AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane

Aller en bas 
AuteurMessage
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 14 Avr - 21:53

[Arrivée de Zärfell et des autres]

~ La demeure de la Haute Générale était joliment décorée pour l'occasion. Quand le cortège arriva, après une assez longue marche dans la ville, il put découvrir les guirlandes de papier, les flambeaux installés sur le chemin qui menait à l'entrée et les lampions accrochés tout le long de l'habitation. Bien qu'il faisait encore jour, les luminaires avaient déjà été allumés. Zärfell et Akane avaient participé à l'embellissement de la maison pour la cérémonie. Le jeune homme avait fait en sorte que la plupart des lampions soient éclairés à l'aide de pierres magiques de lumière. Ainsi, elles accueillirent les convives sous une douce lueur mystique et apaisante. Si le tout ne faisait pas trop tape-à-l'oeil, et heureusement car là n'était pas l'objectif du couple, le tout s'harmonisait assez bien et transformait quelque peu l'habitat, qui était déjà fort joli nu de toute décoration.

Les invités passèrent par le jardin qui amenait jusqu'au seuil de l'entrée. Les Voyageurs tournèrent et retournèrent sur eux-mêmes, découvrant avec étonnement l'agencement et l'architecture d'une maison typique de l'Empire. Chez eux, les maisons fixes n'existaient déjà pas, alors voir en plus une demeure à la construction inconnue de leurs yeux les étonnait d'autant plus. Dhak'Wan avec Hafsabaheera étaient les plus admiratifs, bien que cela se lisait peu sur leurs visages assez réservés quant à la manifestation de leur sentiment. Mais cela était sûrement dû aussi à une certaine appréhension de leur part. Après tout, ils étaient ceux qui parlaient le moins bien la langue universel de Pandore.

William ne put s'empêcher de faire des remarques sur l'architecture et le style, très shoanesque, de la demeure. Zärfell connaissait déjà cette maison et, pour tout dire, savoir qu'il allait désormais y vivre plus ou moins de manière permanente lui faisait bizarre. Fini, dorénavant, de ne pas avoir vraiment de toit. Et tandis que chacun laissait ses chaussures à l'entrée et que le couple invitait leurs convives à pénétrer dans la grande maison d'Akane, le jeune homme se tourna vers sa femme.


- J'espère que le repas sera à leur goût... Il y a tellement de diversité aujourd'hui que contenter tout le monde relève presque du challenge.

La jeune femme réagit avec un petit rire d'approbation.

- Je pense que chacun pourra trouver son compte de toute façon, voilà qu'elle fut sa réponse.

Le couple s'accorda un regard tendre et complice, avant que chacun n'arrive dans la maison. Néanmoins, Zärfell n'osa aller plus loin. Il ne savait pas s'il y avait un rite d'accueil des invités, s'il fallait faire quelque chose de particulier avant de partager le repas, et il ne savait pas non plus si les divertissements avaient lieu pendant, avant ou après le déjeuner. Les convives étaient nombreux et nombreuses, par chance, la maison d'Akane était assez grande pour tous et toutes les faire rentrer. William ne put se retenir de faire quelques remarques :

- Très jolie maison ! Je suis agréablement impressionné par le jardin à l'entrée et le style épuré des lieux... Rien à voir avec le style de notre beau pays de Gandur !

Le Mage de Lumière avait parlé ! Et Elen l'écoutait d'une oreille distraite, tandis que les Voyageurs ouvraient de grands yeux curieux face à toute la nouveauté des décors. Sa mère fut étonnée de voir dans quelle demeure son fils allait vivre à compter de cet union... A vrai dire, la Sylphe n'arrivait pas à envisager son aîné autrement qu'en nomade continuellement en vadrouille. Elle s'était faite, depuis quelques temps, à cette idée. La Mage de Terre en vint à se demander si, un jour, des enfants ne finiraient pas par courir dans l'enceinte de cette maison... Mais cette vision était encore trop lointaine pour qu'elle marque vraiment son esprit. En tout cas, à ce stade de la cérémonie, le Sage Rouge s'assura surtout que ses invités personnels suivaient le mouvement. Il chercha notamment Dame Freyla, qui était peut-être dans les parages, pour si jamais échanger quelques mots avec elle. Il préférait laisser sa femme lui dire quoi faire... Les cérémonies codifiées n'étaient pas sa tasse de thé après tout. Le magicien fit face à ses invités, dans un geste qu'il voulait a minima gracieux et élégant.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 2 Mai - 20:52

[Entrée de Freyla et des autres]

La marche à travers la Cité Impériale avait été en grande pompe. Il fallait admettre que le cortège était impressionnant : des Voyageurs aux habitants de Gandur, toutes les nations de Pandore ou presque s'étaient retrouvées dans les rues de la capitale de l'Empire. C'était comme si ce mariage unissait le monde entier autour d'un seul amour. Les deux époux d'ailleurs, étaient parmi les plus sublimes et épanouis de ce cortège. Freyla avait suivit de près le nouveau couple, son père observant d'un œil expert l'escorte sublimement armée pour l'occasion. Ils avaient tous été libérés autour de la résidence de la Haut Générale, que tout le monde découvrait pour la première fois.

La Chevalière de Pandore était admirative. Jamais un lieu (si ce n'est peut-être la Cathédrale qu'elle admirait par dessus tout) ne lui avait inspiré autant de paix, de calme et de sérénité. Les bâtiments de Shoan avaient réputation de faire de la construction un art et ce dernier n'échappait en rien à la règle. Il lui avait fallut faire un tour sur elle-même, pour se rendre compte qu'elle était bien toujours sur Pandore et n'avait pas découvert une quelconque forme de paradis caché.

À la réflexion de l'ami du jeune Sage, Freyla ne put s’empêcher de répondre par une pique.


Alors c'est que vous n'avez jamais été à Awarennor. Vous seriez bluffé de découvrir ce que les anciens esclaves des Wadjis ont réalisés comme prouesse architecturale.

Elle se rendait compte seulement maintenant que cette pique était très déplacée vis-à-vis des Voyageurs, les descendants directs de l'ancien peuple maître de Pandore. Aussi s'excusait-elle en tout impunité.

Désolée, je ne voulais dire du mal de vous, qui en êtes l'héritage. Les erreurs des pères n'ont rien à voir avec leurs enfants.

Et elle regarda son propre paternel à cette réplique, affichant un sourire amusé qu'elle n'avait plus eu depuis longtemps. Cette cérémonie commençait de manière tout à fait joyeuse.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Saigyouji Sakuya

Saigyouji Sakuya

Messages : 77
X.P : 102
Date d'inscription : 14/02/2014

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue25/25La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (25/25)
Équipement:
Niveau: 11

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 2 Mai - 21:01

La Guerrière avait accompagnée au plus près le couple nouveau depuis tout ce temps dans le cortège, comme la fidèle garde du corps qu'elle était. Elle s'était attribuée elle-même ce titre depuis que Zärfell lui avait sauvé la vie, et maintenant elle était sûre qu'elle transmettrait cette promesse à toute sa famille. Même si elle savait aussi que la Haut Générale n'avait pas besoin d'elle pour se protéger. Aussi bien ses prouesses martiales que celles de ses gardes du corps devait être à la hauteur d'une telle protection. Cependant, elle était restée distraite à certains moments, continuant à surveiller du regard l'amie Voyageuse de Zärfell qu'il l'avait abordée plus tôt dans la cérémonie.

L'arrivée dans la villa ne manqua pas de soulever l'admiration et la surprise chez les non-habitués de ce genre d'endroit. Sakuya, elle, connaissait évidemment très bien l'architecture de l'Empire et la demeure familiale de sa famille se rapprochait de celle-ci. Mais il fallait reconnaître que les matériaux étaient bien évidemment moins élégants et riches.

Les discussions commençaient déjà et la louve solitaire mettait son oreille partout pour essayer d'intercepter une voix particulière. Cependant, elle afficha un sourire sur le débat entre les constructions de Gandur et d'Awarennor.


Si je puis me permettre Dame Freyla, vous ne connaissez pas non plus les merveilles d'architectures que peuvent faire les hommes de l'Empire. L'exemple parfait est le Temple de Ryu, que nous n'avons pas eu l'occasion de voir en nous promenant dans les rues. L'École d'Officier est également un superbe exemple de fusion artistique et militaire.

Les débats n'étaient pas réellement son fort, mais elle avait décidé de faire un effort pour ce soir, l'occasion se prêtant plus à la socialisation qu'au retirement.

Si vous me cherchez, je serais au buffet. Je dois reconnaître avoir faim, de plus certaines odeurs me semblent bien alléchantes.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Sign_s10
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meisha Trulyworth

Meisha Trulyworth

Messages : 171
X.P : 207
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue47/47La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 2 Mai - 21:09

Elle avait tenue la main de Rika durant tout le trajet jusqu'à la demeure de la Haut Générale, de peur qu'elle ne se perde dans toute cette foule. Il faut dire que la petite fille était facilement sujette à quelques égarement, et l'Écuyère aurait préféré la savoir s'échapper dans la demeure que dans la Cité.

Plus facile à rechercher pour jouer à cache-cache.

D'ailleurs, l'arrivée dans le jardin de la villa laissait déjà supposer à Meisha qu'elle devra jouer longtemps ce soir. Aux vues de la taille de l'endroit, il était facile de devinait qu'il ne manquait pas de cachettes potentielles pour une petite fille comme sa sœur. Le temps que la file ne se disloque et que les groupes se forment petit à petit, Meisha se mis à hauteur du visage de sa sœur et lui transmit les instructions nécessaires.


D'accord Rika, alors je veux que tu sois sage, c'est compris ? Tu ne quittes pas le jardin, tu ne rentres pas dans la maison, et tu ne vas pas jouer avec les gardes d'accord ?
- Oui grande sœur !
- Je veux aussi que tu sois très gentille avec l'amoureuse de Zär. C'est quelqu'un de très important !
- Comme la Princesse Divinité ?
- Oui tout à fait. Alors, tu m'as comprises ?
- Oui grande sœur !

Rika sourit, mais ne tarda pas à sa blottir contre les jambes de son aîné quand celle-ci se releva pour prendre part à la conversation sur l'architecture. L'Écuyère sourit. Elle se doutait bien que finalement, la cadette serait trop timide pour la lâcher.

Eh bien moi, je trouve qu'il n'y a pas plus beau que la Palais de la Divinité, à Tonel ! Les sculptures sont magnifiques, et tout est organisé d'une manière très... très...

Elle cherchait son mot qu'elle n'était pas sûre de trouver.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 670183singmeisha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 19 Mai - 21:37

~ Harmattan se dirigea jusqu'à son maître et déclara, sa corne toujours aussi ornée de fleurs et de perles :

- Quelle belle cérémonie ! J'ai beaucoup aimé l'échange des voeux, très beau poème Zär !
- Merci... J'avoue que je méditais déjà dessus depuis un petit moment.

Ils s'échangèrent un petit rire fraternel, avant que la rinoral ne parte se balader un peu parmi les invités. Tout le beau monde s'apprêtait à rentrer progressivement dans la belle demeure d'Akane. Dedans, il y avait plusieurs personnes qui terminaient de préparer le buffet et le service. William s'était tourné vers la Chevalière de Pandore pour entendre sa réflexion. En riche habitant de Gandur, ses parents avaient pu lui offrir des voyages dans de nombreux coins du monde. Toutefois, certainement ne s'était-il pas assez arrêté devant l'architecture étant petit. Les Voyageurs sourirent à la remarque de Freyla. Dhak'Wan resta de marbre, dans sa stature d'Assassin silencieux, tandis qu'Elia prit les propos de la Chevalière de manière un peu plus personnelle, mais elle n'en tint pas longtemps rigueur. Les jumeaux rassurèrent la jolie blonde de leurs sourires compréhensifs. Miroï répondit à Freyla :

- Il n'y a pas de mal. Après tout, nous sommes tous les enfants de nos ancêtres, mais nous portons un héritage qui n'est pas notre responsabilité actuelle. C'est ainsi que l'on peut aller de l'avant et pardonner les actes passés.

Sa jumelle, Jiroï, acquiesça. De son côté, Bashala avait tout écouté, paisiblement, et passait sa main dans sa barbe frisée, imitant le Vieux Sage dans ses habitudes de papi marchant à l'aide d'un bâton ou d'une canne. Pendant que le noble Voyageur méditait sur le passé de son peuple, Zärfell écoutait le débat sur les architectures. Cela lui arrache un sourire. Tout cela lui paraissait bien vain. Chacun dirait que chez lui, on trouvait une bâtisse plus jolie encore que l'autre. En réalité, l'apport de chaque culture à l'architecture était peut-être la réelle beauté architecturale. Il posa ses grands yeux au vert anis sur son ami de Tonel. Il compléta sa phrase avec bienveillance :

- Très élégante, Meisha ? Il est vrai que le Palais de la Divinité a un côté mystique et grandiose. Je n'ai voyagé qu'une fois à Tonel, mais en effet, ce bâtiment sort du lot. Enfin, heureusement que chaque pays nous offre une belle architecture.
- D'ailleurs, vous devriez voir notre style, à Erimos, sourit Jiroï. Nos tentes vous laisserez tous bouche bée, avec leurs tissus colorés ou blancs !

Les Voyageurs étirèrent des sourires amusés, sachant pertinemment que la jeune femme faisait une blague. Le marié éclata de rire. Une tente, face à une cathédrale d'Awarennor ou à l'Arène de Gandur ? Effectivement, cela laissait perplexe, mais c'était bien le but recherché. Akane se joint aux réjouissances et sourit. La mariée se tourna vers son époux :

- Nous devrions peut-être tous rentrer dans la maison.
- D'accord.

Le jeune homme laissa la guerrière inviter les convives à pénétrer dans sa demeure. On aurait dit qu'un cortège était aspirait par un cube immense. La foule disparut dans la bâtisse où s'affairait les serviteurs payés pour la cérémonie. Dans la plus grande pièce, on avait dressé de très nombreuses tables. La plus belle était bien entendu réservée aux deux mariés. Les fleurs, organisées avec les techniques de l'ikebana, et des décorations de perles ornés chaque table basse en bois massif. De belles nappes blanches ou rouges, bordées d'or et d'argent, embellissaient les supports pour manger. Les Voyageurs observèrent les coussins sur lesquels ils allaient s'asseoir. Eux aussi mangeaient en tailleur sur des tapis, des nappes, des morceaux de tissu, des planches de bois ou des coussins ronds, voire à même le sol. Cette habitude shoanesque ne les perturberait pas. Les amis les plus proches des mariés, tout comme leur famille, seraient installés à la table des mariés. Les représentants officiels se trouveraient au bout de la table des deux époux, avec une décoration très élégante. La vaisselle, les baguettes, tout était d'une facture exceptionnelle pour cet événement tout aussi exceptionnel. Sans rentrer dans le faste, les deux mariés avaient tenu à faire bonne figure. Quoi de plus normal quand on mariait la deuxième personne la plus importante de l'Empire ! Zärfell s'était plus ou moins contenté de suivre le mouvement que sa femme avait amorcé au début des préparatifs. Dans un coin, visible par tous, on avait installé une scène dégagée, où se diraient certainement quelques discours officiels et où les musiciens s'installaient déjà pour ambiancer un peu les festivités. Ils ne tardèrent pas à faire entendre les beaux instruments de Shoan.

L'heure n'était pas encore au repas. Pour l'instant, les convives pouvaient vaquer aux occupations de leur choix : discussion, buffet, boisson, danse, déambulation, écoute de la musique, visite du jardin intérieur ou extérieur. William et Elen s'étaient dirigés vers les magnifiques bibelots appartenant à Akane et dissertaient sur la beauté de certaines sculptures. Les Voyageurs, eux, avaient déposé leurs instruments, car ils avaient bien prévu une petite surprise pour la soirée... On ne mariait pas un Voyageur sans un peu de tradition du désert ! Quant à Elianaah, elle avait doucement coulé un regard jusqu'à cette mystérieuse jeune femme à laquelle elle avait parlé plus tôt. Sakuya l'intriguait...

Akane était partie discuter avec les représentants officiels de l'Empire, peut-être d'affaires urgentes, car le travail, même en ce jour, ne pouvait être mis totalement entre parenthèses. Afaenia, Fiderlàss et Ishana papotaient avec les parents de la mariée. Les Voyageurs profitaient du banquet et échangeaient sur chaque nouvelle bouchée qu'ils engloutissaient. Zärfell se sentit enfin un peu tranquille, et un peu seul aussi, quand il remarqua la présence de Freyla. Il se dirigea vers elle et l'apostropha :


– Dame Freyla, tout va comme vous voulez ? J'espère que vous ne vous ennuierez pas le reste de la cérémonie. Au fait, j'ai entendu dire qu'un nouveau Roi, un certain sire Magnus, est monté sur le trône. Comment se porte-t-il ? Tout se passe-t-il bien pour la royauté à Awarennor ?

En effet, il n'avait pas eu beaucoup de nouvelles du royaume, encore moins de son nouveau dirigeant. Le puissant Mage remarqua aussi Rika, à qui il avait bien envie d'aller dire deux mots. Après tout, ils avaient, avec Meisha, sillonné pas mal de contrées pour la retrouver. Mais pour l'instant, Zärfell souhaitait parlé avec cette chevalière qu'il respectait tant. De plus, le champion Pastalia était là, tout comme le Vieux Sage. C'était peut-être l'occasion de discuter un peu plus longtemps qu'au temple.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyDim 10 Juin - 16:43

Après le débat sur l'architecture, la dame en robe blanche avait prit la peine de faire un petit tour dans la demeure, découvrant pour la deuxième fois l'architecture de Shoan, mais il fallait dire que chaque demeure ici était différente. Elle défendait la Cathédrale, mais force était de constater, pour elle, que la construction dans l'Empire était plus un art qu'un aspect pratique de la vie. Elle s'émerveillait notamment devant la disposition des meubles dans la salle principale quand le marié la rejoignit. Sortant de sa méditation, elle le salua poliment, car plus que du respect, elle pouvait dire que c'était aussi de l'amitié qu'elle avait pour lui.

Zärfell, j'ai enfin l'occasion de vous voir en face à face. Vous avez fait un grand chemin depuis votre départ d'Awarennor et votre quête de l'Alchimie. Effectivement, je suis démise de mes fonctions de Reine car j'ai trouvé un véritable dirigeant pour le Royaume. Une nouvelle dynastie commencera. Sire Magnus est un ancien compagnon d'arme de mon père, c'est un Chevalier dans les plus pures traditions d'Awarennor. Aux dernières nouvelles, sa régence était idéal. J'ai cru comprendre qu'il s'était choisit un autre Chevalier de confiance pour le poste de Haut Ministre. Maintenant, la capitale ne devrait plus tarder à retrouver sa beauté d'antan.

Elle reprit son souffle, ce n'était pas son habitude de parler autant. Mais elle se sentait souvent plus épanouie et plus à l'aise en la présence du Sage Rouge, qui dégageait définitivement une aura de bienfaisance autour de lui. Elle lui sourit avec amitié.

Mais dites-moi, comment un courant d'air tel que vous en est arriver à épouser la deuxième personne la plus importante d'un empire sédentaire ? Je dois vous avouer que votre invitation m'a fait tomber de mon siège quand je l'ai reçu.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMar 19 Juin - 15:49

~ Zärfell se réjouit des premières paroles de son amie aux beaux cheveux blonds. Il était vrai qu'ils ne s'étaient pas vus depuis un sacré bout de temps. Les périples aux côtés de Freyla manquaient un peu au magicien. Il aurait bien aimé lui proposer une nouvelle expédition, maintenant que la paix était revenue. Zärfell se doutait que la jeune femme devait être soulagée de ne plus être Reine. Il se remémora aussi son combat contre le champion Pastalia... Lui aussi avait frôlé la royauté. Il regarda longuement Freyla. Tous les deux, ils avaient beau être des combattants, des protecteurs aussi, sûrement etaient-ils trop insaisissable, trop amoureux de leur liberté de mouvement, pour devenir roi, empereur ou seigneur de quoi que ce soit. Il y avait dans leurs âmes l'appel de la liberté, oui, l'appel de n'être jamais entravé dans leur volonté, leurs envies aussi. Et probablement aimaient-ils trop pouvoir faire ce qu'ils veulent, sans contrainte, et sûrement n'étaient-ils pas faits pour les obligations royales, les responsabilités de seigneur. Certes, ils ne fuyaient pas les responsabilités, mais en tout cas, ce n'était pas ce genre-là de responsabilités qui leur convenaient. En particulier pour Zärfell.

En écoutant la suite des propos de Freyla, le Mage n'eut qu'une envie : rencontrer ce fameux Magnus. Peut-être, avec son Alchimie, le jeune homme pourrait-il lui rendre quelques services : fabrication d'une arme spéciale ou renforcement de son armure. Son atelier principal étant pour l'instant à Awarennor, il se sentait un peu rattaché au Royaume et... Au fond, oui, un peu à son service, ou du moins, une envie d'être toujours là pour lui l'habitait. Décidément, Zärfell était un véritable apatride aimant toutes les contrées. Il y avait un peu de lui à Gandur, pays des Mages, un peu de lui ici, dans l'Empire, un peu de lui au Royaume et, sûrement un peu plus de lui au désert. Le jeune sourit quand Freyla termina de parler une première fois :


- Je suis ravi d'entendre que le Royaume se reconstruit et retrouve sa splendeur. Il le mérite tant. Si je peux faire quoi que ce soit pour aider, autant sire Magnus qu'Awarennor en général, j'en serai très heureux !

Mais la suite des mots de la Chevalière de Pandore le fit rire doucement. C'est vrai, sa situation était surprenante. Il se gratta la tête, vérifiant en même temps l'attache de son turban, et tenta de trouver une réponse adroite :

- Eh bien, je n'aurais qu'une réponse à vous donner : l'amour a ses raisons que la raison ignore... J'aime Akane, tout simplement.

Il rougit sûrement un peu.

- L'amour, vous savez, ça vous tombe dessus, vraiment... C'aurait peut-être été quelqu'un d'autre, une Voyageuse, mais c'est elle, la femme que j'aime. Pourquoi, comment ? Qu'importe. Vous verrez, si ça vous arrive, vous n'allez rien y comprendre...

Il fit une petite pause, avant de vraiment rentrer dans le vif de la question :

- Mais concernant le mariage en particulier, en fait, c'est juste pour Akane. En tant que Haut Général, les choses devaient être "officialisées". Mais pour moi, vous savez, le mariage ne représente rien. Il balaya un peu la salle des yeux avant de revenir sur Freyla. Moi, tout ça, ce faste, ces prêtres, ces codes, ces cérémonies... Ça ne représente rien à mes yeux. C'est du superficiel. Tant que les sentiments sont vrais, authentiques, alors le lien est là. Il sourit. Toutefois, je comprends que cela vous ai surpris, mais sachez une chose : je me marie, mais je reste un courant d'air et... Même Akane a compris qu'on ne peut retenir un Mage de l'air. Un Mage est lié intrinsèquement à son élément premier. Et qui pourrait retenir le vent d'aller où il souhaite, selon ses envies, ses projets ? D'être un éternel explorateur ? Personne, pas même l'amour. C'est ma nature, je ne suis pas fais pour être sédentaire. Je suis de partout et de nul part en même temps et ce, jusqu'à ma mort !

Il étira un franc sourire, faisant bien comprendre à son amie qu'on avait beau lui faire allumer tous les encens, réciter tous les serments, il continuerait d'aller et de venir, à pied, à cheval, à dos de pégase, de Lion Suzerain, de créature ailé fabriqué par sa magie, qu'importe son moyen de déplacement, il irait, c'est tout. Il irait, pour toujours. Et il était fort probable que Zärfell mourait ainsi, en chemin, quelque part, sur Pandore. Dans le sable, dans la forêt, dans les plaines fleuries, le "n'importe où" sera son cimetière. Mais ça, Freyla devait s'en douter.

- Et vous, Dame Freyla, comment allez-vous ? Avez-vous des projets ces derniers temps, de voyage, ou peut-être une mission pour le Royaume ? Je me demandais d'ailleurs si, un de ces quatre, nous ne pourrions pas reprendre une ou deux explorations ensemble. Tant de lieux restent à découvrir sur Pandore !

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 20 Oct - 21:38

Freyla écoutait avec attention les paroles de la seule personne sur cette terre qu'elle pourrait peut-être -encore- considéré comme un ami. Oui, il était vrai qu'un Mage tel que Zärfell ne pouvait être retenus par des formalités ou des traditions, il n'avait aucune limite. Elle comprenait également son "sacrifice" concernant la cérémonie, elle-même n'étant pas très protocolaire, dans certaines mesures. Elle savait pertinemment que le mariage, c'était non, même avec l'amour de sa vie. Il serait mentir de dire que petite, elle n'avait pas rêvée comme toutes les jeunes filles de trouver un jour l'autre personne et porter une magnifique robe blanche pour la cérémonie. Non, ce serait mensonge que la Chevalière ne pourrait tolérer.

Tout en observant la gaieté et l’atmosphère de joie qui planait autour d'eux, la Chevalière de Pandore ne pu s'empêcher de continuer avec un sourire qui lui était rare. Elle qui se renfermait d'habitude derrière ses traits guerriers et impassible, voilà qu'elle était épanouie pour au moins une soirée. La libération d'Awarennor avait été un soulagement, mais ici, c'était tout à fait autre chose.


Oh, je ne le sais point. J'ai toujours dis que j'allais là où l'on aurait besoin de moi, et je continuerais à le faire. Excalibur m'a été confiée pour une raison et je me dois de la mettre au service du faible et de l'opprimé. Ma seule mission pour le Royaume que je me suis fixé serait de le représenter du mieux que je peux auprès des autres nations. Quant à repartir à l'aventure...

Elle songeait à ses voyages avec Taïga, Ignit et Leanne dans sa jeunesse. À sa quête aux côtés de Keiichi, les combats qu'elle a mené avec elle ; cette bataille à ses côtés dans le désert. Tout cela déjà semblait remonté à loin, mais pourtant... Pourtant ces souvenirs étaient gravés en elle comme s'ils lui étaient marqués sur la peau. Elle revint sur le visage radieux du marié.

J'ai entendus quelques rumeurs et découvert quelques pistes à Awarennor. Peut-être serait-il intéressant de découvrir si tout cela est vrai ou bien faux ? L'aventure est toujours à un pas devant soi, comme dit le proverbe.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyVen 2 Nov - 19:33

~ Le jeune homme écouta son amie et sourit à sa dernière prise de parole.

- Je suis intéressé par ces découvertes que vous avez faites. Ce serait avec plaisir que j'irai vérifier la véracité de tout ça à vos côtés. Vous avez bien raison, l'aventure n'est jamais loin et ça dès qu'on quitte son domicile. De plus, je n'ai pas assez explorer Awarennor à mon goût. Il me reste tant d'endroits à voir.

Soudain, on sonna une petite clochette. Tout le monde se tourna et Akane comprit. Elle convia poliment ses convives à se mettre à table. Zärfell se tourna alors vers Freyla :

- C'est l'heure de manger. Je ne sais pas absolument pas ce qu'il y a au menu, j'ai vraiment laissé Akane tout gérer. On continuera de discuter plus tard, je crois que vous n'êtes pas loin de moi.

La foule chercha alors son nom inscrit sur d'élégantes étiquettes en papyrus. Les beaux kimonos et les quelques tenues plus exotiques déambulèrent entre les coussins et les tables basses. Le jeune homme partit rejoindre son épouse au bout de la table des mariés. Ils purent voir tout le beau monde s'installer. Harmattan avait une petite place agréable un peu à l'écart, où les serveurs lui apportèrent une jolie gamelle bien garnie de plein de bonnes choses à manger. Après tout, elle aussi avait le droit à de la grande cuisine ! Elen et William trouvèrent leurs places, non loin de leur ami marié, sur une autre table. Les Voyageurs étaient installés à la table de Zärfell, après la famille et les convives d'honneur bien entendu. Elianaah, Hafsabaheera et Bashala peinèrent à lire leur nom, écrit en alphabet pandorien. Ce furent Jiroï et Miroï qui leur indiquèrent où se mettre. Et pendant que tout le monde prenait place, le puissant Mage se tourna vers Akane. A chaque fois, il la trouvait radieuse dans sa belle tenue sophistiquée. L'homme aux cheveux d'un blanc immaculé lui demanda :

- Au fait, qui fait la cuisine ce soir ?
- Ce sont les cuisiniers du Palais Impérial. Les serveurs sont aussi des personnes au service de l'Empereur et de la Cour.
- Ok. Et le menu, c'est quoi ?
- Oh, tu vas voir, le chef-cuisinier va l'annoncer.

On vit alors un homme vêtu de couleurs claires, avec un bandana bleu sur la tête, rentrer. Le silence se fit et les Voyageurs écoutèrent le chef des cuisines parler :

- Mesdames, messieurs, le menu de ce soir. En entrée : maki de saumon fumé à l'avocat et sashimi au thon et à l'algue hikizi. En plat de résistance : tempura de crevette avec riz ou nouilles soba, les deux accompagnés de soupe de fruits de mer parfumée à la menthe fraîche et de mochi. Enfin, au dessert : financier au thé vert matcha avec glace à la mangue et maki au chocolat avec un coulis de framboise. Nous espèrons que vous apprécierez ce repas. Nous souhaitons une vie longue et heureuse aux mariés et espérons que vous passerez une excellente soirée festive !

Et il s'inclina poliment pendant que les invités le remerciaient par des applaudissements. Puis, on vit les premiers plats arriver. Ils furent déposer au milieu des tables et chacun put se servir avec ses baguettes, piocher ce qui lui plaisait. Chaque aissette était ainsi telle une oeuvre d'art originale. Zärfell connaissait plus ou moins l'ensemble des plats de ce soir. Quant aux Voyageurs, tout était nouveau pour eux. Le jeune marié avait fait exprès de laisser une cuiller en bois pour eux, car les baguettes n'étaient pas leur fort. Ils savourèrent ces mets étranges qu'ils ne connaissaient pas. Eux qui avaient l'habitude de la semoule, de riz d'une autre sorte quand ils pouvaient en faire pousser, des viandes de dromadaire, de serpent et de scorpion, des racines, des bouillons, tout cela avait un goût inédit pour leurs papilles. Jiroï interrogea sa voisine en kimono, lui demandant ce qui se trouvait dans son assiette pour ensuite l'expliquer à ses compatriotes. De leur côté, Elen et William appréciaient grandement la cuisine. Et on ne pouvait retenir le Mage de Lumière d'étaler ses remarques et d'occuper l'espace sonore de sa diction parfaite. Pendant que les convives dégustaient les plats, des musiciens sur une petite scène jouaient doucement afin d'accompagner le repas d'une agréable ambiance musicale. La nourriture défila et Elianaah glissa quelques coups d'oeil à Sakuya, toujours intriguée par cette jeune femme dans son beau kimono. Zärfell put discuter avec sa nouvelle belle-famille, ainsi que sa mère, son frère et Ishana. Le courant semblait bien passer entre tous et cela rassura le jeune homme. Enfin arriva le dessert. Le Mage de Vent fit alors signe à ses amis Voyageurs. Pour eux, impossible de célébrer ce mariage sans un peu de tradition du désert.

On vit alors Bashala, les jumeaux, Hafsabaheera, Dahkwan et Elianaah se lever. Leurs tenues du désert, vives en couleur, leurs tatouages, tout aussi colorés, leurs turbans et leurs voiles, qui sentaient l'odeur du sable et la chaleur d'Erimos, avec des petites clochettes ou de jolies et petites plaques de métal circulaires qui teintaient, tout cela passa près des invités. Zärfell se leva à son tour. Akane sourit :


- Qu'est-ce que vous nous avez préparé ?
- Tu vas voir, lui dit-il avec un clin d'oeil.

Dans un coin de la pièce, le jeune homme avait déposé les instruments de musique de ses amis. Ils les attrapèrent et les musiciens de Shoan firent place à ces drôles de personnages. Leurs instruments étaient atypiques pour les gens de Shoan : un bendir, deux nays, une cithare, un kamanche, de grandes clochettes pour pied et enfin le luth oriental de Zärfell. Chacun avait son instrument. Ils s'installèrent en demi-cercle, le marié prenant alors la parole :

- Chers convives, avant d'entamer le dessert, mes amis, qui ont fait un long chemin pour venir jusqu'à chez vous, et moi-même aimerions vous interpréter une musique traditionnelle d'Erimos, régulièrement jouée et chantée lors des mariages là-bas, dans le désert. Cette musique est extraite d'un conte traditionnel érimosien, connu de tous les Voyageurs, nommé "Allahata et Yassine". La chanson que nous allons vous interpréter raconte le passage où Allahata, une guerrière de l'époque de Mawt, prie l'Entité du Désert de sauver Yassine, son bien-aimé, un jeune guérisseur blessé lors d'un combat contre une tribu adversaire. Nous vous éparnions tous les détails de ce conte très complexe, qui est d'une richesse musicale extraordinaire.

Puis, il se tourna vers ses amis du désert.

- Voici mes amis Voyageurs : Jiroï et Miroï aux nays, le Doyen Bashala à la cithare, Dahkwan Risaànd au bendir, Elianaah au kamanche et Hafsabaheera, qui sera notre chanteuse et interprète d'Allahata ce soir. J'espère que vous apprécierez ce moment d'évasion, qui sera chanté en Wadji, la langue du désert. Enfin, il se tourna vers Akane et souris. Je dédis ce morceau à mon épouse.

Le Sylphe rejoignit ses amis dans l'arc de cercle. Hafsabaheera, dont tous les bijoux en or détonnés sur sa peau sombre, fut la seule à rester debout pour faire teinter ses clochettes et chanter. Zärfell fut le premier à jouer et fit résonner les nombreuses cordes de son luth en bois clair, où étaient dessinées des inscriptions en Wadji. Puis, le respectable Bashala enchaîna avec les cordes métalliques de sa cithare, avant d'être suivi par les jumeaux et leurs nays :

Musique:
 

La pièce s'enveloppa d'une atmosphère mystique. On aurait presque dit qu'il flottait dans l'air des tourbillons de sable et les esprits des guerriers Voyageurs du passé, sur leurs chevaux ou leurs dromadaires fantomatiques. Hafsabaheera était une chanteuse expérimentée et sa voix de soprano porta rapidement dans toute la salle à manger, tout comme ses petits pas de danse d'où s'échapper les teintements de ses clochettes. William et Elen écoutèrent le récit avec beaucoup d'attention, entendant des sonorités inédites. Sûrement que beaucoup de convives n'avaient encore jamais entendu un conte traditionnel chanté du désert. Le Mage prit un grand plaisir à jouer avec ses camarades et à bouger au rythme de la musique. Il espérait que tout le monde, et en particulier sa femme, appréciait la prestation. Il se sentit, en cet instant précis, vraiment un membre à part entière des Voyageurs. Il aimait cette culture anarchique et nomade, et sa joie était grande de pouvoir la partager, ce soir, avec des néophytes. C'était comme un voyage à l'autre bout du monde sans pour autant bouger de son coussin.

Le morceau dura de longues minutes et, vers la fin, les habitants du désert se mirent tous à entonner ensemble le refrain de ce qui ressemblait presque à une incantation magique. Bien sûr, il manquait la magie du feu de bois central et l'hypnotisant choeur qui était généralement interprété par tous les Voyageurs en même temps. Dans ces moments-là, les nomades frappaient dans leurs mains, dansaient, chantaient et faisaient vivre ce chant ancestral qui paraissait traverser les âges sans vieillir ni ternir. Néanmoins, le voyage était quand même là et l'enchantement aussi. Les dernières notes restèrent suspendues dans les airs et le groupe de musiciens s'inclina poliment. Que la chanson fut appréciée ou non, en tout cas, on ne pouvait pas nier que l'expédition au pays de la terre de sable n'avait pas été totale. Les Voyageurs prononcèrent tous ensemble un "laji" (merci) très audible.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMar 13 Nov - 22:45

Freyla observait les convives se mettre à table quand le signal fut donné par le marié et son épouse. Comme elle semblait hautement estimée, elle découvrait qu'elle, le Vieux Sage et bien évidemment son père n'étaient pas loin des places d'honneurs, notamment de la famille de Zärfell. C'était même elle la plus proche, située juste à côté de la mère du Mage. Après la présentation du repas, elle avait échangée quelques mots avec cette dernière. Entre femmes, elles se découvraient et rapidement, elle comprenait la personnalité de l'Alchimiste. Après une anecdote amusante du Vieux Sage, un grand rire avait parcouru la pièce et l'ambiance s'était rapidement détendue. On riaient et l'on échangeaient des histoires sur les mariés, on racontaient des histoires des peuples de tout un chacun. Le vieil homme semblait entretenir un bon dialogue avec les habitants du déserts, pour qu'ils ne se sentent pas trop écartés. Bien évidemment, cela se faisait dans le langages des convives, et Freyla n'en comprenait un traître mot. En résumé, le repas se déroulait de manière impeccable et pour la première fois depuis un moment, la Chevalière de Pandore mangeait de nouveau la cuisine de Shoan.

Vous maîtrisez adroitement la baguette, pour une étrangère. Remarquait la mère de la Haut Général Akane. Observant les objets de bois qu'elle avait pris par une sorte d'instinct, la Chevalière avalait une bouchée de riz avant de saisir habillement un tempura.
- Merci, j'étais déjà venu séjourné à Shoan, c'est ici que j'ai appris à manger avec ces baguettes.
- Je pense me souvenir de votre passage. Cela était auprès du capitaine Uematsu, n'est-ce pas ? Interrogeait le père. Freyla acquiesçait d'un signe de tête en croquant le morceau de crevette en friture.
- Exactement. J'étais invitée d'honneur après la défaite d'un groupe de bandits qui sévissaient dans la forêt. Je suis restée une semaine, au terme de laquelle je découvrais que le capitaine m'avait fait confectionnée une robe aux couleurs de l'Empire pour célébrer ma victoire.
- Extraordinaire.

Freyla n'aimait pas énormément mettre ses exploits en avant, mais quoi de plus naturel que de faire bonne figure auprès des habitants de l'Empire.

L'ambiance était donc au plus haut quand la surprise des Voyageurs, organisés par cet éternellement surprenant Zärfell, se mit en place. Aussi curieuse que surprise, la Chevalière de Pandore écoutait avec intention (comme tous les convives dans la pièce) l'histoire de cette tradition et s'attendait à quelques choses de festif et divertissant. Elle n'était pas déçu quand les instruments commençaient à faire entendre leurs sons étranges, mais tellement mélodieux. D'une certaine manière, le rythme rentrait dans la peau de tout le monde, et particulièrement dans le sang bouillonnant et aventureux de Freyla. Prise rapidement par la joie de l'évènement, elle se tournait vers les autres convives avant de se lever et de se place au milieu du cercle formé par les musiciens. Il était délicat de calé une danse traditionnelle d'Awarennor sur un rythme du désert, mais la guerrière expérimentée y parvint malgré tout et rapidement, c'était une robe blanche virevoltante qui effectuait des cercles harmonieux ponctuaient de claquement de mains ou de pas de côtés. Tel un nuage de lait dans une tasse, elle dansait et oubliait tout ses problèmes. Rapidement rejointe par son père, puis par d'autres gens, le résultat espéré était là : les plus courageux dansaient, les plus attentifs écoutaient. Et le temps d'un instant, on pouvait se croire à un campement d'Erimos.

Comme tout le monde, Freyla applaudissait ce spectacle musicale à la fin, quelques peu essoufflée malgré tout. Elle se permit même de demander au Vieux Sage la prononciation Wadji pour "merci", qu'elle répéta en même temps que son père, avec leurs accents maladroits d'Awarennor. Oui, l'ambiance de ce mariage était plus que réussis et il était difficile de croire que dans cette unique pièce, tous les pays ou presque de Pandore ; des régions si différentes et uniques, formaient un mélange homogène et uni, comme si le temps d'une nuit, tout le monde était frère et sœur du couple nouvellement marié.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 14 Nov - 17:57

~ Une fois que Zärfell eut prononcé son "laji", une joie lumineuse le parcourut. Il prit un temps pour observer l'effervescence qu'il y avait dans l'air. Tout le monde semblait ravi. Lui-même accueillit les applaudissements des spectateurs et danseurs avec une grande gaieté et, il fallait le reconnaître, fierté. Si le Mage n'était pas un homme de formalités et de cérémonies, il aimait les fêtes et les rassemblements. Il avait vu dans ce mariage l'opportunité de réunir tous les gens qu'il aimait, de Freyla en passant par les Voyageurs, sa famille, ses amis de Gandur et quelques connaissances de Shoan. Oui, ce soir, les différences semblaient mises de côté, ou plutôt, elles semblaient se mélanger avec harmonie et curiosité. Les gens, après la surprise de la découverte de l'inconnu, ne se dévisageaient plus. Chacun avait su saisir la chance de cette rencontre entre les quatre coins de Pandore. Oui, décidément, ce soir était un grand soir. Pandore se mêlait et ne faisait qu'un, dans toute sa diversité. Zärfell devait bien reconnaître que ce mariage avait l'incroyable magie de réunir tant de gens différents. Il observa sa femme, souriante, rayonnante de beauté, qui paraissait profiter de l'ambiance avec sa famille et les personnalités de Shoan. Alors, à son tour, il sourit. Leur union avait créé un rassemblement inédit. Tous étaient là pour eux. Leur différence avait créé l'unicité, même l'espace d'une journée. Il détailla Akane et s'étonna lui-même, encore une fois, d'être tombé amoureux d'une femme à la fois si belle, si vive d'esprit et pourtant si différente de lui. Lui qui avait toujours cru qu'il ne pourrait vivre l'amour qu'avec quelqu'un qui lui ressemblait fortement. Il s'était donc trompé. Ce fut alors qu'il eut une brusque envie que la soirée soit finie, pour se retrouver seul en tête à tête avec sa femme, à observer la Lune luire dans le ciel.

Elen et William s'étaient levés pour danser ensemble une petite danse de Gandur, qui se pratiquait notamment dans les bars et les bals folkloriques à l'ambiance bon enfant. L'Ael salua sa partenaire avec une élégante révérence, la Mage de Vent roulant des yeux face à l'éternelle attitude maniérée de son ami. De leur côté, la famille de Zärfell échangeait avec celle d'Akane sur la réussite de la cérémonie et sur la musique qui venait d'être jouée. L'atmosphère était grouillante de bonne humeur et d'énergie. Quant aux Voyageurs, ils accueillirent avec une joie non dissimulée les remerciements et les applaudissements. En même temps, ils se souriaient. Jiroï se tourna vers son amant et échangea en Wadji :


- Quel succès ! C'est fantastique, non ?
- Oui... Je ne pensais pas que nous ferions un tel effet..., dut reconnaître Risaànd avec son regard un peu sidéré. Moi qui pensait que les gens de l'Empire étaient plutôt des personnes austères à l'étranger, je dois reconnaître que j'ai fait fausse route.
- Allons, mon enfant, la musique, comme la joie, est communicative, lui affirma le vieux Bashala.

Et le vieux Doyen s'empressa de rejoindre le Vieux Sage, avec qui il avait vite sympathisé. Tous les deux étaient de vieux hommes expérimentés et plein de sagesse. Il était heureux de pouvoir échanger en Wadji avec un barbu venu d'une autre contrée. Pour lui, ce moment passé à l'Empire était fort enrichissant ! Zärfell remercia Hafsabaheera d'avoir chanté et celle-ci fut heureuse d'avoir pu partager un peu de son pays avec des étrangers, qu'elle trouvait très chaleureux après leur interprétation. Puis, le puissant Mage se rendit auprès de Freyla et de son père. Il les avait admiré danser avec grande joie, ravi de constater que la musique du désert avait suscité autant d'engouement. Entre temps, ses deux amis Mages de Gandur vinrent le saluer :

- C'était grandiose ! s'extasia le Mage de Lumière. Du grand art, j'ai beaucoup aimé ! Je t'avais déjà entendu jouer du luth, mais entouré de tous les autres instruments, c'est juste superbe !
- Oui, poursuivit Elen. J'espère que vous rejouerez durant la soirée.
- Merci Willy et Elen ! Promis, on vous jouera d'autres morceaux quand on aura fini le repas. On a plein de musiques à vous interpréter.

Les Voyageurs échangeaient, certains plus facilement que d'autres, avec quelques admirateurs de la soirée, notamment des musiciens qui venaient leur poser des questions sur leurs étrangers instruments. Les musiciens attitrés de la soirée leur proposèrent de jouer ensemble quelques morceaux en mélangeant les shamisen et autres kôtô de Shoan, avec les nays, le bendir ou encore le surprenant kamanche. De son côté, Zärfell poursuivit sa route jusqu'à Freyla et son père.

- Freyla, c'était super cette danse ! Je ne savais pas que vous dansiez aussi bien, quoi que ça n'a rien de surprenant au vue de votre éducation. Et vous aussi, Champion Pastalia, quelle maîtrise du rythme. C'était une danse traditionnelle d'Awarennor, c'est ça ? Au fait, qu'avez-vous pensé de la musique ? On a prévu d'autres morceaux pour la suite de la soirée.

Si Zärfell était un très bon musicien, il était moins bon danseur. A part la valse, apprise pendant ses voyages, et quelques danses traditionnelles d'Erimos, il n'avait jamais vraiment réussi à interpréter des mouvements de danse de Shoan, trop millimétré à son goût. Mais il appréciait tout de même chaque merveille traditionnelle qui faisait un pays. C'était peut-être cet amour de l'inconnu, de l'Autre, le goût du voyage et de la découverte, qui avait forgé Zärfell et révélé l'espèce d'apatride qu'il était, au fond de son coeur. Car même si les Voyageurs étaient sa famille d'adoptive, il ne pouvait s'empêcher d'avoir de l'affection pour Awarennor, Gandur, Shoan et tous ces pays et gens formidables qu'il avait croisé sur sa route depuis ses dix-sept ans et son départ du village de Mirabelle. Il se sentait appelé par tant de choses : l'exploration, l'écriture de livres, la transmission du savoir, la recherche en Alchimie et en magie... Il espérait un jour pouvoir aller à Gandur, à la bibliothèque auprès des vieux sages magiciens et transmettre ses connaissances à de jeunes Mages ou curieux de passage. Ce mariage le galvanisait dans tous ses projets de vie, celui de magicien, de professeur, d'écrivain, d'explorateur... Ce mariage lui rappelait que marcher à travers Pandore pour aller à la rencontre de l'inconnu était la plus belle des manières de vivre.

Le jeune homme espérait pouvoir discuter avec la famille d'Akane et les personnalités de Shoan sur cette prestation musicale. Et par-delà la pièce des festivités, dans les cuisines, les chefs avaient pu préparer les desserts avec quelques jolies notes de musique dans les oreilles. Eux aussi semblaient profiter de la soirée à leur manière. Dehors, les lampions avaient été allumés et la maison était illuminée. Peut-être quelques passants avaient-ils pu percevoir les notes venues d'instruments atypiques pour leurs oreilles. Dans le jardin et autour de la demeure, les rires des convives fusaient dans tous les sens. Rien qu'en passant à côté de la maison, on comprenait qu'une grande joie rayonnait dans l'enceinte de la bâtisse. Cette soirée était belle et bien exceptionnelle et, il fallait le dire, elle méritait de rester dans les annales de l'Empire en matière de diversité culturelle. Quoi qu'il en fut, la soirée battait son plein quand les desserts commencèrent à arriver.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis


Dernière édition par Zärfell Eriawyn le Ven 16 Nov - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyVen 16 Nov - 9:21

À peine remise de ses émotions, Freyla voyait avec bonheur autour d'elle que la surprise de Zärfell et ses congénères du désert avait eu son succès au delà de quelques convives. C'était une réussite totale. Et cela semblait parfaitement réchauffer le cœur du marié. Elle comprenait la joie que pouvait apporter un tel ressentit de voir sa culture être acceptée par autrui ; surtout des gens qui pouvaient être aussi renfermés que les habitants de Shoan.

L'Alchimiste rejoignait la Chevalière pour échanger quelques mots avec son père. Reprenant doucement son souffle, Freyla eut le plaisir de répondre sur sa prestation de danseuse.


Oui, c'en était une. La danse fait partie de l'éducation de château à Awarennor. Même si je n'en ai jamais été une grande admiratrice, il m'était nécessaire de la pratiquer. Pour le reste, j'ai tout autant apprécier la musique que tout le monde ici. C'était la première fois que j'entendais des instruments d'Erimos... Si ce n'est en dehors des flûtes et tambours de guerres.

Le nez délicat de la Paladine lui indiquait rapidement que les desserts étaient en préparation dans les cuisines de la résidence. Le repas avait été un succès délicieux, et elle avait une seule hâte désormais -autre que profiter du moment pour échanger quelques mots avec Zärfell bien entendu- et c'était satisfaire sa gourmandise avec les desserts sucrés de l'Empire. Bien qu'ils n'égaleraient jamais les tartes au citron qu'elle affectionnait plus que tout au monde, elles avaient leurs qualités notoires.

Mais je suppose que nous pourrons reprendre cette conversation une fois le repas terminé. De plus, vous semblez être attendus aux côtés de votre nouvelle épouse.

La Haut Général avait en effet applaudit avec une grande douceur et admiration le groupe de musiciens, mais il y avait fort à parier qu'une grande partie de cette adoration était destinée à une seule personne.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyDim 18 Nov - 13:37

~ Le Mage écouta, avec un large sourire, Freyla. Il était vrai qu'elle avait reçu une éducation de château. Le jeune marié sourit d'autant plus qu'en elle lui dit avoir apprécié la musique. Lui et les Voyageurs avaient prévu d'autres morceaux pour ce soir, du moins, au vue de l'accueil de leur morceau joué, ils étaient motivés pour continuer à faire découvrir les sonorités d'Erimos aux convives. Puis, la belle blonde lui indiqua Akane.

- Oui, vous avez raison. Allons profiter du dessert, on poursuivra après.

Puis, chacun rejoignit son coussin. Les musiciens de la Cour reprirent leur petite mélodie d'ambiance et les serveurs vinrent présenter les plats bien garnis de financiers. William admira l'assiette que l'on lui servit et commença à expliquer à ses voisines, qui étaient pour certaines de vieilles dames, les subtilités des desserts à Gandur. Grâce au Mage de Lumière, sa table était animé ! Zärfell commença à savourer les sucreries, bien qu'il arrivait à saturation de nourriture à cause de tous les plats précédents, qui furent très copieux eux aussi. Il se tourna alors vers son épouse :

- La musique t'a plu ?
- Oh oui, beaucoup ! Ça m'a fait pensé que, toi et moi, nous pourrions faire quelques duos au kôtô et au luth, ça donnerait un mélange inédit mais très intéressant je pense.
- Quelle bonne idée !
- Au fait, tu quels sont tes projets pour après le mariage ?

Elle demanda cela avec son sourire lumineux et raffiné.

- Je pense repartir vers Gandur pour étudier un peu à la bibliothèque. Mais j'ai surtout l'intention de déménager mon Atelier d'alchimie ici, à Shoan. D'ailleurs, il faut que je cherche un local à aménager pour pouvoir m'y installer.
- Quel genre d'endroit de faudrait-il ?
- Quelque chose de spacieux et de lumineux, avec une cheminée pour y mettre mon chaudron. Il me faudrait de nombreuse stables pour les préparations et de quoi installer une bibliothèque.
- Je vois... On peut peut-être demander des renseignements dans les allées marchandes ou aux immobiliers. Ils auront peut-être de bonnes affaires à te proposer, en tout cas, je suis sûre qu'on te trouvera ce qu'il te faut. Tu comptes faire quoi dans cet Atelier ?
- Oh, vendre mes services en alchimie, en médecine et en magie. Depuis que j'ai découvert l'alchimie, j'ai envie de me rendre utile auprès des autres, même si ça signifie aussi moins voyager...
- C'est une belle initiative je trouve, mais, je t'imagine mal rester toute l'année dans ton Atelier.
- Aha ! rit-il de bon coeur. Tu as parfaitement raison, je ne compte pas l'ouvrir toute l'année. Ce serait horrible de ne plus pouvoir voyager !

Ils rirent ensemble, quand il demanda son avis à sa famille. Sa mère acquiesça :

- Je trouve que c'est une bonne idée de mettre ses talents au service de la population.
- Puis, reprit son frère Fiderlàss, on pourra venir te voir si on a un souci comme ça.
- Avec plaisir.

Puis, il se tourna vers sa belle-famille. Zärfell avait encore un peu de mal avec elle, du moins, il espérait pouvoir être le gendre espéré. Après tout, M. et Mme. Akitoki n'avait qu'une fille, alors il fallait qu'elle choisisse "le bon" en quelque sorte. Et Zärfell, bien qu'il était très loin des formalités, ne voulait pas décevoir.

- Au fait, Munezumi et Tant, commença-t-il en les appelant par leurs prénoms, car il ne se voyait absolument pas appeler constamment sa belle-famille par leur nom. Qu'avec-vous pensé de la musique ? Elle vous a plu ?

Il attendit une réaction de la part de la Poétesse et de l'Officier. Il étira un sourire, avant de poursuivre.

- Et je compte déplacer mon Atelier d'alchimie et de magie dans les rues marchandes de Shoan. Connaîtriez-vous des personnes susceptibles d'avoir des locaux à vendre ?

Autant consulter sa famille élargie, après tout, peut-être avait-elle des conseils ou des connaissances qui pourrait l'aider dans son projet. Cela lui faisait un peu de peine de fermer son Atelier à Awarennor, surtout qu'il s'agissait qu'en même de l'ancien local de l'Alchimiste Riri 'Na. Mais il ne pouvait pas être partout, être qu'en même avec sa femme, renouer avec sa famille ici, à l'Empire, avec son activité d'alchimiste à l'autre bout de Pandore. Il se consolait en se disant que l'Atelier de Riri 'Na restait un bon point de chute à Awarennor s'il y pensait la nuit. De plus, peut-être qu'un jour il trouverait un ou une disciple, qui, plus tard, pourrait prendre la relève là-bas... Cette idée lui plaisait bien, toutefois, la question restait de savoir qui ça serait... Pourrait-il seulement trouver quelqu'un à qui transmettre tout son savoir, alors qu'il était lui-même encore un peu un apprenti, en un sens. Après tout, il n'avait même pas trente ans et, pour un Mage comme un Sylphe, c'était encore bien jeune. Finalement, Zärfell en vain à se dire que les successeurs pourraient attendre, il avait encore tant de choses à apprendre !

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu

Messages : 401
X.P : 525
Date d'inscription : 02/03/2014

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMar 20 Nov - 20:35

Peu de temps après la cérémonie des Voyageurs et leurs musiques agréables, les convives n'avaient pas perdus de temps à rejoindre leurs places pour profiter des doux desserts sucrés de Shoan. Chacun savait profité de cet instant qui était le dernier du repas avant le début de la soirée qui s'annonçait riche d'émotions et de promesses. Autour du tout nouveau couple, l'attention était toute particulière et les échanges allaient bon train entre la famille de la mariée et celle de son époux. L'histoire de l'Alchimie, science magique adorée de l'élu du jour, arriva donc autour de la table. Mais avant d'en arrivé là, les deux beaux-parents s'étaient regardés du coin de l’œil à la formulation de leurs prénoms. La mère avait posé sa main sur celle de son époux pour lui dire de laisser faire pendant qu'Akane s'était doucement penché vers le sien pour lui murmurer quelques mots à l'oreille.

Ne les appelle pas par leurs prénoms ce soir Zärfell... À Shoan, le prénom est quelque chose de très intime... Tu pourras plus tard.

Puis elle lui sourit avec son air toujours aussi doux et rassurant, l'air de ses yeux voulant dire que rien n'était grave. Puis le père reprit la voix.

Cette musique était magnifique, très semblable à ce à quoi je m'attendais.
- J'étais moi-même très heureuse de découvrir ces airs, continua la mère d'Akane, la poésie du désert est vraiment différente de celle de l'Empire. J'aimerais prendre le temps d'en découvrir et en échanger plus avec vous.

Le regard aigu de cette femme contrastait réellement avec celui plus doucement dur de sa fille. Mais le père reprit la parole à la question de Zärfell quant à un local disponible pour exercer son art.

Il y a une ancienne caserne laissée à l'abandon dans un quartier ancien de la capitale. C'est exactement ce que vous recherchez : une cour centrale, plusieurs salles de repos, et les bureaux des officiers. En la retapant, vous devriez pouvoir l'arranger selon vos désirs.
- Peut-être même pour y élever des enfants. Conclut la mère d'Akane.

Cette dernière devint soudainement rouge, aussi rouge que les armures de l'Empire, et encore plus rouge qu'elle ne l'était quand elle répondait aux lettres de Zärfell ou avait reçu son premier baiser de sa part.


Mère, ce n'est pas encore le moment de...

Elle regardait Zärfell du coin de l’œil, ayant conscience qu'elle semblait soudainement étrangement timide pour une personne comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 21 Nov - 10:34

~ Malgré sa bourde d'avoir appelé les parents d'Akane par leurs prénoms, Zärfell continua de sourire. Il avait bien retenu la remarque de sa femme. Pourtant, lui aussi avait grandi dans l'Empire, mais pas de la même manière. Les moeurs de son village d'origine n'étaient pas vraiment les mêmes qu'ici, à la capitale, et partout dans le reste du pays. On lui avait appris à manger avec des baguettes, à s'incliner pour saluer et quelques arts traditionnels de l'Empire, comme la danse, la calligraphie ou la musique avec les instruments comme la shamisen ou le kôtô. Toutefois, l'art du katana, le code du guerrier ou les coutumes du quotidien n'étaient pas vraiment ancrés en lui. Cela faisait toujours bizarre de grandir avec deux cultures assez distincts. A vrai dire, lors de ses voyages, Zärfell avait retrouvé un peu de la culture de son village à Mandrosa, puisque les siens venaient d'îles assez lointaines de l'Océan de Yami.

Il écouta, heureux, les réponses de ses beaux-parents. Quand sa belle-mère lui dit qu'elle voudrait en apprendre plus sur l'art d'Erimos, Zärfell étira un grand sourire qui illumina tout son visage :


- Ce sera avec plaisir, Mme. Akitoki ! Vous verrez, l'art du désert renferme mille et une beautés dont nous, enfants de l'Empire, n'avons vraiment pas l'habitude.

Il était impossible de ne pas lire la joie sur la figure du puissant Mage. Il était content de voir que Tani s'intéressait à la culture des Voyageurs. Puis, le jeune homme se tourna vers son beau-père et acquiesça à se proposition.

- Oh, merci, ça pourrait être très intéressant en effet !

Il inclina un peu la tête en guise de remerciement sincère. Cela lui réchauffa le coeur que son beau-père lui propose de l'aide pour ses recherches. Et quand la remarque sur les enfants tomba, Zärfell sentit aussitôt la gêne d'Akane. En face de sa belle-famille, sa mère étira un sourire amusé. Afaenia prit alors la parole et rentra un peu dans le jeu de Tani :

- Ce serait adorable de voir des enfants courir dans ton Atelier, Zärfell.

Le jeune homme, étrangement, fut beaucoup plus à l'aise avec la question. Il se tourna rapidement en direction de son épouse et lui murmura à l'oreille :

- T'inquiète, elles nous taquinent, ça se voit sur leur figure. Les parents adorent faire ça.

Fiderlàss s'amusait de la situation, tout comme Ishana. Les deux jeunes Grand'Mages échangèrent un regard rieur et le petit frère, qui était désormais le chef de village de Mirabelle, dit à voix basse à son amie Mage des Ténèbres :

- Voilà une question amusante, tu trouves pas ?
- Carrément ! Mais je te vois bien dans le rôle d'oncle, moi.

Zärfell revint sur les siens et sourit :

- Oui pourquoi pas y élever des enfants. La suggestion reste entière. Enfin, pour l'instant, il faudrait d'abord qu'on s'installe comme il faut ensemble avant de penser à cet avenir-là.

De plus, le Sylphe n'avait pas forcément envie de devenir père là, très prochainement. En réalité, il ne s'était jamais imaginé avoir des enfants. Non, lui se voyait comme un vadrouilleur sans frontière à jamais sur les chemins, ou à Erimos, ou encore dans son Atelier voire à la bibliothèque de Gandur. Cela allait être compliqué de consigner vie de Mage et vie de père si cela arrivait, toutefois, il lui faudrait bien privilégier sa famille. Le plus simple restait encore de ne pas faire d'enfants peut-être... Et tandis qu'au bout de la table des mariés, les Voyageurs découvraient encore les desserts, ne connaissant rien des financiers et, surtout, pour un grand nombre, mangeant de la glace pour la première fois, le jeune marié décida d'en apprendre plus sur sa belle-famille. Il commença par Munezumi, en se rattrapant sur les noms cette fois-ci :

- Au fait, M. Akitoki, comment êtes-vous devenu officier de l'armée ? Vous avez fait l'école militaire de la Cité Impériale ? Et vous, Mme. Akitoki, vous avez fait une école particulière pour devenir Poétesse ?

Il avait bien envie de leur demander comment ils s'étaient rencontrés, mais l'homme aux cheveux blancs avaient peur de gaffer à nouveau avec une question inappropriée. Afaenia semblait elle aussi curieuse d'en apprendre plus sur la belle-famille de son fils aîné. De leur côté, William et Elen entamaient une discussion sur leurs activités respectives : inventer des objets en tout genre et l'astronomie.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu

Messages : 401
X.P : 525
Date d'inscription : 02/03/2014

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 21 Nov - 18:30

Les beaux-parents étaient très heureux d'échanger des propos avec leur gendre. Et Akane était également heureuse de voir que l'homme qu'elle aimait s'entendait très bien avec les parents qu'elle aimait. Cette rencontre avait en réalité était son plus grand stress de la soirée. Elle connaissait son époux et le fait qu'il était très différent d'un habitant de l'Empire plus commun.

La mère de la mariée rebondit sur les propos de Zärfell quant à son envie personnelle d'en apprendre plus sur les arts du désert.


En tant que Poétesse de l'Empire à la Cours Impériale, il m'est très intéressant de connaître les rythmes et vers des autres nations. En tant que femme et Poétesse, je suis toujours à la recherche d'inspiration pour mes prochains poèmes. Ma plume est constamment assoiffée de rimes et de strophes.

Munezumi profita de l'échange entre sa femme et son gendre pour verser dans les petites coupoles en porcelaines de la maison le précieux saké qu'il affectionnait et qu'il avait conservé pour cette occasion.

Je conservais ce saké pour un jour comme celui-ci, et me faisait un point d'honneur de le partagé avec l'époux de ma fille et sa famille. Me feriez-vous ce plaisir ?

Il apostropha la mère et le frère de Zärfell, avant de continuer sur la question de sa carrière militaire. L'homme gonflait quelque peu le torse comme un coq fier de paradé dans la basse-cours. Et sous son kimono, cela se voyait. Un rire échappait à sa fille qui le camouflait à son habitude derrière sa main pendant que Tani levait les yeux au ciel en jetant un regard à son homologue de la belle famille.

Eh bien, je n'aime pas étaler ma carrière, mais...
- Il aime étaler sa carrière. Le coupa son épouse en riant, ce qui fit réagir son époux par un froncement de sourcils exagéré, rentrant parfaitement dans le jeu de sa femme. Un rire parcouru la table.
- Mais il est vrai qu'une carrière de militaire dans un monde en paix est quelque chose à entendre. Je suis rentré à l'école militaire de Shoan à dix ans et me suis engagé dans les Troupes de Réserves à quatorze. J'ai grimpé les échelons jusqu'à mérité mon admission à l'École d'Officier à vingt et un an. C'est lors de ma promotion au rang de Sergent de Quartier que j'ai rencontré mon épouse...
- Et c'est après m'avoir courtisé cinq autres années qu'il s'est un jour décidé à m'épouser.
- Puis j'ai continué mes classes dans l'École d'Officier jusqu'à la venue d'Akane, neuf ans plus tard.
- Cela me fait penser, Zärfell. J'ai cru remarqué que votre père n'était pas présent ?

La Haut-Général cacha une petite toux derrière la manche de son kimono. Elle connaissait la relation tendue entre son époux et son père et craignait que cette maladresse n'éveille quelques mélancolies ou mauvais souvenirs à Zärfell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 21 Nov - 19:59

~ Dans les cuisines, les chefs préparaient les derniers desserts : les maki de chocolat avec le coulis à la framboise. Bientôt, ils pourraient se reposer en ne laissant sur des tables à buffet que des sushi ou sucreries. Le chef de tous les cuisiniers commençaient à fatiguer, à devoir gérer constamment ses hommes et femmes en cuisine, mais il appréciait l'ambiance du mariage. Ces gens-là avaient un côté plus relax et moins pompeux que ce dont il avait l'habitude à la Cour. En fait, cela lui faisait plaisir. De plus, il était fier de présenter la cuisine de Shoan, et surtout SA cuisine et celle de ses commis, à tant d'étrangers venus des quatre coins du globe. Pour lui, c'était l'occasion de rendre honneur à son pays et à ses talents de chefs toqués.

Et dans la salle des festivités, l'ambiance conviviale battait son plein. Les musiciens attitrés continuaient de jouer en sourdine et espéraient bientôt pouvoir déguster la cuisine de ce soir, puisqu'ils savaient que le chef-cuisinier leur avait gardé des restes des plats qui avaient été servis. A la table d'Elen et William, les échanges étaient vifs, l'alcool et les boissons parfumés coulaient à flot. Quelques personnes posèrent des questions sur les tenus traditionnelles de mariage, venues tout droit de Gandur, des deux amis de Zärfell. William se fit un plaisir de décrire comment on les fabriquait et comment se déroulait un mariage dans le pays de la magie.

A la table de Zärfell, tout au bout, les Voyageurs s'ouvraient un peu plus aux autres invités, bien que certains avaient du mal à parler la langue universelle de Pandore. Tout au bout, le marié écoutait ses interlocuteurs avec une oreille attentive. Il sentait qu'avec Tani, le courant allait vite passer. Elle était poétesse, elle aimait les arts et la littérature. Zärfell, lui, adorait lire et il adorait transmettre ses connaissances. Oui, il allait bien s'entendre avec sa belle-mère, elle qui semblait bien moins à cheval sur les protocoles que son beau-père. Le Mage trouvait Tani vive d'esprit, curieuse, avec une pointe d'humour, et il aimait les gens comme ça. A côté de lui, son frère et sa mère sourirent quand Munezumi proposa le saké. Fiderlàss se redressa un peu :


- C'est avec plaisir, M. Akitoki, que nous partageons votre délicieux saké avec vous.

Il attrapa sa coupelle et Afaenia s'inclina poliment devant Munezumi :

- Merci. Quel bonheur de voir deux familles s'unirent par le mariage, mais surtout par l'amour, vous ne trouvez pas ?

Ishana ne dit rien, puisqu'elle n'était pas vraiment de la famille des Eriawyn. Mais elle apprécia de boire le saké en compagnie de ses deux amis d'enfance et des Akitoki. Fiderlàss écouta la question de son frère, avant de se tourner vers le chef des Akitoki. Il vit quand l'homme bomba un peu son torse et il ne put retenir un petit sourire. Munezumi devait être quelqu'un de bien, mais on ne pouvait probablement pas changer un militaire de carrière fier de son parcours. Zärfell et les siens rirent à la remarque de Tani qui disait que son époux aimait étaler sa carrière. Mais le puissant Sage Rouge n'en fut pas tellement étonné. Ce fut en écoutant son récit que le jeune homme prit davantage conscience de la "grandeur" de Munezumi comparait à lui. Le militaire était un homme qui ne devait son rang qu'à son travail, sa rigueur et son implication. Il était courageux et dévoué à sa tâche. Un homme comme on en voyait pas si souvent. En cet instant, Zärfell espérait que le fait qu'il n'ait jamais fait le service militaire ou servi même ne serait-ce qu'officiellement l'armée ne gênerait pas. Toutefois, il pouvait au moins prétendre à avoir fait la guerre, se souvent du jour où on lui avait attribué à Awarennor le titre de Vétéran de la Guerre Obscure. Quand l'officier eut fini son récit, Zärfell déclara brièvement :

- Wouah, M. Akitoki, quelle carrière !

La suite le surprit un peu. Courtisé pendant cinq ans ? Ce n'était pas que Zärfell était un débauché, bien qu'il avait déjà flirté avec de jeunes femmes pendant ses voyages, mais attendre cinq ans pour "officiellement" se considérer comme amoureux légitimes, c'était bien trop long pour lui ! Lui et Akane avaient dû s'échanger des lettres pendant plusieurs mois, certes, et ils s'étaient rencontrés dans les circonstances de la guerre quelques années plus tôt, mais jamais il n'aurait attendu autant de temps pour une femme qu'il aimait... Surtout pour une femme comme Akane. Bien trop long ! Il admira en quelque sorte la patience qu'ils avaient eu, mais chaque amour était différent, le jeune homme n'avait pas à juger. Le marié allait poursuivre quand Tani releva l'absence de son père à son mariage. Zärfell resta immobile quelques instants. Fiderlàss baissa les yeux et Afaenia soupira intérieurement. Pour elle, la situation était délicate. Elle aimait Vlaross, son époux, mais elle aimait aussi et surtout ses fils. Néanmoins, Vlaross était un conservateur dans l'âme, un guerrier-mage assez redoutable et terrifiant quand il voulait. Un homme plein de fougue et de caractère qui, malgré sa gentillesse, était rancunier et avait horreur qu'on lui tienne tête ou qu'on le contredise. Ishana ne put que faire une petite moue. Zärfell prit alors la parole :

- Oui, mon père, Vlaross, n'est pas présent en effet. Disons que nous avons eu un violent différend à cause de traditions et de règles de mon village, assez strictes et limitatives, que j'ai enfreintes. Ce qui n'a pas du tout plu à mon père. Il s'est alors mis en tête de me traquer pour me faire payer l'offense que je lui avait faite. Mais le temps passant, il a fini par abandonner car il est difficile de retrouver un fils avec comme zone de recherche Pandore tout entier. J'ai heurté sa fierté et les traditions qu'il défend, c'est ce qui l'a rendu en colère. Mais...

Il eut un échange avec son frère. Si eux aussi s'étaient pendant une période mal entendu, désormais, ils s'étaient réconciliés pour de bon. Afaenia sourit à son fils et le laissa parler.

- Mais même si j'ai moi aussi beaucoup de rancoeur pour mon père, je crois que je serais prêt à faire la paix avec lui et lui pardonner d'avoir voulu, disons, me voir mort pour avoir osé défier les règles établies et "sali" son honneur. Vous savez, l'honneur, pour moi, ça ne veut pas dire grand chose. L'intégrité est un terme qui me parle beaucoup plus, car il n'a pas cette connotation de codes à respecter. L'intégrité, c'est entre soi et soi. L'honneur, c'est entre soi et des conventions totalement arbitraires qui, à mes yeux, ont peu d'importance.

Il étira un aimable sourire qui rendit son visage à la fois amical et sérieux.

- Vous devez comprendre, M. et Mme. Akitoki, que votre fille n'a pas épousé un brave soldat, discipliné et ayant mérité son grade et le respect des autres à la sueur de son front, en faisant ses preuves. Je ne suis pas le genre d'homme qui aime les conventions, les codes et qui les respecte. Si je trouve un protocole stupide, un règlement contraire à mes valeurs humanistes et que je veux plus grandes que le simple honneur de défendre un pays, je ne vais pas le suivre. On dit souvent que l'élément d'un Mage fait aussi un peu sa personnalité. Je viens d'une famille de Mages de Terre, j'ai été élevé dans le pragmatisme et l'amour pour l'essentiel, la nature et le minimalisme. Mais, mon premier élément était le vent. Un élément insaisissable et, je dois le dire, imprévisible, voire impétueux par moment. Mon père est un Mage de Terre. Ces deux éléments ne s'attirent pas vraiment et dans le cycle des éléments, ils sont même opposés. Pourtant, ils peuvent former un magnifique duo quand on les maîtrise bien. Je pense que nos deux éléments contraires ne nous a pas aidé à bien nous entendre, en plus de nos personnalités diamétralement opposées.

Il se rendit compte qu'il divergeait et partait assez loin, alors Zärfell revint plus sur la question de Tani.

- Bref, tout ça pour dire que mon différend avec mon père ne s'est pas encore tassé. Mais, un temps viendra où nous ferons la paix, je le pense.

Afaenia sourit.

- Vlaross, mon mari, n'a pas un mauvais fond. Disons qu'il est rancunier, à cheval sur les règlements et les traditions, tout le contraire de Zärfell en fait. Il lui faut du temps pour pardonner et accepter ses erreurs. Mais vous finirez par le rencontrer et je suis sûre qu'il sera même honoré et enchanté de faire votre connaissance, M. et Mme. Akitoki. Et je pense même que vous vous entendrez très bien avec lui, M. Akitoki. Il a beaucoup de respect pour les soldats de l'Empire et il a lui même fait son service militaire de façon volontaire. Mais, j'espère que cela ne vous offense pas trop qu'il ne soit pas là. Il a encore trop de rancoeur envers Zärfell pour venir le voir en face.

Fiderlàss ne rajouta rien, mais maintenant que c'était lui le chef du village et que les traditions allaient enfin arrêter de gouverner Mirabelle, Zärfell allait pouvoir revenir sans souci là-bas. Beaucoup de gens au village étaient pour plus d'ouverture au monde, et pas seulement qu'à l'Empire. Pendant longtemps, le village avait été en sourdine coupé en deux, entre surtout les jeunes et les plus vieux. En réalité, les jeunes générations faisaient dorénavant entendre leur voix, tout comme les parents qui souhaitaient pour leurs enfants plus de liberté de mouvement. Désormais, s'ils voulaient partir, qu'ils partent ! Afaenia, qui repoussa une mèche de ses cheveux verts, poursuivit :

- Peut-être pourrions-nous vous rendre visite, moi et mon époux, un de ces jours. Nous pourrions faire plus ample connaissance comme cela, qu'en pensez-vous ?

La mère de Zärfell avait toujours été une bonne médiatrice et elle aimait que règne la concorde entre les gens qu'elle aimait. Zärfell ne rajouta rien et attendit de voir la réaction de sa belle-famille.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu

Messages : 401
X.P : 525
Date d'inscription : 02/03/2014

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 21 Nov - 22:17

Le discours de Zärfell avait laissé plané un silence lourd et pesant autour de la table. S'il n'y avait pas le koto et ses autres comparses instrumentaux en arrière-plan, on pourrait se croire dans un cimetière. Minezumi, qui avait pourtant très envie de toucher à son saké, n'avait pas fais le moindre geste. Tani, de son côté, ne savait pas trop où se mettre. Elle connaissait son mari, mais ne savait anticipé toutes ses réactions. Dire ainsi à un Officier de l'Empire -un Samouraï au prestige de renom- que l'honneur n'avait aucune importance, revenait à donner un coup de pied dans un nid de frelon. Akane observait son père le regard bas, comme si elle venait de se faire disputer.

Père...

L'homme leva la main. Il n'allait pas faire de scandale le jour du mariage de sa fille. C'est Tani, qui en posant sa main délicate sur la jambe de son mari, détendit l'ambiance et reprit la parole.

Les relations de familles ne sont jamais simple... Elles devraient l'être pourtant, car la famille est quelque chose de précieux et d'important, plus que l'honneur et les traditions. Je regrette vraiment que cela vous soit arrivé Zärfell, et mon époux et moi-même serons heureux de rencontrer un jour votre famille au grand complet.
- Oui, et avoir une petite discussion.

Ponctua le père de la mariée. Comme un soupir de soulagement émana d'Akane, dont les yeux envers ses parents semblaient dire ''merci''. Le samouraï leva sa coupe et trinqua avec vigueur avec son gendre.

À la famille et à cet heureux évènement. Puisse la Divinité bénir les mariés et leur apporter bonheur et confort.

Puis lui et sa femme burent un chœur la gorgée de l'alcool puissant, qui monta bien rapidement à la tête du Samouraï. Sa femme retint un petit hoquet de surprise pendant que l'ambiance semblait revenir au beau fixe. Après cette courte aparté, il ne restait plus qu'à profiter de la soirée.

Du côté des convives d'Awarennor, le champion du royaume avait observé sa fille en posant sa main vigoureuse sur son épaule. Lui aussi, avait connu une période difficile avec la Paladine qui s'était heureusement bien terminée. Mais les souvenirs remontaient à la surface et il se le rappela bien.


Il faut croire que ton ami et toi avez un point commun ma fille. Et je doute que ce ne soit le seul. Si je ne te connaissais pas, je pourrais croire qu'il s'agirait de toi en garçon.

Et il ria. Un bon chevalier qu'il était, il avait déjà prit le soin d'engloutir quelques verres d'alcool durant les festivité, car l'on savait boire à Awarennor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyJeu 22 Nov - 18:00

~ William continuait ses explications sur le mariage à Gandur, avec de grands gestes et belles tournures de phrases. Une femme en kimono demanda alors :

- Et vous, Elen et William, vous êtes mariés ?
- Oh non !, répondit la Mage de Vent. William et moi sommes juste de vieux amis, nous nous connaissons depuis longtemps. Nous avons étudié la magie ensemble, à la bibliothèque de Gandur notamment, et c’est d’ailleurs là que nous avons rencontré Zärfell.
- Depuis, poursuivit le Mage de Lumière, nous sommes restés d’excellents amis. Puis, nous nous entraînons quelquefois à des combinaisons de magie ensemble. Lumière et vent, ça a la classe je dois dire.

Et ils rirent de bon coeur. Du côté de Zärfell, la réaction de Munezumi ne le surprit pas vraiment. Il sentit la tension dans l’air. Son élément lui transmettait les sensations de l’atmosphère. Le Sylphe ne répondit rien, mais sa mine changea un peu. Ses traits devinrent plus graves et il entendit la réaction d’Akane. Il la vit baisser les yeux et il eut presque envie de lui dire qu’elle n’avait pas à se comporter ainsi. Lui aussi aimait ses parents, pour autant, il n’allait pas jusqu’à courber l’échine face à eux. Il soupira un long moment en son for intérieur. Il écouta les mots de Tani sur la famille et cela ramena un peu la lumière sur son visage. Il se sentit contraint de répondre :

- Je serai heureux moi aussi qu’un jour nous soyons au grand complet. Et d’avoir une discussion si c’est nécessaire.

Puis, le jeune homme se tut. L’envie de sourire et de rire lui était passée soudainement. Fiderlàss sentit son frère mal à l’aise. Quant à Afaenia, elle resta souriante. Elle avait peu de connaissances sur les valeurs des soldats de l’Empire et sur l’armée en général, sur le code du guerrier. Elle se sentit un peu de trop. Elle ne voulait pas faire mauvaise figure, mais face à des personnalités comme Tani et Munezumi, elle, simple femme d’un petit village d’une minorité ethnique de l’Empire, elle avait l’impression de faire tâche sur ce beau tableau. La Mage de Terre n’avait pas voulu intervenir à la réaction de la belle-famille de son fils. Alors, quand Munezumi trinqua à la longue vie du couple, elle étira un beau sourire lumineux et déclara :

- Oui, que la Divinité protège nos enfants et nos familles !

Et elle but, comme Ishana et Fiderlàss, qui ensuite échangèrent un regard. Afaenia reposa sa coupelle et réagit :

- Votre saké est décidément excellent, M. Akitoki.

Puis, elle remit une mèche de ses cheveux en place. L’évocation du différend entre Zärfell et Vlaross en ce moment qui devait être heureux l’avait plus touché qu’elle ne l’imaginait. A vrai dire, la mère n’avait jamais osé le dire, mais celle qui avait le plus souffert de cette scission, c’était elle. Mais, comme toujours, comme son élément la terre, l’élément qui supporte le poids du monde, là où poussent les grands arbres et où marchent les Hommes, elle n’avait rien laissé transparaître. Elle glissa un regard vers son fils aîné. Elle pouvait y lire, comme pour elle, une mine particulière. Plus grave. Moins souriante que tout à l’heure. Puis, elle regarda un bonzaï qui poussait dans la pièce. Elle avait besoin de se reconnecter à son élément pour retrouver son calme. Elle fixa la plante et se concentra. Elle laissa faire la magie… La Mage de Terre sentit le terreau et ses milliers d’insectes, elle sentit les racines de l’arbre et la sève dans son tronc. Elle sentit les feuilles, l'écorce et jusqu'aux moindres détails de la plante. Elle ressentit l’écho de son élément en elle. Puis, la Sylphe revint sur son fils et, maternellement, posa une main sur son avant-bras. Zärfell se tourna alors vers sa mère et il y lut un sourire plein de plénitude. Mais, au fond de lui, le jeune homme savait qu’il avait fait souffrir sa mère. Alors, il posa la main sur sa main et sourit lui aussi. Le calme revint et Zärfell rit à la remarque du champion Pastalia, qui n’était pas loin d’eux. Il échangea un regard avec Freyla.

Soudain, le chef-cuisinier et ses cuisiniers entrèrent et furent applaudis pour le repas qu’ils venaient d’offrir. Enfin, le dîner s’achevait. Alors, les musiciens proposèrent des morceaux un peu plus dynamiques pour danser. Rapidement, une partie des convives se levèrent pour danser, quand d'autres restèrent assis pour discuter autour d'un saké. Zärfell en profita pour prendre un peu à part sa femme. Il prétexta de vouloir lui parler en priver pour s'écarter un peu des festivités. Il avait besoin de lui expliquer ce qu’il avait dit, ne regrettant pas une seule fois ses mots quitte à avoir contrarier un militaire.


- Akane, commença-t-il en souriant. Désolée pour tout à l’heure, j’ai peut-être un peu trop parler. Je peux être un peu lourd quelquefois. Et, désolée pour ce que j’ai dit pour l’honneur, je me doutais que ça ferait pas plaisir à ton père. J’aimerais juste qu’il comprenne bien qui je suis, qu’il ne se fasse pas d’illusion. Puis, moi et l’autorité des parents, ça a toujours fait globalement deux. Je…

Bon, d’accord, il avait du mal à trouver les mots. Le Mage se contenta de sourire.

- Tu vas pas me faire la gueule pour ça j’espère ? Je voulais pas froisser ton père, mais en même temps, j’aime pas me taire.

Il avait décidément du mal. Il soupira. Tout ce que voulait Zärfell en cet instant précis, c’était être seul avec sa femme. Alors, le jeune homme plongea son regard clair dans les yeux d’Akane et l’enlaça chaleureusement.

- Désolée si j’ai encore était maladroit avec ta famille, lui dit-il à l’oreille. Décidément, j’aurais dû rester à Erimos, je me sens plus à l’aise dans le sable avec un dromadaire que dans ce kimono avec toutes ces cérémonies formelles.

Il n’avait pas envie de tout gâcher ce soir et il n’avait surtout pas envie d’avoir des différends avec Akane… Et tandis qu’il l’enlaçait, il fixa, un peu las, le mur en face. Il respira le doux parfum d'Akane. Le Sylphe espérait mieux gérer le reste des festivités, même s’il commençait à en avoir sa claque d’être déguisé en marié de service et de supporter les comportements maniérés et officiels.

Dans la salle des mariés, William et Elen s'étaient levés pour aller voir les Voyageurs. Puis, les musiciens débutèrent un premier morceau rythmé et dansant. Le Mage de Lumière invita alors son homologue du vent à venir danser sur la piste. Celle-ci accepta et ils rejoignirent bientôt les premiers danseurs.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 24 Nov - 21:49

Freyla n'avait écouté que d'une oreille distraite les conversations du côté des personnes les plus importantes de ce mariage, plus concentrée par les échanges avec les personnes le plus près d'elle. Son père notamment avait déjà commencé à boire quelques verre de saké et elle l'avait rejointe dans cette entreprise. La résistance à l'alcool des gens d'Awarennor est légendaire et il y avait d'habitude compétition quand l'eau de vie était présente. Mais pour cette fois, il fallait bien se tenir, aussi Freyla n'avait-elle bu que deux ou trois verres, profitant plutôt de l'eau claire des montagnes de l'Empire.

Pendant le dîner, elle était revenue rapidement sur l'architecture du Royaume et avait exprimé son amour pour les bâtiments baroques et élégamment solide d'Awarennor. La cathédrale était sa préférée évidemment, mais les quelques monastères et temples qui reprenaient la même construction, en plus épais mais moins élégant, étaient également dans son cœur. La remarque avait d'ailleurs était faites que Tonel, de par son invasion par le Royaume durant une partie de la Grande Guerre, avait se être marquée par l'influence de ce dernier.

Quand son père l'apostropha et frappa virilement sa frêle épaule, la blonde soupira en riant avant de profiter de son agréable dessert -bien qu'ils ne battaient pas les tartes au citron de sa tante- puis de lui répondre tout aussi joyeusement :


Voyons père, nous sommes bien différent lui et moi. Zärfell n'a sûrement pas eu un père aussi poule et protecteur que vous.

Et elle lui adressa un clin d'oeil moqueur, bien sûre de la réaction de son paternelle.

Puis quand le repas se termina et que les convives purent se lever, la dame fit de même et s'étira discrètement. Rester assis aussi longtemps n'était plus vraiment de son ressort. La Paladine réajusta sa robe blanche de manière correcte avant de se rapprocher à nouveau des musiciens pour entendre leurs musiques, qui l'appasait. Elle attendait désormais la suite des évènements avec autant d'impatience que les autres. Elle gardait également un œil du côté de Zärfell et sa belle famille, se demandant bien comment pouvait réagir un Samouraï pur souche face à la question de l'inutilité de l'honneur. Mais aussi pour sa fille, la mariée, qui épousait un tel être dont les paroles contrastaient avec force, aux principes guerriers de l'Empire militaire.

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Maître du Jeu
Maître du Jeu
Maître du Jeu

Messages : 401
X.P : 525
Date d'inscription : 02/03/2014

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 24 Nov - 22:18

Le Samouraï appréciait la remarque sur son saké. Il est vrai qu'il ne pouvait garder un saké aussi exceptionnel, que pour une circonstance aussi exceptionnelle. Sa fille unique se mariait, même à un homme qui ne rentrait pas dans les principes de Shoan. Sa femme avait cependant raison, il y avait la famille qui était aussi importante.

Le mariage continuait son cours normal et vint le temps où après les desserts, les convives étaient plus libres de leurs activités et de rentrer chez eux, ou continuer à profiter de la fête.

Akane de son côté avait profité que ses parents discutent avec d'autres convives pour s'éclipser doucement avec Zärfell en l'attrapant par la main et en l'amenant dans son jardin secret, dont elle seule connaissait le moyen d'accès. C'est là qu'elle l'amena à travers l'herbe délicatement secouée par la brise du soir, après le petit pont de pierre et de bois jusque sous le cerisier, où elle lui lâcha la main pour s'approcher de l'arbre, les doigts sur la poitrine. Malgré la saison froide qui approchait, l'arbre tenait encore une fleur qui semblait lutter depuis une éternité pour ne pas quitter sa branche. La Samouraï avait réagit ainsi après le discours de Zärfell sur l'honneur, les principes, toutes ces choses auxquelles il n'accordait pas spécialement d'importance.


Je ne voulais raté cet instant pour rien au monde... C'est aujourd'hui qu'elle doit tomber.

Et elle tendit les mains. Elle avait vu juste, la fleur de cerisier, à bout de force, abandonnait son combat et quittait la branche de l'arbre pour rejoindre les paumes ouvertes de la Haut Général. Elle referma ses doigts sur la précieuse fleur et l'approche de son cœur comme pour la réchauffer.

L'honneur est important pour nous, habitants de Shoan. Et nous avons tous consciences que notre vision peut sembler renfermé, obsolète, voir extrême. Je te comprends Zärfell, et je sais que tu comprends aussi l'importance que nous accordons à cela. Comprends donc qu'il lui faudra également un peu de temps pour accepter cette idée. Rassures-toi cela dit... Quand le temps sera passé, il te considérera comme un fils.

Puis elle se retourna vers lui, le visage rosé, mais les yeux légèrement rouge, comme si elle allait pleurer.

Mais si tu étais resté à Erimos comme tu le dis... Je ne t'aurais jamais rencontré... Cela, le regrettes-tu ?

Le vent agita ses cheveux pendant qu'elle relâchait ses mains et la dernière fleur de cerisier qui s'en allait rejoindre les étoiles, au dessus de la Cité et de tout ces tracas. La Haut Général regardait le spectacle se faire avant de revenir sur le visage de son époux.

Moi, quoi qu'il arrivera... Je ne regrette rien et si je dois quitter ma famille pour cela.... Je le ferais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyDim 25 Nov - 21:58

~ Afaenia était restée assise et admirée les danseurs sur la piste. Elle aurait bien aimé que Vlaross soit là pour danser avec lui. Ishana s'était levée pour observer la lune par la fenêtre et Fiderlàss se pencha vers sa mère. Celle-ci se retourna et lui sourit.

- Tu veux danser maman ?
- Oh, tu es gentil fiston. Je veux bien.

Et père et fils se mirent debout et gagnèrent la piste, où William et Elen essayait de caler une danse de Gandur sur les rythmes de la musique traditionnelle de Shoan. Les Voyageurs profitaient encore du saké et Elianaah reluquait discrètement Sakuya. Puis, Jiroï et Hafsabaheera invitèrent leurs amants à rejoindre les danseurs. Risaànd fit une petite moue, mais accepta l'invitation de sa bien-aimée. Bashala, quant à lui, s'était confortablement installé et discuté en Wadji avec le Vieux Sage. La mère de Zärfell en profita pour adresser un sourire amical aux amis Voyageurs de son fils aîné. Elle se tourna vers Jiroï :

- Alors comme ça, vous aimez danser ?
- Oui, enfin, on a pas trop l'habitude de danser sur ce genre de musique.
- C'est normal. Peut-être pourriez-vous nous jouer un morceau de musique d'Erimos après ?
- Ce serait avec plaisir !

De son côté, Zärfell quitta les bras de sa femme pour la regarder et l'écouter. Il observa le pétale rose tomber. Le Mage contempla sa femme et prêta une oreille attentive à sa remarque sur l'honneur. Oui, bien sûr qu'il avait conscience de ça. Il regarda ensuite le pétale s'envoler avant de plonger son regard verdoyant dans les yeux d'Akane. Il sourit et soupira doucement :

- Non, bien sûr que je ne regrettes pas. T'avoir rencontré a été l'une des plus beaux moments de ma vie. Mais ça ne change rien au fait que ma personnalité a toujours du mal avec les soldats de l'Empire. C'est juste cela qu'il faut comprendre. Et c'est toujours ça qui rend les choses difficiles.

Le jeune homme le savait, il serait toujours en décalage par rapport aux hommes et femmes en armure de Shoan. Il passa une main sur la joue de sa femme avant de poursuivre :

- Allons, ça me gênerait que tu doives quitter ta famille pour pouvoir vivre avec moi, on en est pas encore là je pense. Le temps fera sûrement son effet, autant sur ton père que sur moi. A chacun de faire un pas vers l'autre.

C'était une image qui lui plaisait. Puis, la musique provenant de la salle des festivités parvint à ses oreilles. Il étira un grand sourire :

- Que dis-tu d'aller danser ? Autant profiter encore un peu de l'ambiance avant que la fête ne se termine pour de bon.

Il tendit une main vers sa femme que cette dernière prit. Ils quittèrent le jardin secret d'Akane pour rejoindre la pièce commune. L'atmosphère était joyeuse et la musique battait son plein. Zärfell reconnut ses amis, debout sur la piste de danse. Alors, doucement, le jeune homme invita sa femme à venir sur la piste. Ses bases de danse traditionnelle se résumait aux pas de base et à quelques pirouettes, alors il opta plutôt pour un mixer de ce qu'il connaissait, en espérant que cela ne gêne pas son épouse. Et tandis qu'ils dansaient, le Mage chercha Freyla du regard. Peut-être dansait-elle... Il se mit aussi en quête des parents d'Akane, puisqu'il avait déjà remarqué sa mère et son frère à quelques pas d'eux. Dans les cuisines, les chefs prenaient enfin une bonne pause bien méritée et savouraient les restes du repas.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
Freyla

Messages : 389
X.P : 1173
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 25
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue132/132La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptySam 1 Déc - 21:15

Quand elle vit les deux amoureux s'échappaient en catimini pour aller on ne sais où, Freyla décidait de se rapprocher quelques instants de la famille de Zärfell, qu'elle n'avait jamais réellement connu. Dans ses souvenirs, elle n'avait même jamais eu de bribes de conversations à ce sujet avec le Mage. Ses devoirs personnels la retenaient beaucoup, et lui de son côté avait désormais bien sa vie à prendre en main. Elle découvrait son histoire auprès de sa mère qu'elle en venait à apprécier. Puis vint le temps des musiques plus festives et la Paladine se joignit aux autres convives pour danser et profiter de la soirée.

Le soleil avait terminé sa course depuis longtemps et la lune était désormais bien installée, quand Freyla s'arrêtait de danser et se reposait de cette activité physique certes très distrayantes, mais ô combien fatigante. Presque autant qu'un combat. Satisfaite de l'instant présent, elle songeait cependant bien qu'il fallait rentrer un instant ou un autre. Les meilleures choses ont une meilleure fin et même si elle ferait sûrement partie des dernières à quitter les lieux, la jeune femme devrait le faire à un moment de la soirée.

Le Vieux Sage et son père se rapprochaient d'elle à ce sujet. Là où le vieil homme avait passé sa soirée à rire, applaudir les artistes et utiliser sa magie pour épater quelque peu la galerie ; le champion avait lui énormément discuter avec le père du marié et réaliser un petit concours de beuverie qu'il avait honteusement perdu contre celle que l'on appelait La Phoenix. Freyla ne se doutait bien cela dit que ce n'était que partie remise.

Réussissant à retrouver enfin Zärfell et son épouse à part, la Paladine s'adressa une dernière fois à eux pour la soirée, heureuse d'avoir pu partager un tel évènement avec lui, même si ce n'était jamais réellement son genre.


Zärfell, Général Akane... Félicitations une nouvelle fois. J'espère que la Divinité saura bénir votre union et faire qu'elle perdure. Je vous remercie de m'avoir invitée. Hélas, même si j'ai su apprécier votre compagnie et votre accueil ce soir, il me faut vous quitter. Sachez que si jamais l'envie vous en prend de passer par Awarennor, même si je n'en suis plus la Reine, le Royaume saura vous offrir l'hospitalité.

Elle se penchait en avant dans les grandes traditions de l'Empire, avec un sourire radieux sur son visage pourtant d'habitude si rude.

Nous saurons nous retrouver.

Puis elle s'en allait vers la sortie, suivit peu de temps après par son père et le Vieux Sage qui les saluèrent également. L'écuyère aux cheveux bleus, Meisha, suivit peu de temps après, la petite Rika assoupie sur son dos. La jeune fille, toujours aussi joviale, avait pourtant les traits ravageaient par la fatigue elle aussi.

On doit partir nous aussi Zärfell.... Il faut qu'on prenne la charrette tôt demain pour Tonel, et il faut du temps pour rejoindre la capitale. Et puis, Rika a vraiment sommeil. J'espère que tu sauras apprécier la vie de couple vieux gars ! Aller, à la prochaine. Si tu passes à Tonel un de ces jours, notre maison est près des murs de la ville. Tu pourras pas te tromper, elle désigne alors son chapeau, c'est la seule avec un pêcher.

Et elle prit également le chemin de la sortie. De son côté, assoupie sur la table, Fujiwara décuvait doucement des quantités non-négligeables de saké qu'elle avait absorbé dans la soirée. Il fallait dire que la Phoenix avait accepté tous les challenges de boisson qu'on lui avait lancé, et elle-même devait sûrement se poser la question de savoir comment elle avait faire pour tenir. Sûrement ne se souviendrait-elle pas de cet instant de la soirée, mais le reste, c'était certain, resterait gravé à jamais dans son esprit, comme le feu sur le fer.

Sakuya, elle, avait su s'éclipser dans la soirée avec cette Voyageuse qui n'avait cessé de lui jeter des coups d’œils. Elle avait parfaitement remarqué que son physique semblait attirer son attention et pendant que tout le monde était occupé à manger, boire ou danser, elles avaient trouvés un coin tranquille dans la résidence pour se rejoindre en privée. Il ne restait lentement plus que les maîtres des lieux, les gardes... Et la Phoenix qui ronflait de manière tout à fait non-élégante dans le salon.


[Sortie de Freyla et des autres]

_________________
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 196530signfrey

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 927068FreyUserbar
Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
Zärfell Eriawyn

Messages : 580
X.P : 1530
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Left_bar_bleue141/141La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty_bar_bleue  (141/141)
Équipement:
Niveau: 100

La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane EmptyMer 5 Déc - 9:34

~ Zärfell et Akane se regardaient en souriant. Ils dansaient tranquillement, profitant de leur soirée rien qu'à eux. Malgré les convives encore présents, on sentait dans l'air que le couple de la soirée avait envie d'être seul, en tête à tête, encore plus après avoir passé une journée entière entourés de personnes, même s'il s'agissait d'amis. Dans leurs yeux scintillaient le bonheur d'être enfin réuni pour de bon, non pas par les liens du mariage, mais par le droit de pouvoir vivre ensemble sans que cela ne gêne les protocoles auxquels était contrainte Akane. Plus besoin de se voir en catimini désormais. Et tandis qu'ils dansaient, les Voyageurs rejoignirent les musiciens de Shoan. Chacun maîtrisant très bien son instrument, ils s'élevèrent des notes et des morceaux improvisés très originaux, peut-être même inédits dans tout l'Empire. Et tout le monde y alla de son pas de danse, on se laissa aller. La fin de la soirée était décontractée et avait lieu dans les rires et la bonne humeur. L'alcool faisait bien sûr ses petits effets désinhibiteurs. Le jeune homme invita aussi sa mère à danser, mais il n'était jamais aussi heureux que quand il était accompagné de sa femme. Elen et William poursuivaient leur danse, en changeant de temps en temps de style. Les minutes, et même les heures, filèrent à une vitesse folle, tellement chacun s'amusait et prenait du bon temps. La fin du mariage était une réussite en matière de bonne entente, de discussions et de sourires.

Dehors, la Lune était déjà bien haute quand, enfin, on vit se profiler la fin des festivités. Chacun commençait à être fatigué et demain s'annonçait être une grande journée de récupération et aussi, pour certains, de « décuve d'alcool ». Zärfell avait pris plaisir à échanger avec tous ses amis, à jouer quelques morceaux d'Erimos, mais aussi de Mandrosa ou de Gandur qu'il avait appris au cours de ses aventures. Puis, il vit Freyla s'avançait vers lui alors qu'il s'était mis un peu à l'écart pour discuter avec Akane. Le Mage l'accueillit avec son grand sourire chaleureux et amical. Hélas, elle venait lui annoncer qu'elle partait, mais le jeune homme comprenait. Il était si tard. Au fond, Zärfell eut quand même un pincement au cœur.


- Je comprends. Merci beaucoup d'avoir répondu présent, vous et votre père, à mon invitation. Ça a été un plaisir de vous recevoir. Il est certain que je repasserai à Awarennor avec joie ! Peut-être dans pas si longtemps d'ailleurs, j'ai des affaires à régler là-bas.
- En tout cas, Freyla, vous serez toujours aussi la bienvenue chez nous ! J'ai été ravie de vous rencontrer, déclara Akane.

Et le couple répondit à la Chevalière de Pandore par une salutation penchée. Une fois redressé, Zärfell lut sur le visage de Freyla un sourire radieux qu'il ne lui avait pas vu souvent. Lui aussi devait avoir un sourire particulier, encore plus lumineux que d'habitude.


- Oui, nous nous retrouverons, c'est certain. Que la Divinité vous protège, Freyla.

Puis, le Sylphe salua aussi le Champion du Royaume avec une accolade chaleureuse. Ses au revoirs au Vieux Sage furent aussi émouvants. Zärfell avait tant de respect pour ce si puissant magicien. Pour le Voyageur, sa simple présence était un honneur. Le Mage le plus important de Pandore, chez lui, pour son mariage, rien que cela le comblait beaucoup !

- Champion Pastalia, Vieux Sage, commença Zärfell. Ce fut un honneur et un plaisir de vous recevoir. Rentrez bien. Vous serez toujours les bienvenues chez nous, dit-il en souriant à Akane, celle-ci lui rendant son air ravi. Vieux Sage, j'espère que nous aurons l'occasion de reparler magie d'ici peu de temps.

Le vieil homme acquiesça en se grattant la barbe, un petit sourire aux lèvres, ainsi qu'un petit rire amical au fond de la gorge. Le couple les regarda partirent avec émotion. Akane se tourna vers Zärfell :

- Ils étaient adorables.
- Oh oui.

Puis, la fête se poursuivit un petit peu. Différents convives quittèrent la maison et rapidement, ce fut au tour de Meisha de devoir partir. Là aussi, Zärfell eut un pincement au cœur, quoi qu'un peu particulier. C'était un peu comme si sa petite sœur partait... Mais voir la tendre Rika endormie lui rappela l'heure avancée de la nuit. Avant qu'elle ne parte, le Mage demanda au personnel de la Cour en service chez lui de préparer un petit paquet de nourriture avec les restes encore intacts du repas. Ainsi, Rika et Meisha auraient leur repas pour demain, et un repas délicieux qui plus est ! Une fois le paquet en main, le jeune homme répondit, souriant, à son amie :

- Merci d'être venue Meisha, vraiment ! Ça m'a fait si plaisir de te voir, tiens, prends la nourriture. Promis, je passerai te voir à Tonel, avec joie ! Et je mangerai volontiers de tes pêches !, dit-il en riant un peu. En tout cas, faites bonne route toutes les deux. Prends soin de toi et de ta sœur, et si vous aussi, vous repassez par la capitale de Shoan, n'hésitez pas à venir, notre maison sera toujours ouverte pour vous accueillir. Que la Divinité vous protège, vous deux.

Il ne put s'empêcher de l'enlacer. Après tout, ils avaient vécu de sacrées expéditions ensemble pour retrouver Rika. Le jeune homme caressa doucement la tête de la plus petite des deux sœurs avant de les voir s'éloigner. Enfin, ce fut au tour de la famille d'Akane de s'éclipser. Malgré les petits accrochages de la soirée, le départ se fit dans la bonne humeur. Tous s'inclinèrent respectueusement. Tani laissa une impression positive à Zärfell et, au contraire des clichés sur les beaux-fils et leurs belles-mères, le Mage sentait qu'entre lui et la poétesse, le courant passait très bien. Zärfell salua tout de même chaleureusement Munezumi et espérait le revoir bientôt. Enfin vint le tour d'Elen et William, qui dormaient dans une petite auberge non loin de chez Zärfell. Le Mage de Lumière salua son ami, toujours avec son extravagance habituelle :

- Ah, mon cher Zärfell, ce fut un mariage for-mi-dable ! Vraiment, une réussite ! De la bonne musique, des gens de bonne compagnie, de belles décorations, une cuisine savoureuse, un saké délicieux et surtout, des amis ! Que demander de plus ? Rien ! Merci infiniment de m'avoir invité !
- Oui, c'était un plaisir Zärfell, enchaîna Elen.
- Allons, c'est moi qui vous remercie d'avoir fait la route depuis Gandur jusqu'ici. On se revoit demain pour vous dire au revoir.
- Oui, s'exclama l'Ael. Et passes quand tu veux à la maison à Gandur, la chambre est toujours libre pour toi.
- Merci vieux, ça fait plaisir.
- Et quant à vous, chère Akane, poursuivit le Mage-inventeur. Ce fut une immense joie de vous rencontrer. Veillez sur notre cher Mage.
- Ah ah, rit doucement Akane, qui ne pouvait pas rester dans sa retenue habituelle face au caractère extravagant de l'ami de son mari. Je veillerai sur lui, ne vous inquiétez pas.
- Enfin, prenez soin de vous aussi. J'espère que les affaires de l'armée iront de manière positive pour vous.
- Je l'espère aussi. Merci William.

De leur côté, les deux Mages de Vent se dire au revoir.

- Elen, on se revoit bientôt pour parler astronomie et magie de vent, affirma Zärfell.
- Ah ça, c'est quand tu veux mon cher ami !, répondit-elle avec plein d'énergie.

Elen n'était pas très bavarde, mais c'était une amie fidèle et pleine de vie. Elle avait étudié aux côtés du marié et de William à la bibliothèque de Gandur. Elle et Zärfell se sentaient un peu liés par leur élément magique commun et leur passion des étoiles. Elen restait, ainsi, une Mage bien particulière pour le jeune homme. Ils quittèrent les lieux pendant que le personnel débarrassait un peu la salle des festivités. Il rangeait les tables et nettoyait les locaux, bien que les invités n'avaient pas du tout étaient sales. Seuls restaient la famille de Zärfell, qui ne pouvait pas faire la route jusqu'au village de nuit, et les Voyageurs. D'ailleurs, leur couchage était déjà installé dans les quelques chambres d'amis de la maison. Elianaah en ressortit d'ailleurs en catimini, après avoir passé un excellent moment avec cette jeune Sakuya, si intrigante, avec qui elle avait échangé des regards toute la soirée. Zärfell, en voyant son amie en kimono, la salua aussi. Puis, tandis que chacun aidé à ranger, le jeune homme trouva Fujiwara, là, endormie sur la table. Akane se tint à côté de lui.

- Comme sa réputation le veut, elle a bu toute la soirée, dit son épouse.
- Oui... Bah, on ferait mieux de la laisser décuver ici, sur un futon, je pense que ça lui suffira amplement.

Et le jeune homme se chargea de lui trouver ce dont elle avait besoin : un futon et une couverture. Ils l'installèrent dans un coin tranquille de la pièce à vivre, à côté du bonzaï, là où dormait déjà Harmattan sur son large coussin moelleux.  Et alors que Zärfell commençait à ranger les affaires, le personnel insista pour qu'il le laisse faire. Après tout, ce n'était pas aux mariés de s'occuper de ce genre de chose le jour de leur mariage ! Un peu gêné, le jeune homme finit par accepter. Bien vite, chacun regagna ses appartements. On put se débarbouiller dans de petits bains chauds préparés rapidement pour enlever la sueur de la soirée. Les Voyageurs découvrirent les bains traditionnels de Shoan, qui n'étaient pas sans leur rappeler les leurs, à Erimos. Bien vite, le calme tomba dans la maison. On éteignit les lampions dehors et ne restèrent allumés que les chambres. La famille de Zärfell s'endormit bien vite, tandis que les habitants du désert prolongèrent encore la soirée autour d'une discussion sur ce qu'ils avaient vu et vécu ce soir, toutes ces nouveautés qu'ils avaient observé.

Dans la grande chambre d'Akane, le Mage fut le premier à s'affaler sur le confortable futon, après avoir enlevé quelques couches de vêtements, car son kimono de cérémonie commençait à l'agacer. En effet, tant de plis et replis de tissu entravaient un peu les mouvements. Le Sylphe se laissa tomber de tout son long et grogna un peu.


- Ah, c'est enfin fini ! J'en pouvais plus de toute cette cérémonie !
- Allons, la soirée était sympa, sourit la Haut Générale.
- Oui, la soirée était sympa, c'est vrai... Puis c'était l'occasion de voir tous nos amis. Au fait, j'ai passé beaucoup de temps avec les miens, mais tu en avais invité toi aussi ?
- Oh oui, quelques amis de l'école militaire de qui je suis restée proche.
- Hum, je me rattraperai la prochaine fois que je les verrai. Je leur dirai davantage bonjour.

Puis, il y eut un petit silence, car la fatigue commençait à les gagner. Dehors, la Lune luisait dans le ciel et le jeune homme, malgré ses grands bâillements, marcha jusqu'à la fenêtre pour la regarder. Le disque d'argent scintillait de milles feux. La magicien s'accouda au rebord de la fenêtre, posa sa tête dans le creux de la main et l'admira sans un mot. Sa lumière avait un côté apaisant et mystique... Akane le rejoignit.

- La Lune est vraiment belle ce soir, fit-elle remarquer.
- Oui, dit-il en se tournant vers sa femme qui s'était collée à lui pour observer le cercle lunaire. Et on peut dire qu'elle brille pour nous, cette nuit.

Akane sourit en rougissant un peu, mais sûrement se ferait-elle rapidement à la vie de couple. De plus, avant leur mariage, ils devaient tout faire en cachette, désormais, ils pouvaient vivre au grand jour leur amour. Et cela les réjouissait. Soudain, on entendit s'élever dans l'air le chant d'un hibou. Tous deux tournèrent leurs yeux vers l'extérieur. La lumière astrale baigna leur visage d'une lueur douce. L'oiseau continua son chant nocturne. Le jeune homme glissa un bras jusqu'à l'épaule de sa femme et l'invita à se caler contre lui. La fraîcheur de la nuit leur faisait du bien. Après tant de musique, de danse, de chansons et de remue ménage, la tranquillité de la Lune les faisait doucement redescendre jusqu'à la plénitude de la nuit. Zärfell sourit et déclara, le regard rivé sur la Lune et le jardin de la maison :

- Soyons optimistes. Je suis sûr que l'avenir nous réserve de belles choses.
- J'en suis certaine moi aussi.

Pour eux deux, c'était un peu comme si une nouvelle vie commençait. Akane, toujours parée de sa magnifique robe traditionnelle, posa sa tête contre Zärfell. Le jeune homme en fit de même, le chatoyant parfum de son épouse venant emplir ses narines d'une douce saveur. Ils restèrent ainsi de longues minutes, côte à côte, à la lueur des bougies, à contempler la Lune qui semblait, cette nuit, être leur grande et unique chandelle. Ce soir et jusqu'à la fin, ils auraient une planète scintillante pour eux seuls.

Fin de la Cérémonie du mariage

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane 444952Zrsigna20ansbis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Contenu sponsorisé




La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty
MessageSujet: Re: La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane   La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La suite de la Cérémonie du Mariage chez Akane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» Cérémonie d'hommage Mandat Cedmisc mars 1460
» Cérémonie [Pv Alvina et la meute]
» Cérémonie d'élévation d'Autry le 3 novembre 1460
» Cérémonie en l'honneur du nouveau gardien ~ Solstice d'été ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Le Continent :: Empire de Shoan :: Cité Impériale de Shoan :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: