AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un soir au calme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyla
Admin
avatar

Messages : 205
X.P : 1037
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Un soir au calme   Lun 24 Mar - 20:49

[Arrivée de Freyla]

Elle avait passée la journée à survoler les environs de Pandore sur son cheval ailé. Dans ses patrouilles célestes, elle avait dut descendre combattre des monstres, escorter des voyageurs, avertir d'autres de quelques dangers, rencontrer des aventuriers imprudents. Tout un travail que la Chevalière de Pandore avait remplit avec toujours autant de droiture et de conviction. Désormais, le soleil avait laissé place à la lune. Il faisait froid, à haut dans ces altitudes desquelles Freyla pouvait veiller au monde d'en bas comme un ange gardien. La femme aux cheveux blonds ressentit que son compagnon était tout aussi fatigué. Elle lui caressa le cou avant de lui parler, car bien évidemment, il comprenait parfaitement tout ce qu'elle avait à lui dire.

Nous allons trouver un endroit où nous reposer pour la nuit. Il y a sûrement d'humble gens qui pourrons nous apporter gîte et couvert en ce royaume.

Le pégase acquiesça par un hennissement, avant de descendre un peu plus bas pour que la faible vision nocturne humaine ne repère ce petit coin tranquille. Scrutant du mieux qu'elle pouvait le sol, Freyla finit par apercevoir de la lumière fixe. En se rapprochant, elle en découvrit la forme d'une chaumière d'où émanait de la fumée. Un vaste champ de blé endormit s'étendait à ses côtés. Sûrement un fermier et sa famille. Ordonnant la descente, Freyla fit tourner son cheval ailé dans les airs et piqua jusqu'à toucher le sol.

Elle posa pied à terre et se mit à marcher en direction de la solide porte en bois de la masure. Lorsqu'elle y arriva, elle y frappa. Après quelques bruits de pas et secondes, une femme typique d'Awarennor ouvrit la porte et écarquilla les yeux. Freyla pensait bien pourquoi. Elle ne devait pas avoir une ''célébrité'' tout les jours à sa porte.


Pardonnez moi de vous importuner en ce soir, mais j'ai beaucoup voyager aujourd'hui, ma monture comme moi même sommes épuisées. Puis-je vous demander de m'offrir gîte et couvert pour la soirée ?
- Mais bien sûr Dame Freyla ! N'hésitez pas, venez, entrez !
- Je vous remercie. Pegasõs, tu peux m'attendre.

Le pégase secoua la tête et se dirigea lui même vers l'endroit où était posé auge d'eau et de foin pour les bêtes. Freyla elle, franchit le pas de la porte et fut aussitôt annoncé au reste de la famille par l'hôtesse de maison.

Les enfants, chéri ! Nous avons de la visite ! Dame Freyla nous fait l'honneur de rester avec nous ce soir !

Un jeune garçon fort en âge et une petite fille arrivèrent, accompagné d'un solide et gros bonhomme de fermier. Celui-ci se pencha pour saluer la Paladine, mais elle n'en fit rien et l'implora de se relever. Elle n'était qu'une invitée comme une autre, et elle voulait être traiter normalement, comme n'importe quelle personne le serait. On l'invita à passer à table, les restes d'un sanglier à l'oignon reposant dans sa marmite. On lui servit le meilleur vin de la maison, mais elle n'en profita que peu, préférant laisser ce délice à ceux auquel il appartenait. Elle dégusta avec plaisir le repas après avoir posée Excalibur sur le bord de la table. L'homme lui raconta qu'il lui était énormément reconnaissant, car elle avait sauvée sa femme il y a fort longtemps. C'était possible. Freyla avait sauvée tellement de gens. Les enfants étaient sages, pour une fois. La petite jouait à la poupée pendant que le garçon sortait les déchets. Après quoi, pendant que la femme parlait de l'austérité imposait par le Ministre Morlo et la guerre contre les Forces Obscures venues de l'Ouest, le petit garçon les rejoignit et fixa d'un air impressionné le fourreau de la dame. Il voulut le toucher, mais sa mère le rappela à l'ordre.

Vincent ! Ne touche pas à ça, ça ne t'appartiens pas !
- Dites Dame Freyla, moi aussi j'aurais une épée comme ça un jour ?
- Si tu t'entraînes bien et que tu le mérites, peut être.
- À l'école on m'a dit que vous avez dû affronter plus de mille hommes-lézards pour devenir aussi forte que vous ne l'êtes maintenant !
- C'est possible. Je ne compte pas les ennemis que j'ai occis pour le Royaume.
- Quand je serais grand, je veux être le meilleur des Chevaliers, comme vous ! Comment on fait Dame Freyla pour devenir aussi fort que vous ?

La Paladine marqua une pause, avant de soupirer. Ce genre de discussion... Elle se contenta de sourire et répondre honnêtement au garçon ce qu'elle pensait.

Pour devenir un excellent Chevalier, il faut deux choses : de la volonté, et une raison de porter son épée. Est-ce que tu as de la volonté ?
- Oui !
- Pourquoi veux tu porter ton épée ?
- Je veux protéger papa, maman et ma sœur tout seul ! Comme ça, vous pourrez protéger les autres !
- Alors tu seras un excellent Chevalier.

Répondit la femme, assez impressionnée des convictions de ce petit bout d'homme. Elle lui caressa la tête, puis sa mère l'invita à aller au lit avec sa soeur. Le garçon approuva avant de souhaiter la bonne nuit à Freyla. Puis il rejoignit sa sœur et la prit par la main. Ensemble, ils allèrent se coucher. Freyla, restait là, replongea dans la conversation avec les parents. Rapidement, le sommeil les gagna. On lui proposa de dormir dans le lit le plus confortable. Elle n'en fit rien. Elle avait dormit dans pire. Alors elle choisit simplement le sol, recouvert d'un matelas de plume, et protégée par une couverture que la femme avait confectionnée.

Elle gagna tout de même l'intimité d'un bain. Après être sortie de la bassine d'eau chaude, elle pu recouvrir son corps nue avec une robe de chambre qu'elle gardait sur elle. Ce fut ensuite le moment de se coucher. Regardant la pièce, la Paladine marqua un sourire avant de s'allonger et de laisser son esprit vaquait dans les méandres des rêves.

Le lendemain, elle était déjà partie. Après avoir laissée une lettre de remerciement, et quelques pièces d'or en compensation.


[Départ de Freyla]

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
 
Un soir au calme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hier soir sur ARTE... un téléfilm anglais super intelligent
» La patagonie sur Thalassa ce vendredi soir 26 nov
» Un soir de pleine lune
» Ce soir, tous les musées sont gratuits !
» Allons au cinéma ce soir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Royaume d'Awarennor :: Chemins du destin-
Sauter vers: