cherchait avec son nez les bonnes odeurs. Il admira un beau morceau de poisson et écouta en même temps son amie bretteuse. Sûrement connaissait-elle mieux les stands que lui. Le Sage se tourna vers Sakuya et expliqua :

- Je cherche de préférences des ingrédients exotiques, mais je doute qu'ici, on ne vend ni cactus, ni dattes, ni huile de Krakabla. Je veux réaliser un plat typique du désert : le Taha'kadji. C'est de la semoule bien cuite, avec des morceaux de scorpions grillés. Parfois, on échange le scorpion contre de la viande de serpent. On mélange le tout à de l'huile de Krakabla, une huile bien particulière, très légère et très riche en vitamines, ainsi que des morceaux d'un cactus très juteux nommé le Dysspharë.

Il se gratta la tête et rit doucement, sachant pertinemment qu'il ne trouverait pas la moitié des ingrédients.

- Après, le tout est accompagné de trois épices : une forte et rouge nommée la Hakaba, une plus pétillante et verte appelée Ladjis et une dernière nommée la Lareëk, de couleur noir, qui sert à accentuer le goût de toutes les saveurs. Celles-ci, j'en ai sur moi, donc les épices ne sont pas un problème.

Il reconnut un étalage de riz, qui serait parfait pour remplacer la semoule.

- J'aimerais savoir si tu connais des stands où je pourrais trouver l'un de ces ingrédients, hormis les épices, un peu atypique du coin. Pour la semoule, j'ai déjà en tête de la remplacer par du riz rond. Le cactus, je pense que des pommes bien juteuses ou de la pastèque blanche devrait faire l'affaire par rapport à la texture. Hélas, le goût du cactus est vraiment très singulier, impossible de trouver un ingrédient hors du désert qui aurait la même saveur...

Le puissant Mage songeait déjà à des alternatives d'aliments, car probablement que trouver du scorpion ici serait aussi improbable que de voir un cactus sortir et fleurir en pleine hiver. Il pouvait aussi faire une croix sur les racines sèches de Krakabla, il devrait trouver une autre huile... Décidément, ce plat s'annonçait plus compliqué que prévu à réaliser !

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Saigyouji Sakuya



Messages : 75
X.P : 100
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Au marché   Dim 1 Nov - 15:20

Visiblement, et elle s'en était douté, la recette que souhaité réalisé Zärfell n'était pas du pays. Difficile de réaliser ce genre de plats avec les ingrédients de l'Empire, mais peut-être qu'une variante avec quelques remplacements était encore possible. Elle réfléchit à ses propos, s'étonnant quelque fois pour l'existence de certains éléments, avant de penser à nouveau à ce qui était nécessaire. Les idées étaient là, mais il allait falloir user de ruse, d'ingéniosité et de pas mal de talent pour donner à un plat de l'Empire un rapprochement semblable à celui du désert.

La bonne nouvelle, c'est que ce n'était pas impossible.


Remplacer votre semoule par du riz rond semble une bonne alternative. Concernant la viande de serpent grillé, nous en trouverons auprès des membres du Temple. C'est un animal sacré, sa viande n'est préparé que par les prêtres et prêtresses. Pour le cactus, je n'en ai jamais goûté... Peut-être quelques pousses de bambous ? Les pousses de bambous et les pommes sont au même endroit, un peu plus loin.

Elle se posa, essayant de se remémorer l'organisation du marché de la Cité. Elle était assez précise et simple à la fois, alors il fallait être quelque peu organisé.

Le stand pour la viande de serpent sera à la fin du marché. Nous trouverons avant poissons et viandes. Juste avant, les céréales et le riz. Encore avant, fruit et légumes, qui sont précédés des épices, là où nous sommes.

Ensuite, elle accompagna sa liste mentale d'un geste de compte sur les doigts, paraissant aussi concentrée que si elle récitait une leçon.

Nous avons besoin d'un ingrédient dans chaque catégorie, donc nous pouvons simplement avancer étapes par étapes. Oh, j'oubliais les stands de liquides et d'alcool, disposaient juste avant les stands du Temple.

Elle connaissait ce marché presque par cœur car elle y avait passé pas mal de temps, mais son plan n'était pas encore exactement parfait dans son esprit. Seul les habitués depuis toujours de cet évènement pouvaient réellement connaître chaque recoin de cette agitation et organisation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Dim 1 Nov - 21:09

~ Zärfell s'était arrêté près du vaste d'épice. Il avait déjà en tête pas mal d'aliments qui l'intéressaient. Le Sage se tourna vers Sakuya et l'écouta attentivement. Il n'avait pas songé aux pousses de bambous, mais mélangé à quelques morceaux de pommes, cela lui semblait pas mal pour remplacer le cactus. Il sourit en apprenant qu'il trouverait sans peine de serpent. Probablement pas ceux du désert, qui regorgeait principalement de cobra à la chair étonnamment tendre, mais au moins, ce sera un ingrédient adéquat du plat. Son amie l'informa de la disposition du marché, ce qui allait grandement les aider pour les achats. Il ne fallait pas oublier l'huile, car sans elle, le Taha'kadji ne méritait pas son nom. Il se redressa un peu :

- Bien ! Super que tu saches où tout se trouve ! Allons faire déjà nos achats nécessaires, en commençant par les pommes et les pousses de bambous.

Le jeune homme lui adressa un sourire amical, avant de se mettre en route pour les stands de fruits et légumes. Mille et une couleurs, mais aussi saveurs, s'étendaient sur plusieurs mètres. Le Voyageur sillonna quelques tas de pommes, cherchant les meilleures pour son plat, et en trouvant des vertes légèrement jaunies, qu'il savait riche en eau. Il en achetant trois grosses, puis enchaîna avec les pousses de bambous. Le Sylphe demanda conseilla à Sakuya, connaissant assez mal ce produit local :

- Lesquelles te semblent pas trop mal ? Je suis pas très expert en bambou...

Il attendait d'avoir le soutien de sa camarade, avant de dépenser à nouveau pour les pousses. Harmattan faillit les perdre de vu, s'étant perdu dans le reniflement de toutes ces bonnes odeurs. Elle rattrapa le puissant magicien, qui se lançait à l'assaut du riz. Il repéra une grande panière de riz rond, qui lui paraissait de bonne qualité. A nouveau, il fit appel à Sakuya une fois en face de l'étalage :

- Tu penses que celui-ci fera l'affaire ? Ou tu m'en conseilles un autre ?

Le brouhaha de la foule l'obligeait à parler un peu plus fort. Les stands de riz semblaient être les plus bondés, probablement car il était l'ingrédient de base de toute la cuisine de l'Empire. La rinoal vint se coller aux deux bipèdes, de peur d'être emporter par le mouvement de la cohue.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Dim 1 Nov - 23:44

[Entrée de Fujiwara]

Le marché. Peut-être l'endroit le plus bruyant de tout l'Empire, et par conséquent, celui qu'elle aimait le moins. Mais il fallait bien passer par là pour vivre. Elle y vendait comme d'habitude tout ce qu'elle avait récupéré dans la forêt, alors son stand était un peu mis au hasard en fonction des places qu'il restait. Enfin, même s'il n'y avait pas une place pour elle, elle râlait ou était suffisamment connue dans le coin pour réussir à gratter un peu de centimètre carré où poser son bric-à-brac qu'elle portait sur le dos tout le temps du voyage jusqu'ici. Ensuite, elle le posait devant elle sur une toile en lin très résistante et elle, elle s'asseyait sur un tabouret cassé qui l'obligeait à se balancer constamment. Bon, c'était pas le confort d'une branche d'arbre, mais ça lui rappelait un peu.

Aujourd'hui, pousses de bambous, bois pour le feu, racines de ginseng, pommes de pins, pièces d'armures, petits bijoux, cailloux rares, restes de ruches, cosses de châtaignes, herbes médicinales, bref, tout ce qu'il était possible pour elle de trouver dans sa forêt et ramasser pour revenir le vendre dans le marché. Jusqu'à maintenant, sa vente n'avait pas été très réussite, mais de toute façon, ça commençait toujours comme ça. Il suffisait que l'on remarque que la Phoenix était là et la nouvelle faisait le tour comme la forêt prend feu. Puis après, les pièces d'or tombaient et les produits partaient. C'était aussi simple que ça.


Hey Fujiwara !!! Fais gaffe à ce qu'on marche pas sur tes marchandises !
- Écrase Taku ! Toi fais attention à ce qu'on te vole pas encore tes pièces ! Et mon saké, tu me le ramène !?
- Faut payer pour ça d'abord !
- Je dois te rappeler combien tu me dois pour avoir dégager des vandales de ta coque de noix sur le port ?! L'amende pour destruction de matériel, tu t'en souviens !!!? Donne moi plutôt mon alcool !!
- C'est bon ! Le voilà !

Le poissonnier lança une gourde pleine à Fujiwara qui la réceptionna en plein vol et la déboucha avant de sentir le précieux alcool et d'en boire une gorgée. Ce liquide chaud qui coule dans sa gorge ne manquait jamais de lui rappeler son adorable forêt ! Elle essuya sa bouche d'un revers de sa manche et retourna rapidement dans ce pourquoi elle était là : vendre. Déjà, des gamins voulaient les samouraïs qu'elle avait fabriqué avec des brindilles et quelques morceaux d'écorces.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Lun 2 Nov - 21:21

~ Alors qu'il regarda Sakuya en attente d'une réponse, sa sensibilité magie repère une énergie parmi les quelques rares sources plus importantes. Il connaissait cette aura... Il la connaissait même très bien. Les oreilles d'Harmattan frémirent et elle releva subitement la tête.

- Cette voix ?
- C'est Fujiwara. Il sourit. Sakuya, il y a Fujiwara pas loin. Tu te souviens, c'est la Mage de Feu qui nous a aidé lors du combat pour défendre les Sonwe. Impatient, le jeune homme en oublie le riz. Allons la voir !

Le Voyageur s'engouffra dans la foule et slaloma entre plusieurs acheteurs, avant de voir un grand drap posé à même le sol. Devant, la jeune femme qui buvait. Elle semblait discuter avec un homme, ainsi, Zärfell patienta avant de venir au pied de son étalage et de sourire :


- Fuji ! Salut, comment ça va ? Je savais pas que tu vendais tes trouvailles au marché !

Il scruta son stand plutôt intéressant. Quelques objets lui faisaient envie, des idées de tests alchimiques ou de confections artistiques lui venant en tête. Le jeune homme regarda Fujiwara et laissa un blanc pour que Sakuya arrive et peut-être salut la Mage. Zärfell poursuivit, trop impatient pour attendre de lui poser la question :

- Tient, je reconnais des plantes médicinales. Tu les as trouvé dans la forêt je suppose. Lesquelles as-tu ?

Par-dessus toutes ces marchandises, celles-ci attiraient son attention au plus haut point. S'il lui restait encore des courses à faire avec sa camarade bretteuse et surtout, un plat complexe à réaliser avant la tombée du jour, il pouvait bien se permettre une pause pour s'acheter quelques herbes qui lui seraient bien utiles. Après tout, le Sylphe s'y connaissait plutôt bien en médecine des plantes et homéopathie.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme


Dernière édition par Zärfell Eriawyn le Mar 3 Nov - 21:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Mar 3 Nov - 20:01

Après le départ de ses bonhommes en bâtonnet, Fujiwara but une grande gorgée d'alcool en réaction à un frisson qui la parcourait. Tiens donc, il y avait un mage plutôt balaise dans le coin. Elle ne connaissait qu'une personne au monde capable d'émettre une telle signature magique. Et c'était...

Le jeune homme qui se présentait face à elle pardi ! Quand elle eut finir de boire sa gorgée, elle poussa un grand cri de satisfaction avant de le saluer d'un signe de tête et de répondre à ses questions.


Hey, faut bien gagner sa croûte pour se payer une ou deux jarre d'alcool de temps en temps. En plus, ça rend service, alors je ne fais que gagner au change.

Puis il l'écouta la questionner sur les herbes qu'elle possédait. Fujiwara n'était pas spécialement experte en la matière, c'était l'institutrice qui la suivait souvent qui lui avait appris à les reconnaître, ainsi que leurs noms et leurs effets. La Mage de Feu se pencha sur le tas qu'elle avait posé devant elle et essaya de se concentrer pour se remémorer tout ça, l'esprit brûlant par l'alcool.

Alors je dois avoir de la menthe poivré, de l’absinthe, du carvi, de la capucine, quelques plants de yohimbe, pas mal d'orties, des racines de keplar, des fleurs de chouma et enfin un peu de bleuet des champs, plutôt rares dans la région. C'est vendu par paquets de cinq, composition au choix à 30 pièces d'or le paquet, sauf pour ceux qui contiennent du bleuet, là ça monte à 50 pièces d'or.

Puis elle attendit la demande de Zärfell. Elle savait que s'il voulait, il pourrait repartir avec tout ce qu'elle avait récolté, tellement elle le savait friand de ce genre de chose.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Mer 4 Nov - 21:17

~ Il écouta religieusement les noms que citait son amie. Toutes l'intéressé, car il savait qu'avec chacune d'elle, il pouvait soigner différents maux et surtout, expérimenter plusieurs recettes. La bleuet des champs et l'absinthe retenaient particulièrement son attention. Perdu dans ces feuilles, il en oublia complètement ses courses d'origine pendant un instant. Il finit par revenir sur Fujiwara, toujours avec son saké, et lui sourit :

- Toutes ces plantes sont fantastiques ! Je vais te prendre deux bouquets de carvi, d'absinthe, d'ortie, de capucine, de menthe poivrée, deux bouquets de yohimbe, de racines de keplar, des fleurs de chouma et du coup un peu plus de bleuet.

Il sortit sa bourse, déjà impatient de pouvoir les expérimenter sur des recettes alchimiques. Dommage que son atelier se situait à Awarennor, il lui faudrait faire la route pour pouvoir se mettre au travail. L'avantage était que, là-bas, il était pas mal tranquille, de plus, le Sylphe faisait ses débuts dans le tout premier atelier d'alchimie. Quoi de plus fantastique ! Il remarqua aussi quelques pousses de bambous et se dit qu'il pouvait bien en prendre encore une ou deux.

- Et tes pousses de bambous m'intéressent aussi ! Au moins, comme ça, je contribuerai à te payer ton saké et tes repas, je te dois bien ça après le service que tu as rendu.

Le jeune homme adressa un sourire amical à sa camarade Mage. Harmattan s'était rapprochée des cailloux et des bijoux qui l'intriguaient. Elle en renifla plusieurs, cherchant à trouver d'où ils provenaient. Elle se tourna vers Sakuya, comme pour voir ce que faisait la jeune femme, puis revint sur l'Alchimiste avant d'à nouveau fixer les minerais colorés. La rinoral restait attentive à l'heure, car il ne fallait pas non plus oublié le rendez-vous avez Akane. Elle se fit garante de la montre sachant Zärfell un peu trop distrait parfois, même pour les choses importantes. Le Voyageur finit par lui demander aussi, songeant soudain à sa mère :

- Et tu sais comment va ma mère ? Mon frère est-il à la maison lui aussi ?

Zärfell prit un air un peu tendu, espérant ne rien entendre de grave. Après tout, depuis son départ, ou plutôt son violent renvoie, du village, il n'avait pas revu ni son frère cadet, et encore moins son père.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Saigyouji Sakuya



Messages : 75
X.P : 100
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Au marché   Jeu 5 Nov - 19:14

Sakuya se concentrait sur les pousses de bambous avant de devoir enchaîner avec le riz. Cet homme était un rapide, il ne tenait décidément pas sur place. Impossible de le garder concentrer trop longtemps sur quelque chose, du moins, pas quelque chose qui n'appartenait pas à la magie. Elle s'occupa du marchand laissé un peu en blanc concernant le riz, et acheta avec lui, dans l'ancienne langue de Shoan, le meilleur riz rond de sa meilleure récolte. Histoire de permettre à Zärfell de préparer son meilleur plat pour la meilleure consommation.

À peine l'achat terminé, il fallait qu'elle bouge à nouveau pour le suivre dans une nouvelle course. Visiblement, il avait repéré quelqu'un. Il fallait dire, la conversation sonore qui avait émané de deux stands avait sûrement alerté une bonne partie du marché. Elle repassa sa bourse dans l'emplacement secret de son kimono et se dirigea à la suite de Zärfell, le sac de riz dans les mains.

Quand elle arriva devant le nouveau stand, elle reconnut immédiatement la Phoenix, qu'elle salua en se penchant légèrement en avant comme le faisait les habitants de Shoan. Pas qu'elle pensait que la Phoenix était du genre à aimer ce genre de rituel, mais c'était pour elle une forme de respect. Après tout, la Phoenix était une célébrité de Shoan. En quelque sorte.

Le jeune homme en avait presque oublié la confection du repas, si on faisait exception des pousses de bambous. Sakuya observa le stand de la Mage. Elle savait qu'elle récoltait pas mal de choses, mais à ce point là... C'était assez impressionnant. Quel était son secret pour pouvoir transporter autant de chose ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Jeu 5 Nov - 19:31

Fujiwara écouta la commande du Mage et s'adonna à la tâche en rassemblant les différents bouquets, en faisant bien attention à ne pas abîmer les précieuses plantes. C'est qu'elle s'y connaissait, si la qualité baissé, bah le prix aussi. Il fallait donc faire attention. Elle marqua une pause, but une gorgée de son saké, et rassembla les bouquets avec du fil de jute. Une fois trois paquets composé, elle leva le regard sur la Guerrière qui venait d'arriver. Un signe de main en réponse à son salut respectueux.

'lut.

Puis elle termina son dernier paquet et alluma une flammèche au bout de son doigt pour couper les extrémités des ficelles, afin qu'elles ne se décomposent pas durant un voyage. Puis elle rassembla trois pousses de bambous, c'est meilleur pour ce garçon là, et les rassembla dans un sac de la même matière que le fil des paquets de plantes médicinales. Elle termina le tout et les tendit, accompagné de la main paume ouvert vers Zärfell.

Voilà, ça f'ras 310 pièces d'or comptant. J'vous fait les pousses à 50 pièces d'or.

La question qui planait dans son esprit depuis un moment maintenant finir par émaner de ses lèvres. Fujiwara était passé récemment par Mirabelle en plus, pour vendre ces produits avant d'arriver ici. Elle marqua un sourire avant de prendre une gorgée de son saké.

Ha c'est fun, vot' mère m'a posé la même question. Elle va bien, elle s'inquiète c'est tout. Depuis le temps qu'elle vous a pas vus, faut comprendre. Quant à votre frère, il était pas là quand je suis passé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Sam 7 Nov - 16:04

~ Zärfell sourit à la réponse de son amie, tout en sortant les trois cent-soixante pièce d'or nécessaires à son achat et les lui échangeant contre les plantes et les pousses de bambous. Il aurait aimé revoir sa mère dans son village natal, mais bien que de longs mois s'étaient écoulés entre aujourd'hui et le jour de son différend, le Sylphe ne savait pas comment les gens de Mirabelle allaient réagir. Ils oubliaient peu, voire jamais, les problèmes qui avait eu lieu chez eux. Il songea aussi à son frère cadet. Eux qui avaient passé plusieurs heures plus jeunes à jouer ensemble, au final, le Voyageur n'avait plus de haine contre lui et il Fiderlàss lui manquait. Cependant, le Mage de Terre suivait les pas de leur père. Néanmoins, l'Alchimiste ne désespérait pas quant à la prise de conscience de son frère. Il le connaissait, son cadet était bien plus enclin à pardonner et comprendre que Vlaross. L'espoir était encore permis pour son cas. Après cette réflexion, Zärfell finit par sourire et répondre à Fujiwara :

- Je vois, merci. Il faudrait en effet que j'aille lui rendre visite quand je le pourrai. Ça fait depuis la fin des Guerres Obscures qu'elle ne m'a pas vu... J'espère que mon frère sera là si je vais la voir. Il doit avoir quoi, dix-sept ans maintenant.

Il se tourna vers Sakuya et la raison de leur présence ici lui revint soudain à l'esprit. Il se remémora les aliments qu'ils avaient déjà acheté et s'exclama :

- Mince, on a des courses à faire nous. J'avais complètement oublié ! Il regarda les deux demoiselles. Vous savez où trouver de l'huile, si ça existe ici ? Il m'en faut une un peu spécial, pas trop grasse justement.

Il jeta un bref coup d'oeil au soleil. Ils leur restaient du temps, néanmoins, il était bien parti pour papoter encore un moment à cause de ces plantes médicinales et de toutes ces jolies choses qu'avait apporté la Mage de Feu. D'ailleurs, Harmattan observa Zärfell avec intensité par rapport à un beau caillou transparent et légèrement bleu, une sorte de diamant teinté. Le jeune homme s'adressa rapidement à elle :

- Pas question qu'on achète autre chose ! La priorité, c'est la cuisine !
- Mais t'as bien acheté des plantes médicinales, alors pourquoi pas ce beau caillou. Regarde, il serait super pour ton alchimie, tu pourrais m'en faire, je sais pas... Une couronne par exemple ?
- Toi, une couronne ? Et puis quoi encore, je vais pas te coudre une robe non plus.

La rinoral rit face à l'agacement de son meilleur ami. Décidément, elle ne s'en lasserait jamais de le taquiner, bien qu'elle fusse un peu déçue de ne pas pouvoir obtenir ce minerai brillant.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Mar 10 Nov - 22:23

Ouais, 'fin lui rendre visite ça va être chaud pour vous. Y'a le paternel qu'est de retour à Mirabelle et il a toujours autant envie de vous revoir, mais au bout d'une pique si vous voyez c'que j'veux dire ? Il commence même à s'arranger pour qu'on me suive, des fois que j'irais jusqu'à vous. Comment je le sais ? Sont pas très doués pour espionner chez vous, sans vouloir vous vexer.

Fujiwara remarqua le regard animal intéressé sur la pierre bleue qu'elle avait trouvé dans le forêt. Elle poussa un hoquet de rire avant d'entendre la petite dispute du Sage Rouge avec sa compagne de route. S'emparant du caillou bleu, elle le jeta dans les airs avant de le rattraper et de le tenir entre son index et son majeur.

Enfin, y'en a toujours un peu qui pensent à vous là-bas, et pas en mal. Alors, on hésite pour ce p'tit cailloux ? J'l'ai trouvé au pied de la Montagne du Crépuscule, près des temples des Prêtres Forestiers. C'est ce qu'ils appellent une pierre de reflet. Si vous la mettez près d'un liquide, comme ça...

Elle joignit le geste à la parole en prenant sa coupe de sake et en posant la pierre de sorte à ce que son reflet se voit dans l'alcool fort. Après quelques secondes, celui-ci prit soudainement la couleur azur foncé du cailloux.

Hop, il se passe ça. Y'a rien de magique. C'est juste un effet d'optique qu'ils ont essayé de m'expliquer mais que j'ai pas compris. Son prix est le vôtre. Moi je m'en fiche, j'ai aucun intérêt dans les bijoux et autres trucs du genre.

Et visiblement, il parait pour cuisiner. Il avait l'air pressé d'ailleurs. Enfin, c'était pas ses oignons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Jeu 12 Nov - 21:05

~ Zärfell prit un air grave et préoccupé, qu'il était peu fréquent de lire sur son visage. Son père était donc bel et bien revenu à son village natal. Il priait qu'il n'eut pas été informé de sa présence à Shoan. Il esquissa tout de même un sourire quant aux espions de Mirabelle. En effet, sa tribu natale contenait bien plus de Mage-savants érudits et émérites, que de preneurs en filature hors-pair. Même, les Grand'Mages étaient plutôt du genre à mettre les deux pieds dans le plat quand il s'agissait d'espionner, sûrement car par le passé, ils n'avaient jamais eu besoin d'y faire recours.

Harmattan ouït attentivement les informations données par la jeune femme, cependant, elle dressa bien plus haut ses oreilles quand Fuji en vint à parler de la pierre. Le Voyageur finit par retrouver une mine plus souriante et observa son amie Mage. Elle s'empara de cette jolie pierre, avant de l'approcher d'un liquide. Le jeune homme releva les sourcils, pendant que la rinoral s'extasiait de bonheur. Zärfell avait entendu parlé de telles pierres, mais n'en avait jamais vu jusqu'à aujourd'hui. Ils écoutèrent les dernières phrases de la Mage de Feu et le Sylphe ne put s'empêcher d'avoir un petit rire. Harmattan se tourna vers l'homme aux cheveux purs :


- Zär ! Elle est trop belle ! Tu veux pas me l'acheter ? Regarde, tu pourrais en faire un truc génial avec l'alchimie comme... Elle se mit à chercher un argument infaillible pour le convaincre et, visiblement elle le trouva, car l'animal étira un lent sourire malicieux. Par exemple, un beau collier pour Akane ou une belle bague.

Il explosa de rire :

- Tu connais les mots pour m'acheter toi ! Hum... Je me réservais plutôt une partie de l'orichalque qu'on a trouvé pour ça, vu la rareté de ce métal, mais tu n'as pas tord. Il détailla le minerai illusoire. Ce caillou est vraiment beau et ses propriétés sont très intéressantes. Il revint sur Harmattan et sourit, avant de saisir de nouvelles pièces dans sa bourse. Trois-cent pièces d'or, ça me semble un prix correct. L'argent, pas trop mon fort.

Il lui tendit la monnaie, attendant une potentielle réaction de sa part. Harmattan fut toute enchantée de pouvoir observer cette pierre bleu foncé de près. Le jeune homme revint mentalement sur leur discussion à propos des Grand'Mages. Au final, l'Alchimiste en oubliait quelque peu le véritable but de ses affaires au marché, néanmoins, cette histoire lui trottait dans la tête.

- Et... A propos de mon père, que sais-tu ? Tu sais si mon frère le suit toujours ? Fiderlàss m'en voulait beaucoup la dernière fois que l'on s'est vu il y a un ou deux ans. Mon père doit absolument ignorer ma présence à la capitale, sinon je ne pourrai pas rester et disons que ce que j'ai à faire ici est plutôt important.

Le Sage Rouge marqua une pause pour réfléchir. Il espérait que son père soit assez occupé avec son travail de charpentier pour l'oublier quelques temps. Puis, le magicien reprit, toujours aussi sérieux :

- Au village, à mon sujet, tu as entendu des choses ? A part Ishana, ils sont toujours tous remontés contre moi, limite à eux aussi vouloir me voir brûler sur un bûcher, quand ils entendent mon nom ? C'était l'ambiance en place la dernière fois que je les ai tous vu.

En revanche, il voulut savoir une dernière chose :

- Mon père et ma mère, tu sais s'ils s'entendent toujours ? Je voudrais pas qu'à cause de moi, leur couple soit brisé. Ils se sont toujours bien aimés et, j'avoue que je serai triste d'apprendre que ça ne va plus entre eux. Surtout que le divorce, c'est pas très courant dans une telle tribu...

Harmattan prit une mine attristée à ce sujet. Elle qui connaissait si bien Afaenia, mais aussi Vlaross depuis le mariage de la mère de Zärfell. Mais dans tout ça, le Sylphe avait définitivement oublié son huile de Krakabla et ses peaux de serpent. L'inquiétude au sujet de sa famille natale prenait le dessus sur le repas qu'il avait à préparer.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Jeu 12 Nov - 23:22

Fujiwara jeta une dernière fois la pierre en l'air avant de l'attraper en fermant le poing. Elle rangea le petit objet dans une sacoche en toile avant de prendre les 300 pièces d'or que lui tendait le Sage Rouge.

Ça m'va. J'suis pas à cheval sur les prix.
Elle leva la voix pour être entendu de son voisin d'en face. Pas comme certains !
- La ferme Fujiwara ! Tu viendras pas pleurer si t'as Mandrosa aux fesses !
- Tu viendras pas pleurer si tu perd de la clientèle !

L'homme ria en retournant dans ses occupations pendant que la Mage de Feu rassembla ses pensées et ses réponses aux nombreuses questions du jeune homme. Fallait le comprendre, depuis le temps qu'il avait pas posé les pieds dans son village, y'avait de quoi se questionner. Elle but une gorgée de son saké, avant de le poser à ses côtés. C'est qu'il fallait pas abusé des bonnes choses, et elle commençait à avoir chaud à la tête. Posant sa tête dans le creux de sa main, elle termina sa réflexion.

Z'en faites pas, vot' père est même pas au courant que vous êtes encore en vie. Enfin, pour l'instant. Là, il bosse sur la remise en forme du village. Ouaip, l'a pas échappé aux pillages lors de la guerre civile, même s'il a pas beaucoup était touché. Faut r'bâtir deux, trois baraques de çi de là, mais ça lui prend du temps. Vot' frère j'en sais rien. Quant à votre sujet, je sais juste que certaines personnes trouvent pas très juste votre exil forcé. Mais ils osent pas le dire je pense. Et pour finir, tout à l'air tranquille à la maison. Votre mère cache votre vie à votre père, votre copine tiens le secret aussi. Ils ont l'air de toujours s'entendre tous les deux sinon. Enfin, dans les critères de votre village bien sûr.

Elle regarda sur le côté comme pour s'assurer que personnes ne pouvaient les écouter et avoir une oreille indiscrète. Si c'était le cas, elle se retrouverait cautériser d'une oreille, parce que Fujiwara n'aime pas non plus qu'on l'espionne.

Enfin, ce qui est sûr, c'est que si vous voulez de la bagarre, faut retourner à Mirabelle maintenant. Si vous en voulez pas, vaux mieux éviter la forêt. Puis elle soupira. Mais bon, votre mère m'a encore demandé d'aider si y'a besoin. Alors bon... J'suppose que je peux bien faire ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigyouji Sakuya



Messages : 75
X.P : 100
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Au marché   Ven 13 Nov - 20:01

Sakuya s'était écartée après la négociation sur les pousses de bambous. Ce dont parlaient les Mages était visiblement quelque chose d'assez personnel et elle ne voulait pas s'en mêler. De plus, le jeune homme avait l'air assez incertain quant à la composition du plat qu'il voulait préparer. Elle pensait qu'il faudrait un peu improviser. La liste encore en tête, elle s'écarta aussi discrètement qu'elle l'était.

Il fallait faire le tour des stands. Elle avait déjà une idée de ce qu'elle pourrait acheter en remplacement des ingrédients qu'il manquait. Le riz avait été pris, mais elle, elle savait exactement ce qu'il fallait demander et comment pour obtenir les meilleurs ingrédients du marché.

Alors, dans l'ancienne langue de Shoan, elle négociait les prix et les ingrédients de sortes à en obtenir la meilleure qualité pour les meilleurs prix. Il avait déjà les pousses de bambous. Il fallait désormais remplacer son huile et obtenir son serpent grillé. Sakuya jeta son dévolu sur l'huile de miel qu'obtenait les Prêtres Forestiers par une technique secrète. C'était une huile légèrement sucrée et excellente pour le teint. Le serpent sera du cobra, animal excellent pour le tonus.

La panier en bambou qu'elle avait acheté dans les bras, elle revint auprès du Sage Rouge avec la liste totale des courses. Il ne restait plus qu'à faire cuire tout ça. Mais elle ne l'interrompait pas tout de suite. Après tout, la famille restait la famille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Ven 13 Nov - 21:09

~ Le jeune homme était rassuré que son père ne sache pas qu'il se trouvait à la capitale. Il but le reste des paroles de Fuji, apprenant notamment que Mirabelle était en reconstruction. Il fut déçu de ne rien apprendre de plus sur son frère, qui le préoccupait de plus en plus. Il repensa aux escapades avec lui, Ishana et Harmattan, à leurs grimpettes dans les arbres et à tous ses instants de complicité qui, au fond, lui faisait prendre conscience qu'être grand-frère était tout de même fantastique. A cette idée, sa rancœur envers son père grandit. Zärfell lui en voulut davantage d'avoir créé entre lui et son frère une séparation pour bien des raisons.

Le Sylphe fut légèrement étonné de savoir que des Mages de son village remettait en question son départ, mais cela lui réjouissait grandement. Les siens n'étaient pas tous des demandeurs de bûcher et certains avaient probablement ouverts un peu plus leur esprit anciennement cloisonné. Le mélange des origines serait certainement la plus grande des révolutions à venir dans sa tribu natale, elle qui avait, par le passé, toujours vécu en autarcie. Il fut aussi soulagé d'apprendre que ses parents s'entendaient encore, bien leur différend à son sujet. Un petit silence survola leur échange et le Voyageur en saisit le sens. Il jeta des coups d’œil discrets aux alentours avant de revenir sur leur discussion. Fujiwara finit par conclure et le jeune homme acquiesça :


- Merci pour tes réponses et, bien, je me tiendrai au maximum à l'écart de la forêt, bien que pour les plantes et les fleurs, il faut bien que je m'y rende. Je ferai attention, autant éviter des problèmes à ceux qui sont de mon avis là-bas.

Il marqua une brève pause, durant laquelle il vit Sakuya, dans un coin de son regard, revenir des hauteurs du marché avec un panier. L'Alchimiste poursuivit :

- De toute façon, je serai obliger de revoir mon père un jour ou l'autre. Le truc, c'est de savoir si le temps aura effrité sa colère à mon égard ou si, au contraire, rien n'aura changé. Ça passe, ou ça casse, tout simplement. Personnellement, je ne ferai aucune excuse à mon père et si c'est aux poings qu'il faut en venir, il en sera ainsi. Il sourit un peu. Mais je m'attendais bien à ce que ma mère vous demande ça. Mais ça reste une histoire entre Vlaross et moi. Tout se réglera entre nous s'il faut un point final à tout ça.

Harmattan ouït en silence les mots des deux Mages. Puis, le Sylphe se tourna vers Sakuya et vit qu'elle avait toute la liste des ingrédients manquant. Le dîner pour Akane lui revint alors à l'esprit comme un verre d'eau balancé à la figure. Zärfell prit un air désolé :

- Zut ! Désolé Sakuya, j'ai complètement zappé les aliments qu'on avait encore à prendre ! Merci beaucoup, ça va nous faire gagner un temps précieux. Le Sylphe lui adressa un sourire amical. Je suis certain que tout ce que tu as pris sera de qualité. Il observa l'huile qui, rien qu'à l’œil, se rapprochait de celle de Krakabla. Tu as vraiment tout prix dis donc. D'ailleurs...

Il leva les yeux au ciel et inspecta l'état du soleil.

- Quelle heure peut-il bien être ? Il faut que tout soit près avant le couché du soleil...

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme


Dernière édition par Zärfell Eriawyn le Dim 15 Nov - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Fujiwara



Messages : 27
X.P : 29
Date d'inscription : 15/02/2015

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Au marché   Dim 15 Nov - 19:34

Fujiwara remonta légèrement le coin des lèvres dans un petit rire retenu. Quand elle entendu les propos de Zärfell par rapport à son père, cela lui rappela quelques souvenirs. Elle en savait quelque chose.

Ça risque surtout de casser. Une bonne petite bagarre père/fils n'a jamais fait de mal à personnes d'autre que les deux bagarreurs.

Puis elle mit les sous qu'elle s'était fait pour l'instant dans sa bourse avant de la glisser dans sa poche. Maintenant, il était certainement temps pour lui de repartir. La Guerrière revint avec un panier plein. Cela semblait presque tombé sous le sens. Cette dame n'avait aucun intérêt dans la conversation, et le duo semblait pressé, alors le meilleur moyen de gagner du temps, bah c'était de faire autre chose pendant qu'ils conversaient.

L'heure, je sais pas. Fiez-vous aux patrouilles. C'est la meilleur horloge dans cette Cité.

C'est sûr que si elle était dans la forêt, elle s'y repérerait mieux, même si elle s'en fichait en réalité. Elle ne savait pas pourquoi, dans la Cité, elle perdait toute notion du temps et de ses connaissances sauvages. La modernité, l'urbanisme ? Peut-être. La Mage de Feu s'étira de manière non-élégante.

De toute façon, je vend encore quelques trucs et après je m'en vais. J'aime définitivement pas être ici, ça vaux pas ma forêt. Mais bon, faut bien vivre.

Elle s'empara de sa coupe de saké et la leva à la santé de Zärfell.

Alors à plus je suppose.

Puis elle but une gorgée.

[Sortie de Fujiwara]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saigyouji Sakuya



Messages : 75
X.P : 100
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
25/25  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

MessageSujet: Re: Au marché   Lun 16 Nov - 15:59

Quand elle remarqua l'embarras de Zärfell et entendit ses excuses, la Guerrière fit un simple non de la tête.

Ce n'est pas grave. Je connais effectivement mieux le marché et les habitants. C'était plus facile pour moi d'obtenir ce que vous désiriez à la meilleure qualité et à un moindre prix.

Elle regarda le ciel à son tour. Le brouillard avait disparut sans qu'elle ne s'en aperçoive et le soleil était désormais de la partie, bien qu'il était encore tôt dans la matinée. Il ne frappait pas encore assez fort pour dire qu'il était midi. Il y avait encore largement le temps de préparer ce repas.

Je dirais que nous devrions être dans le milieu de la matinée. Si vous voulez préparer votre riz de la meilleure manière et faire le reste, nous avons encore un peu le temps.

Mais il ne faudrait pas trop tarder, car en réalité, Sakuya ne savait rien quant à la confection de ce plat typique qu'il voulait préparer. Elle, elle savait juste faire les plats de l'Empire. Mais comme il l'avait dit, c'était un plat du désert qu'il souhaitait. Espérons simplement que les ingrédients qu'elle a rassemblé suffiront à faire de cette expérience culinaire un met délicieux.

La Phoenix annonça qu'elle ne resterait pas plus longtemps, sans doute trop pressée d'en finir avec cette endroit. Quand elle salua le duo, Sakuya répondit à son tour par un salut d'un léger hochement de tête.


Nous nous reverrons sûrement, effectivement.

Elle le présentait, depuis qu'elle suivait cet homme, elle avait rencontré tellement de personnalités et de personnages qu'elle ne doutait plus de ça. Elle revint sur le jeune homme.

Mieux vaux nous préparer.

Et elle commença à quitter le marché, vérifiant si elle était bien suivie.

[Sortie de Sakuya]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Lun 16 Nov - 21:58

~ Fujiwara avait raison au sujet de lui et de son père. Zärfell chassa prestement cette idée et en revint pleinement au moment présent. Elle écouta son amie Mage et le jeune homme acquiesça. En effet, ce n'était pas comme ces amis inventeurs qui trouvaient toujours une invention farfelue afin de savoir l'heure avec précision. Ils disaient même avoir inventé quelque chose s'appelant "montre" avec différents collègues. Encore une création avec de la suite dans les idées. Le Voyageur ouït ensuite Sakuya, qui l'informa d'un horaire déjà plus précis.

- Tu as raison Sakuya. Nous ne devrions pas traîner.

Puis, Zärfell regarda de nouveau Fuji, qui lui annonçait qu'elle ne resterait peut-être pas très longtemps. Il esquissa un sourire, car connaissant la jeune femme, cela ne le surprenait pas. Le Sylphe la vit boire son saké et il répondit :

- En effet. A plus tard Fuji et bon retour à la forêt ! Encore merci pour tes réponses.

Harmattan salua la demoiselle par un regard amical avant de se tourner, aux côtés de Zärfell, vers la Guerrière. Le Sage Rouge sourit à son amie et la suivit avec attention, car il n'était pas question de se perdre dans cet immense marché. Une fois éloignés de la cohue, ils trouvèrent une auberge pour cuisiner ce fameux Taha'kadji, dont les épices exotiques flottaient déjà dans l'air...

[Sortie de Zärfell]

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Mar 22 Déc - 22:28

[Entrée de Zärfell]

~ L'Alchimiste avait fini par revoir ses plans de route. Désormais, il arpentait de nouveau les rues du marché de l'Empire. Il cherchait un article en particulier, ainsi, le jeune homme marcha instinctivement jusqu'à trouver les bons étalages que lui avait indiqué Sakuya, son experte du marché. De grands draps de toute sorte s'étendait sur plusieurs stands et offraient une allée colorée de teintes et textures différentes. Les yeux de Zärfell brillaient, eux qui aimaient tant la couleur.

Il s'approcha de plusieurs étalages et se mit en quête de la soie parfaite. Elle devait être d'excellente facture et être assez longue pour convenir à l'armure. D'autres étoffes lui donnèrent envie, néanmoins, il se concentra sur son objectif. Derrière lui, Harmattan reniflait de temps à autres un paquet de tissus et sentait s'échapper de chacun des odeurs fortes ou douces. Parfois, elle reconnaissait un peu d'encens. Le jeune homme arriva enfin dans un étalage assez vaste, où semblaient s'étaler des étoffes de qualité supérieure. Les gens qui le parcouraient paraissaient plutôt bien vêtus et les prix étaient assez élevés. Le Sage en déduisit qu'il était au bon endroit.

Et effectivement, c'est après avoir fouillé dans plusieurs rayons qu'il trouva, au touché et à la vue, la soie qu'il cherchait. Il s'agissait d'une pièce de grande taille, de couleur bleu céleste, avec de légers reflets argentés et lumineux. Le genre de teinte qui convenait exactement à la personne auquel Zärfell la destinait. Le Vétéran rechercha le vendeur et, une fois celui-ci dénichait, il demanda :


- Bonjour. J'aurais besoin d'avoir quelques renseignements. Cette soie-là, savez-vous sa qualité ? Et pouvez-vous me dire combien elle coûte ?

Il attendit patiemment une réponse, montrant le tissu par le regard et le geste.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu


Messages : 292
X.P : 414
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Au marché   Mar 22 Déc - 23:32

Les ventes allaient bien pour cet artisan qui concevait d'après ses dires les meilleures soies de l'Empire. Son stand n'était jamais vide de produits et toujours remplis de clients. Aujourd'hui, il devait avoir écoulé facilement une centaine de rouleaux de toutes les tailles et toutes les couleurs. Alors qu'il venait de vendre pour la modique somme d'un millier de pièces d'or une étoffe suffisamment grande pour faire un kimono, il se retourna vers le jeune homme qui l'interrogeait. Il l'avait vus scruté ses produits depuis un moment, il avait l'air de rechercher quelque chose de précis.

S'il savait sa qualité ? Bien évidemment !


Oui oui, je connais sa qualité, je la fabrique moi même ! Elle est conçue avec des vers à soies géants de Mandrosa et colorée à l'aide de pigments de Tonel. Nous l'assemblons ici, dans l'Empire ! Son prix est grand, on m'en en achète pour faire des kimonos dans la cours Impériale ou auprès des plus grands guerriers et généraux de l'Empire ! Pour cette couleur, le prix est de 300 pièces d'or la coudée. Combien vous en faudrait-il pour faire quoi ?

Ce jeune homme, bien son style particulier, avait l'air d'être un client honnête et honorable. De plus, il ne refusait jamais une aussi bonne affaire ! Le bleu céleste partait rarement, mais quand il partait, c'était toujours une grande nouvelle pour lui. Il s'en frottait presque déjà les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Mer 23 Déc - 9:30

~ Comment il s'y attendait, le prix allait avec la qualité. Le jeune homme écouta les explications du vendeur tout en regardant l'étoffe luisante. Si les personnes les plus riches de l'Empire s'en procurait, alors c'était la soie qu'il lui fallait. La personne à qui elle était destinée méritait amplement cette facture de vêtement. De plus, pour tout le temps qu'elle passait à se battre, une armure aussi résistante que magnifique était de vigueur. Le Sylphe calcula mentalement le nombre de coudées nécessaire et le prix. Il se tourna vers ce marchand qui, s'il vendait à des personnes aussi haut-placée que la Cour Impériale elle-même, devait être honnête :

- J'ai besoin de sept coudées, c'est pour accompagner une armure de chevalier d'excellente facture, de couleur claire. Il me faut une soie de qualité supérieure, sinon comprenait que cela ne sert à rien d'avoir une armure pareille.

Il sourit poliment. Il se doutait que l'homme comprendrait sa démarche. Maintenant, pourquoi de la soie de l'Empire plutôt que des tissus d'Awarennor ? Simple sélection personnelle. Zärfell savait que ce tissu était l'un des plus beaux de tout Pandore. Au moins, à ce prix-là, l'argent supplémentaire que lui donnait le Royaume servirait à payer le textile.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu


Messages : 292
X.P : 414
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Au marché   Mer 23 Déc - 16:55

Il acquiesçait à chaque paroles de son client. C'était rare, pour ne pas dire exceptionnel, que l'on vienne lui acheter de la soie de Shoan pour en faire quelque chose à Awarennor ! Mais après tous, les affaires sont les affaires et un client reste un client. Il nota les mesures sur un petit bout de parchemin et le mit de côté, prêt du rouleau de soie.

Très bien, mon assistante va se charger de votre achat.

Il se retourna ensuite et appela par un geste de la main une jeune femme aux longs cheveux auburn et la commanda de réaliser l'achat du jeune homme. Elle se retourna et salua le jeune homme poliment avant de regarder les indications sur le bout de papier.

Bonjour. C'est une bonne commande, je souhaiterais être la personne qui héritera de cette soie.

Dans un geste et une grâce exemplaire, elle dégaina une petite dague à la forme habituelle des lames de Shoan et déroula comme une déesse ce long bout de soie avant d'aligner les sept coudées mesurées à l’œil nu comme une experte. Puis dans un même geste tout aussi élégant, elle découpa le morceau juste assez pour pouvoir en faire une grande bande régulière.

Rassurez-vous, une fois bien installée et travaillée, elle est aussi résistante que du bois tout en restant élégante et légère comme une plume.

Puis elle enroula le tout autour de son bras avant de resserrer la pièce avec une ficelle qui ne salirait pas cette pièce exceptionnelle. Ensuite, ce fut l'instant du calcul à l'aide du fameux boulier de Shoan.

2.100 pièces d'or s'il-vous-plaît monsieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur


Messages : 430
X.P : 1412
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Au marché   Jeu 24 Déc - 11:41

~ Le jeune homme vit la femme venir pour lui préparer sa commande. Il sourit à sa remarque avant de l'observer découper avec attention. Elle maniait le tissu avec une maîtrise que Zärfell admira avec attention. Elle l'impressionnait presque, mais quoi de plus normal que de manipuler une soie de cette valeur avec autant de précaution et de minutie. S'en saurait-il sortie aussi bien ? Il n'en n'était pas certain. Il fut rassuré par sa dernière information, car c'était ce qu'il espérait. Il l'observait calculer le prix et sortit sa bourse. Le jeune homme compta les pièces d'or et les déposa sur le comptoir non loin.

- Voici l'argent. Il prit la pièce, la rangea soigneusement et s'inclina poliment. Merci pour votre travail. Bonne journée.

Il sourit une dernière fois, avant de se tourner et de reprendre la route. Désormais, avec Harmattan et Sakuya, il fallait tracer, direction le Royaume. Le Vétéran savait qu'il ne fallait pas traîner.

[Sortie de Zärfell]

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au marché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au marché
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Allons au marché ♪ [PV: S'hira et Anna]
» TOR mets sur le marché :
» Etude de marché pour une boutique à thème médiéval
» Le marché multi epoque de brouages 2012
» Ouverture du marché de Cabestan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Empire de Shoan :: Cité Impériale de Shoan :: Place Centrale-
Sauter vers: