AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Jeu 7 Sep - 14:05

[Entrée d'Ignit]

Il aimait voyager de nuit, le soleil entamait trop la peau déjà fortement fragilisée par le combat dans le désert. A dire vrai, il détestait la lumière. Il aurait tellement voulu déclencher son mécanisme. Mais il fallait d'abord trouver assez de pierres magiques. Une déflagration de cette envergure, il en jouissait déjà. Plonger Pandore dans les ténèbres... Quelle plaisir absolu.
Il avançait en boitant, son hôte étant mort depuis au moins quelques jours. Il était lent, et cela ne lui plaisait pas. Il avait du travail. Les pactes du passé pour sa renaissance devait être rompus, il voulait sa liberté.

Autour, les lucioles tournait en rond, comme cherchant de quoi se nourrir. Un vent léger soufflait dans les cheveux rasé du voyageur. Au loin, on pouvait distinguer les montagnes et entendre le hurlement des loups qui y vivaient. L'odeur de mousse et de terre humide à chaque pas nuançait incroyablement avec l'odeur de sable qu'il avait quitté quelques temps auparavant.

Bon, il faut que je change d'hôte. Celui la est trop abîmé.

Il sépara son esprit de l'amas de chair qui commençait sa décomposition à chaque pas qu'il faisait. Vivre dans un mort ambulant, ce n'était pas des plus confortable, même si l'odeur était agréable.

Cela fait bien longtemps que je n'ai pas pris ma forme humaine.

Un vomi noir et vaporeux sortit alors du cadavre à la bouche pendante. Cette vapeur liquide, n'était ni plus ni moins que l'émanation de pouvoir du mage. Le cadavre encore fumant s’effondra alors, sans le moindre signe de vie.

Les charognards se chargeront d'effacer la moindre trace de ton existence sur cette terre.

Le liquide vaporeux prenait peu à peu forme, la forme fatigué d'un corps depuis trop longtemps usité. Cependant, il avait toujours les traits du jeune homme d’antan. Des traits fins, presque féminins, taillait le physique encore évanescent du mage. On pouvait à présent distinguer une bouche au rictus tordu par la folie. Ses yeux n'était pas encore rempli par la matière.

Il manquait une partie de son visage quand il se souvint d'un détail. Il pourrait tout à fait installer son nouveau QG au sein même de la montagne. Elle était sûrement habitée, mais il délogerait les habitants sans le moindre soucis. Ainsi, il se construirait sa cité dans la montagne. Celle-ci serait un rempart naturel contre les assaillants éventuels. Il serait assez près d'Awarrenor pour pouvoir l'influencer sans pour autant trop s'en approcher. C'était décidé, il s'établirait dans la montagne. Et pourquoi pas recueillerait n'importe qui d'assez fort pour pouvoir le servir docilement.

Il commença sa marche dans la forêt, pas encore complètement formé. Cela prenait du temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 8 Sep - 17:16

Le soleil sur ma peau était la seule chose qui me rappelait mon semblant d'humanité. Sa lumière qui donnait la force aux êtres vivants de vivre ne donnait pour ma part qu'une sensation de fraîcheur qui avait tendance à me mettre d'humeur maussade. Je ne sortais presque jamais quand le soleil était omniprésent. Je préférais amplement la lumière blafarde et spectrale de la lune. Mais j'avais décidé de sortir dans la forêt qui longeait les flancs de la montagne où se situait ma forteresse. Ces sorties, bien que rare, avaient quelque chose de revigorantes. Et puis, cela me permettait de partir en repérage et à la recherche d'éventuelles victimes pour étoffer ma soif de sang. Tout comme cela était la seule manière pour moi de protéger mes terres, maintenant que mes incapables de serviteurs étaient tous morts. Finalement, je me retrouvais devant une source naturelle dont le son clair et cristallin me rappelait la fontaine de ma cours. Je décidais de m'installer ici et de prêter mon oreille aux sons de la nature, dans un calme relaxant.

J'attendais là depuis quelques heures quand les bruits de pas résonnaient à ma droite. Ces bruits je les connaissais bien, c'était ceux de l'homme en souffrance, de la créature faible dont la fin était proche. Mes sens se mirent en alerte. Si cet être humain était là, il était sur mon territoire. Et s'il était sur mon territoire, je me devais de l'en chasser de la manière la plus violente et cruelle qu'il soit. Personne ne pénétrer chez moi sans en payer les conséquences. Je m'emparais de ma lance et me mettais à marcher en direction des bruits. Alors que j'approchais d'un buisson, j'entendais des sons. Les sons d'une voix humaine.

"Cela fait bien longtemps que je n'ai pas pris ma forme humaine."

Cette voix semblait être celle d'un être surnaturel sortit du plus profond d'un affreux cauchemar. Pour une raison qui me semblait naturel, mais que je savais que personne n'approuverait, je trouvais cela intriguant et fort intéressant. Je décidais de m'approchais un peu plus et de constatais par moi-même l'affreux spectacle qui se déroulait en ce moment même sous mes yeux. Un homme du désert tombait en lambeau comme un fruit trop mûr pendant qu'émanait de ce même fruit trop mûr une forme ragoûtante et noir, tel un ver. Cette forme marchait d'un pas maladroit mais prenait rapidement celle d'un autre être humain. Son visage à moitié complet marmonnait quelques mots. Visiblement, le parasite qui hantait ce corps finissait d'accomplir une forme de résurrection. C'était fort intriguant.

Puis l'être, je ne saurais le définir d'humain ou de monstrueux, reprenait sa marche, au hasard de cette forêt. Je ne sais pas pourquoi, mais je voyais soudainement en lui un allié pour ma Croisade Sanglante. Je pouvais voir à l'absence d'arme sur lui qu'il devait être un Mage ou un Prêtre, mais je ne pouvais pas le savoir sans investir plus. Bien évidemment, c'est quelque chose que j'allais faire dans l'instant. Je m'avançais rapidement pour finir par arriver devant cet inconnu. Quand je croisais son regard, je comprenais immédiatement. Ce n'étais effectivement pas un humain que j'avais devant moi. Tel un réflexe ou un tic, un sourire émana de ma bouche.

"Bonjour étranger. Bienvenus sur mes terres, dis-je en m'inclinant en avant, tirant les pans de ma robe dans une révérence, je m'appelle Remilia Dracul Lancie Malicia Scarlet, et vous êtes mon invité. Puis-je vous proposer gîte et couvert dans mon humble demeure ? J'en serais fort ravies si vous acceptiez."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Mer 13 Sep - 10:01

Moi qui me pensais seul dans cette endroit!

Il fût légèrement surpris par la présence de quelqu'un. C'était rare, extrêmement rare. Il pouvait sentir la peur à des kilomètres à la rondes. Pourtant, il ne ressentait dans cet être ni animosité ni peur.

Vous êtes?

Fît-il d'un air détaché, proche du mépris. Il semblait visiblement préoccupé par autre chose. Cette fois-ci, il finissait sa mutation.

Bon sang, saleté de membres, bras à la noix. Auriez vous un miroir, ou quelque chose y ressemblant? Je ne suis pas sûr que tout mes membres soit à leurs bonnes position. J'ai dormi bien trop longtemps, et je suis un peu rouillé.

Il palpait son visage, aux traits humains. Il était dans sa forme originelle, c'était sûr. Des long cheveux noirs aux pointes grisâtres taillait un visage masculin aux traits louvoyant sous Le Pouvoir. Une longue robe noir aux bords d'airain se posait sur ses épaules. Les pans de la robe du mage était déchirés, étant la preuve d'une usure qui n'avait pas d'âge. Il semblait jeune malgré toutes les preuves du contraire. Était-ce dû à une forme d'immortalité, ou bien était-ce autre chose. Personne ne le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 15 Sep - 7:58

Le spectacle qui s'offrait en face de moi en aurait fait fuir plus d'un. Seulement, je n'étais pas ce genre de personne. Pour une raison que j'ignorais, les choses ignobles ne me perturbaient jamais. Tout aussi affreuse étaient-elles. Et ce spectacle de l'horreur qui semblait être devant moi n'échappait pas à la règle. J'écoutais les propos dérangés de cet homme qui semblait accomplir une sorte de mutation et sortir d'un long sommeil. S'il y avait de la magie là-dedans, c'était une magie que je ne connaissais pas et qui n'existait pas dans les livres de ma bibliothèque pourtant bien remplie à ce sujet. À sa question, j'affichais un sourire comme réponse.

"Je me suis déjà présentée et je n'ai nul besoin de me répétée. Mais je peux répondre à votre deuxième question, oui je possède un miroir en ma demeure, plus loin et haut dans les montagnes. Et tout à fais, tous vos membres ne sont pas exactement au bon endroit. Je crois par exemple voir votre bras gauche pendre, il lui être déboîté ou être veuf d'un ligament ou deux."

Je n'aimais pas me répéter. J'avais déjà offert à cet individu la possibilité de rejoindre ma demeure et je le faisais là une deuxième fois, mais ça serait sûrement la dernière fois. Si au final je m'étais trompée, cet homme ou cette chose n'était rien d'autre qu'un intrus sur mon territoire et je devais m'occuper de lui. Cependant, cette animosité qui était typique chez moi ne transgressait pas encore dans mes propos ou mon visage. Je restais avant tout quelqu'un de polie et bien éduquée. Ce serait vraiment maladroit et mal élevé de ma part de chasser cette personne immédiatement.

"Alors, vous sentez-vous prêt à venir faire un peu d'escalade dans mes montagnes pour rejoindre ma demeure ? J'y ai nourriture et boisson en quantité, même pour quelque chose ou quelqu'un comme vous. Du moins, si votre misérable corps en lambeau arrive à me suivre dans ces chemins escarpés."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 15 Sep - 11:55

Il sourit, il ne haïssait pas cette personne. Il était presque intrigué par cette personne.

Hum...

Il pencha la tête sur le coté, comme pour mieux inspecter la personne.

Je n'ai pas demandé qui vous étiez, mais ce que vous êtes. Enfin, bon, pas d'importance. J'ai accompli mon oeuvre, le désert d'Erimos est enfin dans le chaos. On peut y aller.

Il regarda son bras, eu un mouvement de sa seule épaule valide. Puis, sans crier gare, s'arracha le bras. On aurait pu s'attendre à voir couler le sang par giclée entière, seulement, le bras en question s'évapora en une épaisse fumée noire qui vint se refixer immédiatement sur son propriétaire, cette fois-ci de la bonne manière. Il remua légèrement l'épaule fraîchement rattaché pour vérifier son bon fonctionnement.

Mieux, nettement mieux.

Puis il regarda son interlocuteur, son sourire carnassier toujours fixé aux lèvres.

Navré, j'en oublie les bonnes manières.

Il se plia en deux, fit une courbette tel un mauvais acteur de théâtre, simulacre de respect.

Je suis le voyageur des nuits sans lunes. Ignit Heartless. Maître des illusions, de la manipulation, et du chaos sous toutes ses formes. Mais trêve de verbiage. Vous habitez dans la montagne? Fort bien, excellent dirais-je même. C'est par ici que je me rendait. Je compte m'installer dans les environs.

Puis, un semblant de rire tranchant comme l'acier sortit de sa gorge. Sa voix était humaine, enfin presque comme un échos d'une ère lointaine ou la communication se faisait différemment. Une voix gutturale certes, mais mélodieuse, presque envoûtante.

Haha, ne vous en faites pas pour le fait que je vous suives, si je devait bouger à vitesse normale, je serait à la montagne avant même que vous ayez cligné des yeux. Je vais faire un effort, je vais ralentir pour vous. Et ceci est une des rares faveurs que j'accorde. Mes victimes peuvent en témoigner.

Puis il rit à gorge déployé. Un rire cette fois-ci terrifiant, oscillant entre le suraiguë et le très grave avec une fréquence extrêmement courte.

Navré, je repense au sort de mes victimes et cela me fait beaucoup rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 15 Sep - 13:50

"Le désert d'Erimos, vous dites ?"

J'avais lu quelques pages sur ce désert à l'Ouest, rien que du sable et des nomades mystérieux. Mais aussi un trésor inestimable. J'avais également lu des pages sur sa fameuse Nécropole que l'on prétendait maudite et hantée par des armées de squelettes animés par je ne savais quelle magie. Si cette homme en revenait et l'avait plongé dans le chaos, il devenait de plus en plus intéressant que j'en fasse un allié de poids pour mes projets.
Pendant que je réfléchissais à cela, la créature devant moi se détachait totalement le bras. Ce qui se passait devant moi ne relevait alors plus du domaine de ma simple compréhension, mais c'était toujours aussi intéressant et intriguant. Malheureusement, cet être ne saignait pas. Au moins cela m'éclairait sur sa nature et m'indiquait clairement que ce que j'avais en face de moi n'était pas humain.  

Mes pensées allaient et venaient. Et ce que je n'espérais pas entendre sortit de la bouche de mon nouvel invité.
Ignit Heartless, le voyageur de la nuit. J'avais un livre qui parlait de cette créature des ténèbres. Mais ce livre était encore plus vieux que ma famille. Je ne pouvais m'empêcher de le lui faire savoir.

"Vous serez heureux d'apprendre, alors, voyageur de la nuit, que je dispose dans ma demeure d'un ouvrage à votre sujet. Je ne l'ai toute fois pas encore lu, mais mon père m'a dis en avoir pris connaissance."

Et j'entendais un rire. Mais ce rire n'était pas à cause de ma phrase à son sujet, comme il me l'expliquait.
Il me parlait de ses victimes. Que devrais-je dire à ce sujet ? Je ne sais pas, mais son rire m'avait fait sourire.

"Je pense que nous sommes fais pour nous entendre. Bien, si vous voulez bien vous donner la peine de me suivre, nous sommes à quelques heures de marche de ma demeure. L'occasion pour moi de vous faire découvrir mon territoire, bien qu'il ne soit pas aussi vaste qu'avant, mais ce n'est qu'une question de temps désormais."

Je parlais en toute confiance. Cet homme avait dit qu'il souhaitait également s'installait dans le coin et si je ne pouvais m'en faire un associé dans ma Croisade Sanglante, je saurais m'en faire un ennemi et m'occupait de son cas quand le temps sera nécessaire.

Mon père disait toujours : faire de ton pire ennemi ton meilleur ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 15 Sep - 17:43

La lignée des Scarlet... Passionnant, jetons un oeil.

Il plongea sa main dans sa robe qui sembla disparaître soudainement, avalée par le vêtement. Puis il ressortit un vieux parchemin rongé par le temps. Il le déroula sur une longue distance puis se mis à chercher quelque chose.

Oh, je vois ici que votre famille suivait sans le savoir les rites des royaumes obscures. Intéressant. Pour l'immortalité... Je vois ici qu'un de leur héritier est sans le vouloir devenu immortel... Par quel subterfuge cela est possible. Est il encore en vie? je me le demande...

Puis, il devint songeur.

Un livre qui parle de moi. J'en suis honoré. Ma légende me précède donc... Mais comment ce fait-il... Je ne laisse d'habitude que ruine et désolation... Aurais-je laissé des survivant? hum... dommage. Tant pis. Cela ne fera qu'augmenter la peur dont j'apprécie la douce substance.

Nous y allons donc?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Ven 15 Sep - 19:12

Oh, alors ma famille ne vous ait pas inconnue ? Il faut dire que nous avons injustement était chassés de nos droits il y a longtemps, peut-être sommes-nous devenus des cas d'école à la suite de l'Histoire ? Quoi qu'il en soit, oui, nous avons pratiqués des arts peu scrupuleux. Je dois encore avoir de ces livres aussi dans ma bibliothèque. Quant au livre sur vous, il ne vous évoque pas directement, il parle plutôt de votre légende : une chose dans la nuit qui, quand elle rentre dans une ville, la transforme en cimetière. Vous devriez-peut-être épargner des témoins à l'avenir ? Cela devrais brouiller les pistes avec plusieurs versions des faits."

Je me voyais déjà prête à partit à la conquête d'Awarennor avec l'efficacité d'un tel personnage. Mon livre parlait en effet de cette créature qui faisait disparaître même le sang de ses victimes. Dans le passé, on avait appris à le craindre. Et dans le présent, sûrement sera-t-il à nouveau craint parmi mes rangs.

"Oui nous pouvons y aller, je pense que nous serons rendus dans la fin de la matinée. Si vous êtes si rapide que vous le prétendez, nous pourrons aisément profiter d'un repas sous la lumière du soleil."

Puis je me mis à marcher, ma lance basculant dans mon dos. Je me méfiais tout de même et attendais que cette chose ne passe devant moi. Il ne fallait jamais avoir le dos tourné, surtout à une nouvelle connaissance avec une telle réputation. Bien malgré mes sens aguerris, je ne restais jamais à la merci d'un cruel coup de poignard dans le dos. Je décidais d'ailleurs de posais maintenant la question qui me brûlait les lèvres.

"Si je ne me trompe, êtes-vous un Mage ? De quelle nature ? Les ténèbres peut-être ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Sam 16 Sep - 23:29

Bien bien bien. Très bon conseil de votre part. Ou bien devrais-je adopter une forme différente à chaque exécution... Une autre idée aussi. cependant, votre idée de déjeuner au soleil me déplaît un peu. Voyez vous, sous ma forme originelle, je n'aime pas trop le soleil. Quand ma campagne sera achevée, je dévorerais ce soleil de malheur et ouvrirais la porte des royaumes obscures et l'aube du soleil noir verra alors son zénith approcher.

C'est donc sur ses bons mots qu'il avançait, et voyant qu'il prenait de la distance se mis encore a ralentir. Son regard était empreint d'une flamme de volonté propre à celles des fous.v Puis il pris un moment avant de répondre à la question de la jeune demoiselle.

Pour vous répondre franchement, je fût mage. Cela fait bien longtemps que je suis passé au delà de ce stade. Me voici ni mort ni vivant. Et oui, les ténèbres sont ma prédilection. J'ai la fâcheuse tendance à vouloir tout détruire... Je plaide coupable.

Fit-il amusé par son humour peu commun.

Malgré tout ça, je me posais une question, pourquoi voulez-vous mon aide? Car visiblement, vous invitez peu de monde. J'ai donc une importance stratégique à vos yeux. Quel est-elle et que me voulez-vous?

Son visage s’endurcit a ces mots. Il ne voulait pas être dérangé dans sa quête pour des broutille. Si elle avait besoin de main d'oeuvre, il lui suffisait juste d'aller corrompre des soldats d'awarennor. Il lui fallait donc quelque chose de plus puissant, de plus dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Lun 18 Sep - 21:46

"Tout détruire ? Mais où est donc le plaisir de voir la crainte de vos victimes à votre approche ? Où est donc la satisfaction jamais insatisfaite d'entendre les cris de supplices des torturés ? Si vous détruisez tout, il ne restera rien à détruire par la suite, et alors peut-être vous détruirez vous vous-même ? Pour ma part, je préfère voir les autres ramper devant moi en implorant ma pitié, feindre cette pitié et au final voir leurs regards d'horreur quand je leur coupe la gorge. C'est peut-être une des plus belles visions du monde, plus belle encore que le soleil orangé se couchant derrière les crêtes acérées de mes montagnes."

Je poussais un soupir à ces dernières paroles. Il est vrai que la transition entre la nuit et le jour était un spectacle que j'appréciais. Comme la transition entre la vie et la mort est un art que je me vante de maîtriser à la perfection, admirer le spectacle du soleil et de la lune est d'une rare beauté. D'autant plus en sachant qu'un jour cette lune sera éternellement de sang. Après ces pensées poétiques auxquelles je m'égare de temps à autre,
je revins à mon interlocuteur.

"Le Soleil Noir ? Qu'est-ce donc que cela ? Je vous avoue que je serais fort curieuse de l'apprendre."

Puis un sourire parcourut mes lèvres quand l'individu me demanda la raison de son invitation. Je devinais en lui comme de l'empressement et il aurait été fort malpoli de ma part de faire attendre mon convive. Malheureusement, nous étions encore à quelques heures de marche de ma demeure et je ne pouvais ainsi le faire patienter trop longtemps. Je poussais un soupir de déception, car je me voyais déjà annoncer mes plans dans une ambiance obscure et malsaine, comme l'annonce d'un drame ou de l'acte final d'une tragédie théâtrale.

"Puisque vous êtes si désireux de connaître mes plans, je vais vous les annoncer monsieur le voyageur de la nuit. Ils sont, en soi, quelques peu semblables aux vôtres, bien qu'ils diffèrent dans la pratique et sûrement la motivation. Voyez-vous, vous n'aimez pas le jour, et bien je n'aime pas la paix. Et je n'aime pas Awarennor.
Ma famille a jadis été chassée de ces terres, et je ne souhaite que récupérer mon dût. Du moins, c'était ce que je pensais jusqu'à ce que je découvre le bonheur d'une mort dramatique. Je suis donc désormais prête à lancer ma Croisade Sanglante. Je plongerais Pandore dans le chaos de la guerre et les ténèbres rouges du massacre éternel. Mais je ne suis pas sotte. Shoan ne s'est pas fait en un jour comme on le dit. J'ai besoin de rassembler des forces et d'étendre mon territoire. Tout comme j'ai besoin de savoir pour utiliser les arts diaboliques de ma famille. Mais avant tout, j'ai besoin de généraux pour mon Armée de Sang encore bien faible. Et pour être honnête avec vous, j'aurais souhaité, monsieur le voyageur de la nuit, que vous soyez l'un de ces généraux.
Je serais fort honorée d'avoir à mes côtés un être aussi cupide, meurtrier et, disons le, démoniaque que vous.
Je sais que mes forces n'en seront que plus puissante et que mes adversaires n'en auront que plus peur. Le peuple d'Awarennor d'abord devra savoir que la dernière Scarlet réclame ses terres. Puis Pandore tout entier devra se préparer à la guerre. Une guerre que j'espère éternelle, violente et dévastatrice."

Je me retournais vers lui dans un demi-cercle élégant avant d'affichais mon sourire habituel, celui qui précèdait toujours de funestes desseins.

"Bien évidemment, je ne vous force pas d'accepter. Bien que sachez cela, si vous refusez mon offre mais accepter mon gîte et mon couvert, ce sera sûrement la dernière fois que nous aurons une discussion que je qualifierais d'amicale car par la suite je pourrais vous considérer comme un obstacle à mes plans. Mais bien entendu, je ne peux vous dire à quel point vous me comblerez d'accepter cette offre. Peut-être aimerez-vous y réfléchir autour du repas que je vous ai promis. D'ailleurs, nous devrions apercevoir les montagnes désormais."

Et je revenais sur mes pas en prononçant ces mots, la silhouette stricte et majestueuse des cols aux sommets éternellement blancs apparaissant enfin clairement au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Mar 19 Sep - 14:19

Il prit un air plus sérieux encore.

Il y a des secrets en pandore qui ne doivent ni être réveillé ni possédé et encore moins utilisé. D’ou ma petite passion pour la destruction. Malgré eux, je protège cette planète. Les humains y sont des nuisibles bon pour mourir. Pourtant, j'admet que voir leur regard au moment de l'agonie est pour moi un mets des plus délicats. Et quoi de plus splendide que de voir une cité plongée dans les flammes et le carnage. La destruction, à son paroxysme, est un spectacle des plus grandiose. Les humains ont la fâcheuse tendance à chercher à dominer les forces qui la régissent. Ma mission sur ce monde est de la purger de l'être humain. Ainsi en ont décidé les anciens dieux.

Il se mit à dévisager son hôte. Cherchant dans ses yeux la moindre trace de peur, ou d'animosité. Mais rien, il ne vit rien d'autre qu'une volonté forte de prendre sa revanche. Ce qui lui fit afficher à nouveau son sourire caractéristique.

Quand à votre proposition, elle est audacieuse. Proposer à un être comme moi de devenir son "général", c'est hautement culotté devrais-je dire. Je partirais du principe que vous êtes dans le besoin et ne vous éradiquerais pas tout de suite. D'un autre coté, votre proposition assurera une avancée caractéristique dans ma mission d'éradication de l'espèce humaine. Je vais donc l'accepter. Même si nos chemins doivent se séparer plus tard, je pense que votre mission et la mienne coïncide. Je suivrais vos conseil. A certaines limites, bien sûr.

Il rit puis s’arrêta d'un coup sec.

Sachez cependant une chose. Et qui n'est pas des moindre. Le Pouvoir coule dans mes veines. Et je serais donc dans la capacité de vous exterminer sur le champ, sans que le moindre reste de vous ne traîne dans les parages.

Il ne voulait pas répondre à la question sur le soleil noir. C'était quelque chose qui lui avait échappé. Il s'en voulait presque de s'être emporté par l'élan de sa tirade. Mais il en avait pourtant trop dit. Il ne pouvait pas faire demi-tour. Et cela faisait si longtemps qu'il n'avait pas parlé à quelqu'un sans y lire ni dégoût, peur, colère, ou envie de tuer. Ce serait dommage de l'éliminer maintenant. La dernière en date remonte à bien avant les guerres obscures. Dans la baie des pirates. Qu'était devenue la demoiselle d'ailleurs. Et la gamine qui l'accompagnait? Il n'arrivait pas à se souvenir de leurs nom. Tabia... Tigna... Impossible de s'en souvenir. Sa mort avait effacé ces souvenirs ci...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Mer 20 Sep - 20:08

Je croisais mes doigts dans un sourire carnassier.

"Bien bien. Comme je vous l'ai annoncé, je suis bien heureuse que vous ayez accepté mon offre. Mais Le Pouvoir... n'est-ce pas une chose que seule les Guerriers recherchent ? Vous me verrez fort bien étonnée d'apprendre que vous possédez réellement une telle chose et comment vous l'avez obtenu."

Cette créature était décidément bien curieuse. Je me demandais de plus en plus s'il était réellement de ce monde.
Mais ce n'était pas un soucis. J'avais désormais à mes côtés un puissant allié et, s'il était aussi puissant qu'il le prétendait, je n'avais rien à craindre pour la sécurité de mes projets à l'heure actuelle. Comme il l'avait dit, nos intérêts coïncidaient, et cela me suffisait amplement. Du moment que je trouvais le moyen d'occuper l'appétit de ce monstre, j'étais sûre que mes ennemis craindraient mes forces.

"Maintenant, il ne nous reste plus qu'à atteindre ma demeure, il dois rester quelques heures de marches. Il me tarde de vous expliquer en détail notre prochaine marche à suivre et comment nous allons lentement mais sûrement nous développer. Telle une maladie ou un horrible fléau, je saurais vous satisfaire et vous apporter ce que vous désirer tout en servant nos intérêts commun. Oh, et il va de soi que je saurais vous traiter comme le général que vous serez, le premier d'une longue liste j'espère. Sitôt notre position établie et nos frontières tracées à la craie, vous aurez à votre disposition une demeure et esclaves en quantité pour n'importe quelle pratique de vos arts cupides que vous souhaiteriez."

Je prenais les devants, de plus en plus heureuse et excitée de me lancer. Ma Croisade Sanglante prenait une excellente tournure et j'en étais ravie d'avance. Mon sang bouillonnait comme le cœur d'un volcan sur le point de déchaîner sa couleur et sa destruction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Jeu 21 Sep - 9:39

A ces mots, il ne put se retenir un éclat de rire.

Il y a ce que les guerriers appellent le pouvoir, et il y a Le Pouvoir. Celui qui coule dans les veines de chaque mages. Le Pouvoir des guerriers est poudre aux yeux. A la moindre petite coupure, ils en perdent tout leurs moyens. C'est lamentable. Le Vrai Pouvoir, lui, il vit dans chaque être vivant. Les humains l'appellent la magie. Cependant, seul ceux qui l'exercent en connaissent la véritable essence. Bon sang, sortez vous une bonne fois pour toute que je raisonne comme un simple humain. Ma notion du monde est totalement différente de la votre. Je vois le monde tel qu'il est, non pas tel qu'on croit le percevoir. Demandez donc aux mages de ce monde. Ils peuvent ressentir la magie. Moi, je peux la voire.

Il s'amusait comme un petit fou à expliquer le monde. Cela l'amusait terriblement de mettre en avant l'ignorance de ces pauvres êtres. Mettre la nuance entre le réel et le ressenti est une chose que seuls les grands de ce monde pouvait comprendre.

Même vous, vous possédez la magie, pour utiliser vos termes. Cependant, celle-ci s'apprend. Je ne suis pas né abomination. Je le suis devenu. La magie peut rendre un homme bon complètement fou. Mais moi... Je n'ai pas eu de chance... Comme d'habitude. La corruption des hommes à fait de moi ce que je suis aujourd'hui. La violence, la cupidité, les envies de meurtres, la luxure, toutes ces choses m'ont créé. Un mage des ténèbres doit affronter la fureur des sentiments négatifs de ce monde. Chaque élément a sa part d'ombre. Pourquoi les ténèbres effraie la populace? Simplement parce qu'ils leurs renvoie leurs propre part d'ombre. Pourquoi suis-je honnis? Parce que je suis devenu l'ensemble de toute l'obscurité du cœur du monde.

Il repensait au village qui l'avait accueillit. Rayé de la carte, alors que les habitants de cet endroit était honnêtes, droit, juste et bon. A cet endroit, il ne pouvait qu'être lui même. Pas de sentiments négatifs... Il regrettait presque. Si le regret faisait partit de son vocabulaire.

Les humains vont payer le prix de leurs méfaits. Je ne suis que le châtiment qui leurs tombera dessus lorsqu'ils ne s'y attendront pas.

Il espérait que son interlocuteur comprenait. Tout cela était difficile à intégrer pour un néophyte qui ignorait la magie. Bien que l'art du maniement des armes soit très utiles, il n'aimait pas l'utiliser. Et encore moins l'enseigner. Mais la, il fallait que sa nouvelle allié comprenne qui il était.

Evidemment, tout cela n'est pas valable pour tout le monde. C'est une généralité, et tout les mages peuvent appréhender leurs coté obscure différemment. Et qu'est ce qui vous prouve que je dit la vérité. Enfin bref. Certaines choses seront expliquées bien plus tard. Pour l'instant, il me hâte de découvrir ce que vous m'avez promis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Remilia Scarlet

avatar

Messages : 20
X.P : 19
Date d'inscription : 08/09/2017

Feuille de personnage
P.V:
11/11  (11/11)
Équipement:
Niveau: 2

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Lun 25 Sep - 21:52

J'écoutais les paroles de la créature, à la fois sceptique et convainque. J'avais pris le temps de lire quelques livres au sujet de la magie, aussi bien pour ma culture personnelle que, bien évidemment, pour la finalité de mes plans. Je n'avais jamais donc lu de choses semblables à ce que cet homme me disait. Mais si,
comme il le précisait, les choses étaient perçues différemment par lui, c'était tout à fait normal. Je décidais donc de lui laisser le bénéfice du doute jusqu'à en savoir plus.

Nous marchions ainsi encore quelques heures jusqu'à ce que j’aperçoive enfin les pieds des montagnes. Désormais, il ne nous restait que l'escalade pour parvenir à ma demeure. Je voyais les neiges éternelle du sommet se dessinaient. Mon château n'était pas situé aussi haut, mais il arrivait qu'il neige dans la cour en période froide. Activement, je cherchais du regard le petit passage qui menait à ma forteresse.

Il y avait un buisson, au pied de cette montagne, qu'il suffisait de bouger pour découvrir un sentier forestier caché, mais bien évidemment, personne à part moi ne le connaissait. Moi, et bientôt mon nouvel allié.

"Je vous promet que votre patience sera à la hauteur de vos attente. Voyez, les montagnes sont désormais à portée de main, et bientôt ce sera tout Pandore qui en sera ainsi." Dis-je en balayant les flancs de cette force de la nature d'une main. "Je vous garantis que les humains connaîtrons votre châtiment comme ils connaîtrons le mien. Nous ferons savoir à Pandore tout entier que Le Pouvoir, comme vous dites, n'est pas de le poudre aux yeux. Le Pouvoir est l'arme de mon Armée de Sang et Le Pouvoir, c'est vous."

Je jubilais intérieurement. Jamais peut-être, depuis ma naissance, mes convictions n'avaient été aussi fortes.
Je me voyais déjà sur un trône, dominant les plaines et les montagnes. Je ne sais pas dans quel endroit s'imaginait mon convive, ni même s'il s'imaginait quoi que ce soit de l'avenir, mais j'espérais bien qu'il partagerais ce point de vue quand l'avenir le demandera. Maintenant, il ne nous restais plus qu'à gravir le sentier montagnard que j'avais enfin dévoilé.

"La route et l'avenir, s'ouvrent à nous."

Déclarais-je comme pour marquer d'une pierre blanche ce premiers pas vers le conflit éternel.
[sortie de Remilia]

(message édité le 27/09/2017 par ignit à 9h50 cause : non utilisation du [sortie de...].)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ignit Heartless
Modérateur
avatar

Messages : 67
X.P : 821
Date d'inscription : 12/12/2015

Feuille de personnage
P.V:
107/107  (107/107)
Équipement:
Niveau: 65

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   Mer 27 Sep - 8:37

Il aimait raconter tout et n'importe quoi. Brouiller l'esprit était son passe temps favoris. Il n'était pas fait de mauvais sentiments. Mais il ne pouvait se résoudre à raconter la vérité. C'était quelque chose qui lui était impossible. Il n'avait pas à lutter contre quoi que ce soit. Se donner un aspect de victime du destin était plaisant. La vérité était toute autre. Il avait ressentit, bien avant les guerres obscures, des choses telles que la fureur, le dépits, la honte, la dépression, les envies de suicides. Tout cela lui avait infiniment plus. Il avait aimé ressentir cela. C'est pour cela qu'il avait décidé de corrompre tout Pandore. Il était bien plus plaisant de succomber au flot d'adrénaline provoqué par le chaos ambiant que retenir tout ce qu'il était. La seule chose sur laquelle il n'avait pas menti était l'existence de ce petit village qui lui avait procuré sérénité et paix. Le fait que le pouvoir soit quelque chose de futile, c'était un fait avéré. Sur ces mots, il emboîta le pas de son hôte.

Je vous en prie, passez devant, je ne saurais supporter un manquement aux mœurs de notre chère et douce société.

Il aimait l'ironie et le sarcasme. Et la situation actuelle s'y prêtait plus que de raison. Comment un homme, fou, psychotique, schizophrène, bipolaire compulsif, accro au meurtre et au carnage, se complaisant dans le chaos le plus complet, pouvait résister à l'idée même de se rendre dans le lieu qui lui servirait de point de repère pour ses futures exactions.

En effet, pensant entendre la voix des anciens dieux et entraîné dans sa psychose par les afflux de magie qu'il produisait, il s’était mis à s'inventer un passé, en faisant fit de celui qu'il possédait déjà. Il se considéra donc comme une créature magique, alors qu'il n'était au final qu'un simple humain doté d'incroyable pouvoirs. Mais, cela, personne hormis lui, ne pouvait le deviner. En voyant la débauche de puissance magique, les simples humains, naturellement, le décrivait comme une créature monstrueuse, et, naturellement, il s'est lui même auto persuadé d'en être une. Ce qui n'a fait qu'alimenter sa propre légende.

C'est sur ces bon mots qu'il emboîta le pas de son guide et la laissa entrer la première pour y découvrir l'antre qui lui servirait de laboratoire.

[sortie de Ignit]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons nous dans les bois, pendant qu' le voyageur n'y est pas.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ♫
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Royaume d'Awarennor :: Chemins du destin-
Sauter vers: