AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pause nocturne au fleuve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Pause nocturne au fleuve   Lun 14 Avr - 17:19

[Entrée de Fujiwara]

Fujiwara poussa un des branchages qui lui barrait encore la route, pour finalement quitter temporairement la lisière de la forêt pour arriver devant le puissant Fleuve du Serpent de l'Empire de Shoan. L'épais cours d'eau s'étendait d'un bout à l'autre de l'horizon, de droite à gauche. Bon, elle, elle le connaissait autant par cœur que la forêt qu'elle habitait. D'ailleurs, elle avait peut être été un peu trop rapide pour rejoindre cet endroit, mais elle s'était assurée de ne pas perdre l'homme et l'animal qu'elle guidait.

Le voyage avait pris quatre jours depuis le départ de la Cité. Fujiwara avait soigneusement fait éviter au trio les endroits les plus susceptibles de contenir les dissidents, et les points de passage récurrents de la forêt avait également était évités. Elle préférait jouer la carte de la prudence, d'autant qu'elle avait promis à la mère du Sage Rouge qu'il quitte la forêt en sécurité. Alors chose promise, chose dût.

Avançant pour rejoindre les bords du fleuve, toujours les mains dans les poches, Fujiwara observa l'horizon qui s'étendait devant elle. Gandur était encore à facilement quatre jours de marches. Mais déjà, la nuit tombait. Il leur faudrait camper ici. Elle se retourna vers l'homme avec elle et indiqua la suite du plan.


Bon, la nuit tombe, on a bien marcher jusque là. Il va falloir se reposer pour ce soir, ça vous fera sûrement du bien. Gandur est à encore quelques jours de marche, par là. Elle désigna un point à l'horizon. Je vais m'occuper du feu. Attendez moi là, je reviens.

Ensuite, elle partit légèrement sur le côté, pour s'enfoncer dans la forêt et finir par revenir avec quelques branchages dans les bras. Mettant le tout en tas, posant des pierres autour de son petit bûcher pour éviter que le feu n'incendie le reste de la forêt, elle travaillait au fur-et-à mesure que la lune ce levait dans le ciel. Lorsqu'enfin one ne voyait plus grand chose, elle pointa son index vers le petit bûcher de bois, pouce levé et le reste des doigts repliés, et mentionna simplement le mot :

Feu.

Aussitôt dit, une flamme épaisse et crépitant s'alluma, projettant les ombres aux alentours et éclairant le groupe de sa couleur rouge orangé.

_________________


Dernière édition par Fujiwara le Mar 15 Avr - 6:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Lun 14 Avr - 21:35

[Entrée de Zärfell]

~ Zärfell suivait paisiblement la jeune femme, Harmattan à ses côtés. Le jeune homme était content que cette Mage les guides à travers les branchages de la forêt que par le passé, il avait tant de fois côtoyé. Il leva un instant ses iris claires en direction du toit feuillu. Les arbres paraissaient paisibles et le vent soupirait, tranquille. Les animaux s'endormaient progressivement tout comme les fleurs et les buissons fleuris. Le Sage Rouge ferma un court instant les yeux : il aimait ces moments de plénitude et d'abandon, quand la nature harmonieuse soufflait son soupire annonçant son assoupissement. Tout était en accord.

Bien les quatre jours de marche, aucun, entre lui et la rinoral, n'avait ralenti le pas. Zärfell avait l'habitude de voyager, de grimper, bondir, jouer aux funambules, parcourir des plaines et des forêts. De plus, il trouvait la marche sur le sol terreux bien plus facile que sur celui sablonneux et brûlant du désert. Néanmoins, l'humidité et la fraîcheur, en dépit de la flexibilité du jeune homme à s'adapter à son environnement, l'épuisaient davantage. Il n'avait plus trop l'habitude... Finalement, le Voyageur rouvrit les yeux pour voir qu'ils arrivaient au Fleuve du Serpent.

Alors que la rinoral s'asseyait et que Zärfell admirait les étoiles montantes, Fujiwara l'interpella. Elle déclara que la nuit tombait, chose sûre, et que l'avancement jusqu'à Gandur demanderait encore des efforts. Puis, la dame leur indiqua un endroit avant de partir chercher du bois. Le jeune homme se rendit au lieu dit, avant d'entendre Harmattan :


- Bien, je vais voir s'il reste quelques baies mangeables, par vous ou moi, de mon côté. En espérant que tous les buissons ne soient pas endormis... Je reviens rapidement.

Ainsi, Zärfell se retrouva seul. Il put vérifier son sac, voir s'il avait encore quelques vivres pour le chemin, mais déjà la Mage revenait. Il l'observa allumer le feu tandis qu'ils sortaient quelques fruits secs de sa solide besace. Il leva alors les yeux vers les étoiles, qu'ils avaient appris à connaître grâce au ciel nocturne d'Erimos, constamment étoilé. Quelques figures lui revinrent, des noms avant qu'il ne se mette à écouter les murmures de la brise. Enfin, la rinraol revenait, quelques branches garnies entre les dents. Alors qu'elle déposait son butin et le contemplait, Zärfell fit glisser ses yeux sur la dame qui allumait le feu :

- Vous êtes une Mage de Feu ? Il prit alors une branche d'Harmattan et observa les petites billes colorées. C'est un élément pratique, je suppose ?

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mar 15 Avr - 6:20

Assise par terre, observant le brasero face à elle, Fujiwara se perdit légèrement dans la danse des flammes que celui-ci formait. Elle avait toujours était passionée par le feu, depuis toute petite. Cette fascination se ressentait amplement en elle, et correspondait curieusement à sa personnalité. La posture plus que détendue, elle sortit à nouveau une pomme de sa poche, c'était la dernière, puis elle croqua dedans sans problème.

Tandis qu'elle mangeait son fruit, Zärfell l'interpella quant à sa magie. Elle posa le regard sur lui le temps de sa question, puis revint sur le feu de camp.


Ouais. Ça aide pas mal pour les feux de camps et autres. Allumer la cheminée aussi. Et pas besoin de s'embêter à cuire sa nourriture comme il faut, ça ce fait tout seul.

Elle s'avança et passa sa main dans le petit brasier, sans broncher, puis la ressortie. Une flamme était posée dans le creux de sa paume. Elle la regarda, et la fit changer de couleur trois fois, du rouge, du blanc, et du jaune.

Le seul problème : c'est assez destructeur. Et bien sûr, ça brûle.

Elle ferma la main, ce qui éteignit aussitôt la flamme.

Enfin, pour ceux qui ne sont pas Mage de feu bien sûr.

Et elle rigola de bon coeur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mar 15 Avr - 19:47

~ Tout en regardant la dame croquer dans sa pomme, il écouta sa réponse. La rinoral entamait les baies qu'elle avait trouvé, elle qui adorait ces petites billes. Zärfell mangea un fruit sec et observa la maîtrise du feu de Fujiwara. Effectivement, le feu pouvait être aussi utile que ravageur. La flamme s'éteignit dans la main de la jeune femme, le jeune homme étirant un sourire à la dernière remarque de le Mage. Le Sage Rouge regarda ensuite la branche entre ses doigts et prit les premières baies qu'il sentit avant de mettre dans sa bouche. Harmattan avait probablement choisi celles qui avaient un goût plutôt sucré, comme elle les appréciait. Il contempla le feu de camp avant d'enchaîner :

- Oui, le feu est un élément bénéfique comme redoutable, tout dépend ce qu'on en fait. Je suppose qu'il faut savoir bien le maîtriser pour ça. Il fit une brève pause, puis poursuivit : mon élément à moi, c'est le vent. Je lui ai toujours trouvé quelque chose, une caractéristique qui, pour moi, le rend fantastique.

Sans bouger, il fixa les flammes qui se mirent à tanguer puis ployer doucement. Une légère brise venait entraver sa combustion, mais rien d'assez important pour éteindre le feu.

- J'avoue qu'avec le temps, j'ai appris à dominer mon pouvoir. On peut croire que le vent est passif ou inutile et pourtant, il a de nombreuses facettes, certes bien cachées. Seul le temps et la pratique permettent de toutes les découvrir et surtout, d'apprendre à l'écouter.

Le magicien se concentra afin de percevoir les murmures de la brise nocturne. Des paroles légères et presque inaudibles, que seule une oreille fine et attentive pouvait entendre et décrypter. Il esquissa un sourire, puis posa ses yeux sur Fujiwara :

- Enfin, j'en suis à un stade où je n'arrive pas à me décider sur un nouvel élément à maîtriser. Tous sont si intéressants...

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mer 16 Avr - 6:37

Fujiwara passa ses mains derrière sa tête en croisant les jambes, poussant un grand soupir. La magie n'était pas chose facile, surtout pour les débutants qui ne prenaient pas le temps de maîtriser parfaitement cet aspect compliqué. Elle, elle avait eu la chance de croisait quelqu'un qui, sans être Mage, lui avait donné la capacité de maîtriser son pouvoir. Heureusement d'ailleurs, avec son caractère de feu, elle aurait pût involontairement faire disparaître Shoan sous les cendres.

Aucun élément n'est facile à manier, le feu comme le vent comme l'eau ou la terre ou le reste. Moi je manipule le feu juste parceque je l'aime bien. Faut toujours du temps pour maîtriser son pouvoir, vous êtes pas le seul à avoir prit autant de temps. Il m'a fallut un an moi. Et encore, j'étais aidée.

Elle se leva pour s'approcher du fleuve et le scrutait d'un oeil attentif. Fujiwara s'empara alors d'une branche qu'elle avait laissée là, et brûla la pointe pour la rendre tranchante et solide. La pêche n'était pas son fort, mais elle avait un petit creux, et les poissons restaient une source fiable de nourriture. Lorsqu'elle parvint à voir le reflet de la lune sur des écailles, elle planta d'un coup sec son harpon improvisé pour en ressortir une belle carpe se débattant dans tout les sens. Impassible, elle posa sa main sur la tête du poisson et attendit. Une flamme jailissant subitement de ses doigts mit fin rapidement et sans souffrance à la vie de l'animal. Elle l'embrocha ensuite sur sa pique et se rapprocha du feu, avant de le mettre à hauteur de grillade.

Personnelement, je ne choisirais pas. Je resterais le feu. C'est le seul élément que je ne parviendrais jamais à maîtriser. Mais bon, c'est aussi parceque c'est le seul qui m'intéresse. Déjà que c'est barbant d'avoir les pierres de pouvoir pour s'améliorer, si en plus je dois m'embêter à maîtriser un élément supplémentaire plus tard, je suis pas couchée moi. Elle porta le poisson à hauteur des yeux, et commença à l'écailler à l'aide d'un couteau qu'elle avait dans sa poche. Vous voulez faire quoi à Gandur ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mer 16 Avr - 8:18

~ Zärfell écouta Fujiwara déclarer des mots pleins de vérité. Oui, aucun élément n'était facile à manier, car tous demandaient une grande adresse et une connaissance de soi surtout. Il sourit en comparant l'élément de la jeune femme à cette dernière : en effet, le feu correspondait bien à Fujiwara. Il médita sur sa question, le vent lui ressemblait-il ? Le jeune homme pensait que oui, mais comme à chaque question sur lui-même, il n'était pas sûr de la réponse. D'ailleurs, pourquoi maîtrisait-il le vent alors que les membres de sa famille étaient des affiliés à la terre ? Il n'avait jamais élucidé complètement le mystère, mais c'était sûrement dû à son esprit trop turbulent, trop indépendant, en quête d'aventures et de savoirs. Oui, ce devait être à cause de cela : l'indépendance et la liberté.

- Moi il m'a fallu deux ans en autodidacte. Néanmoins, la troisième année a été décisive pour moi, c'est là où j'ai le plus progressé. Enfin, quand c'est la guerre, pas le choix, c'est ça ou mourir...

Le Sage Rouge observa la dame se rendre au bord de la rivière, probablement pour y chercher de quoi manger. Il porta alors les yeux sur ses baies qu'il continuait de manger. Harmattan s'attaquait aux feuilles et à l'herbe aux alentours, elle qui avait déjà fini ses petits fruits. Heureusement, elle avait laissé à son ami des branches que le Voyageur ramena vers lui. Il vit Fujiwara revenir avec un poisson qu'elle fit griller. Il regarda l'animal sans rien dire, loin d'être végétarien à cause de sa communication élargie avec la nature. Non, il aimait trop la viande pour s'en passer. Fujiwara expliqua ensuite qu'elle ne changerait jamais d'élément. C'était un choix possible, en effet. Puis, tandis que la dame s'occupait de son repas, elle l'interrogea sur le but de sa marche vers Gandur. Terminant d'avaler une bouchée, il répondit :

- Eh bien, disons que j'ai des objectifs à accomplir. Je ne sais pas si vous connaissez l'Alchimie et les dames qui ont pratiqué cet art. On dit qu'il existe, de nos jours, encore une pierre philosophale afin d'en devenir un et de faire revivre cette magie oubliée. Je suis à la recherche de cette pierre. Il porta ses yeux sur la jeune femme ; aussi, peut-être trouverais-je la réponse à ce nouvel élément que je cherche à découvrir et maîtriser. Gandur, c'est le lieu de référence de tous les Mages.

Puis, il revint sur son repas qu'il poursuivit, alternant entre baies bleues et fruits secs bruns et jaunes. Il demanda ensuite à Fujiwara :

- Et vous, vous désirez rester à Shoan je suppose ? Avec toutes ces tensions, ça ne m'étonnerait pas... C'est votre objectif de défendre les gens de l'Empire ?

Un hibou brisa brusquement le silence de la nuit de sa musique singulière. Le ciel était dégageait et la lune baignait le monde de sa lueur argentée, servant de lampadaire rassurant pour tous les vagabonds en ce moment sur les routes.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mer 16 Avr - 13:48

Maintenant qu'elle avait finit d'écailler totalement son poisson, Fujiwara le réchauffa légèrement avec sa main pour commencer à mordre à pleine dans dedans. Il était parfaitement cuit, mais pas vidé. Après avoir donc retiré juste ce qu'il fallait de chaire, elle se retourna pour ne pas dégouter l'homme en face d'elle, retira l'arrête centrale et tout ce qui composait l'intérieur d'un être vivant, fit brûler le tout, et se retourna à nouveau pour enfin profiter de son repas.

Ainsi cette jeune personne s'intéressé à la science magique, l'Alchimie. Fujiwara ne l'avait entendue qu'une fois d'un enfant qui rêvait de devenir Alchimiste lui aussi. Elle ignorait totalement tout ce qui concernait rapport à cette fameuse pierre philosophale, mais elle savait une chose : si elle était dans la forêt de Shoan, elle l'aurait déjà trouvée, ça c'était sûr.


Je vois. Bah je vous souhaite pas bonne chance en tout cas, paraît que ça porte malheur.

Lorsqu'elle eut terminé son poisson, elle jeta ce qu'elle n'avait pas mangée, à savoir la tête et la queue dans le feu, ce qui l'alimenta un peu plus. Chose logique en retour à sa question, elle s'en retrouva interrogée par son but. La Mage souffla avant de reprendre sa position décontractée et tranquille.

Boaf non. Mon objectif c'est surtout d'être tranquille toute seule dans ma forêt. J'ai acceptée de vous accompagner jusqu'à Gandur juste parceque votre mère me l'a demandée, si je l'avais pas croisée, vous auriez fait chemin seul. Concernant ces tensions, toute façon je me fais pas de soucis, quoi qu'il en arrive dans une guerre, on sait que des gens vont mourir. C'est comme ça, on peut pas l'empêcher. À vrai dire, cette histoire de scission ça me gonfle. Je vais peut être quittée la forêt quelques temps histoires d'être tranquille, juste le temps que ça ce calme. Après, on verra bien, je pense pas que les dissidents vont gagner de toute façon. Vous avez déjà croisés des généraux de l'Empire ? Ces gens là en ont dans la caboche, avec eux, la victoire de l'Empereur est assurée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Mer 16 Avr - 20:21

~ Le Sage Rouge écouta le monologue de la jeune femme qui répondait à sa question. Pendant ce temps, le jeune homme terminait son repas par une pomme lui aussi, les baies étant complètement fini. Harmattan s'était déjà roulée en boule près du feu. Son poil ocre paraissait s'enflammer au contact de la lumière du feu. De ce que Zärfell comprenait, la jeune femme aimait beaucoup la tranquillité, un peu comme lui. Apparemment, le magicien devait remercier sa mère d'avoir demandé à Fujiwara de l'accompagner. Il la remercierait dès qu'il pourrait la voir, chose sûre ! La crise de Shoan semblait énerver quelque peu l'esprit fougueux de la Mage et celle-ci pensait même à quitter la forêt durant un temps.

Le Voyageur fixait le feu tout en entendant la question sur les généraux. Effectivement, il était de l'avis de la jeune femme quant à l'opposition avec les dissidents. L'Empereur Yamamoto était bien entouré et donc, l'Empire bien défendu. Néanmoins, par expérience et surtout pour connaître quelques personnes "peu fréquentables" au désert, Zär savait que les rebelles pouvaient aussi avoir un excellent répondant. Alors qu'il contemplait les flammes de ses iris vert clair, il répondit :


- Oui, c'est vrai que l'Empire est bien gardé et a de grandes chances de triompher, du moins, je suis avec lui de tout cœur. Si j'ai déjà croisé des généraux ? J'en ai rencontré quelques uns, d'ailleurs juste avant de vous rencontrer à l'auberge. Durant le fléau des Forces Obscures, ayant combattu autant à Erimos qu'avec les troupes d'Awarennor ou bien celles de l'Empire, j'en ai aussi fréquenté là-bas. En effet, ce sont des gens expérimentés et très stratégiques. Shoan est bien armée.

Il repensa alors aux paroles de Fujiwara disant qu'elle quitterait peut-être temporairement la forêt de l'Empire, le temps que la plénitude revienne. Zärfell enchaîna :

- Ne voudriez-vous pas venir avec moi parcourir Gandur, le temps que tout ce calme ? Je ne sais pas si vous avez déjà voyagé là-bas, mais en tout cas, ça peut être une excellente excursion.

Harmattan, qui ne devait pas trop apprécier le léger vent nocturne, se leva et se colla au jeune homme, se roulant à nouveau en boule. Zärfell la caressa doucement, son pelage soyeux agréable au touché, avant de sortir la grande couverture de la besace. Il la déplia et la posa sur ses épaules, le drap chaleureux se déposant aussi sur la rinoral afin de la protéger.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme


Dernière édition par Zärfell Eriawyn le Jeu 17 Avr - 18:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Jeu 17 Avr - 6:18

Fujiwara écarquilla les yeux d'un air impressionée. Elle avait donc un vétéran de ce que les gens appelaient les Guerres Obscures devant elle. Voilà qui était quelque chose. Pas étonnant donc qu'il dégage autant d'éneriges magiques. Il devait être incroyablement puissant pour être parvenut à ressortir vivant de ces guerres là.

Vous avez combattus les Forces Obscure venues de l'Ouest ? Et vous avez fait Awarennor ? Et bah, pas étonnant que votre mère m'ait demandée une telle requête. Elle était tellement paniquée. Une mère sens ces choses là m'a-t-elle dit.

La proposition du Sage Rouge lui parvint à l'oreille. Et voilà, elle et sa grande bouche. Pas que cet homme n'était pas sympathique, mais elle qui préférait toujours voyager seule, enfin dans sa forêt du moins. Bon ok elle n'avait pas fait encore Gandure, et dire vrai, elle ne connaissait l'extérieur de Shoan que des livres et des récits des gens qu'elle raccompagnait à la Cité Impériale. Enfin d'un autre côté, elle avait promit d'assurer la sécurité de ce jeune homme jusqu'à Gandur. Enfin, ce n'était pas les mots exacts de la femme, mais pour elle, ça revenait au même. Et puis, elle qui avait prévue de quitter la forêt. Posant une main sur son genoux, elle poussa sa réflexion avant de soupirer.

Ouais pourquoi pas ? Ça sera toujours mieux qu'ici avec cette guerre à la noix.

Elle remarqua le frisson de l'animal. Fujiwara ne pouvait restée impassible devant une créature refroidie, même légèrement. Son maître déroula une couverture sur elle, mais la Mage de Feu connaissait une méthode bien plus efficace.

Votre bestiole a froid ? Attendez, je vais régler ça. Elle joignit ses deux mains ouvertes comme pour récupérer de l'eau et souffla dedans, avant de prononcer le mot : Luciole.

Une toute petite boule de feu, mais libérant une chaleur incroyable, se mit alors à voler en virevoltant tel un insecte des mains de la Mage, et vint se poser sur la couverture sans rien brûler. Elle ne dégageait presque aucune lumière, mais elle irradiait le confort et le chaud.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Jeu 17 Avr - 19:34

~ La jeune femme répondit alors au Sage Rouge qui l'observait. Le choix revenait à la demoiselle, après tout, Afaenia avait simplement demandé à la Mage d'accompagner son fils jusqu'à Gandur, pas au-delà. Il entendit Fujiwara soupirer, puis contempla le feu un instant, la rinoral paraissant bien au contact de son meilleur ami, réchauffant aussi le jeune homme au passage. Fujiwara prit alors la parole avant d'user de sa magie pour créer une petite boule de feu. Instinctivement, l'animal leva la tête et regarda le sort voleter jusqu'à elle et Zärfell.

Le feu se posa sur la couverture, sans l'enflammer, et réchauffa la dame velue qui, comme le magicien, n'était plus trop habituée à l'humidité des nuits de Shoan. La fraîcheur, ils en avaient l'habitude avec les nuits du désert, mais entre ces dernières et celles de l'Empire, le climat était grandement différent. Le jeune homme à la chevelure albâtre tourna la tête vers Fujiwara et déclara :


- Sympa comme sort ! Merci beaucoup en tout cas. Harmattan est un peu plus frileuse que moi, bien qu'on est vécu à Shoan, elle beaucoup plus que moi d'ailleurs.

Il sourit avant de revenir sur sa meilleure amie qui paraissait s'être assoupie pour de bon. Puis, tandis qu'un silence planait légèrement, il se remémora les mots de la jeune femme, apparemment étonnée de rencontrer un survivant des conflits sanglants qui avaient causé la mort du Roi d'Awarennor. Il était vrai que Zär n'avait rien dit à sa mère, néanmoins, comment aurait-il pu ? Cependant, Afaenia connaissait assez son fils pour anticiper une grande partie de ses actions. Fixant le feu, il dit, l'air un peu las :

- Par rapport à votre remarque de toute à l'heure, j'en déduis que vous n'étiez pas sur les champs de bataille... C'est mieux ainsi, une guerre de cette taille ne laisse jamais de bons souvenirs. Il fit une courte pause. Erimos fut la première région touchée et personnellement, la première fois que je me suis retrouvé face aux ennemis, je n'avais jamais vu ça... Et pourtant, j'ai été assez fou pour, au début, lutter uniquement avec les forces du désert contre ce fléau. Mais on était largement dominé et ce qu'on faisait ressemblait purement et simplement à de la folie. Quand Awarennor à rejoins la lutte, j'ai directement couru là-bas. Il s'arrêta un instant, songeant, avant de reprendre en regardant Fujiwara : la seule chose que m'ai apporté cette guerre, c'est la puissance que j'ai aujourd'hui que j'ai été contraint d'acquérir. Pas trop le choix. En revanche, j'avoue avoir quelques fois frôlé le pire et, je m'en veux de n'avoir rien pu dire à ma mère. Elle ne mérite pas la mort de ces enfants...

Zärfell reporta à nouveau ses iris verdoyantes sur le feu crépitant. Il avait encore du mal à tourner la page de cet événement et il savait que tous les guerriers de cette guerre furent des Hommes courageux, peu importait leur implication durant les conflits. A l'arrière ou sur le front, tous avaient joué un rôle capital. Néanmoins, les cicatrices étaient autant physiques que psychologiques. Même le temps ne pourrait pas les effacer.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Jeu 17 Avr - 19:50

Fujiwara se gratta le nez à la remarque de son sort. Les Lucioles étaient un petit sort surtout destinée à la réchauffée la nuit en générale, comme elle dormait à la belle étoile, c'était toujours ça. Elles n'étaient pas dangereuses, du moins pas encore, et la chaleur qu'une seule d'entre elle apporte suffira largement à les réchauffer tout les trois ce soir.

Ouais merci, c'est qu'un petit sort de rien du tout, j'attend de voir lorsque j'aurais une pierre de pouvoir ce que je pourrais en faire.

Puis après le léger silence et l'endormissement de l'animal, le jeune homme parla. La larme à l'œil. Il évoqua la guerre. Il évoqua les batailles. Visiblement, on avait attaqué chez lui avant de s'en prendre à Awarennor. Elle le fixait d'un air vide, impassible, comme d'habitude. Aucune expression ne se lisait sur son visage, mais au fond, elle avait comme de l'empathie pour cet homme qui a manqué de tout perdre d'un instant à l'autre. Elle savait ce que c'était. Avant. Le risque de perdre quelqu'un. La peur au ventre à la maison. Lui l'avait connut directement sur le champ de bataille.

Un philosophe de Shoan a un jour dit : en temps de paix, les fils enterrent les pères. En temps de guerre, les pères enterrent les fils. Puis elle détourna le regard et se mit à se gratter la tête. Ah, mais qu'est-ce que je raconte moi !? C'est pas à moi de sortir autant de philo, c'est plutôt au type qui m'a recueillit ! Et voilà, je sens que je vais faire une ânerie moi ! Bon... Elle posa sa main sur son genoux et regarda à nouveau le garçon. C'est pas le chemin, mais le camp où se trouve votre mère est de l'autre côté du fleuve. Faudra faire un détour. Vous voulez sûrement la voir avant de quitter l'Empire pour de bon, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Jeu 17 Avr - 20:25

~ Ce n'était quand même pas trop le genre de Zärfell de s'attrister aussi facilement. Loin d'être un homme au coeur de pierre, cette manie de ne pas pleurer lui venait surtout de sa nature de dur à cuire et de rebelle. Durant son enfance, des sermons, il en avait subi et des punitions aussi ! Néanmoins, la guerre n'était pas comparable à ces problèmes d'enfance, non... Et si seulement les siens pouvaient le voir actuellement, ils réfléchiraient certainement à deux fois avant de l'attaquer et surtout, ils remettraient peut-être en question leur jugement. Les combats avaient grandement endurci le jeune homme et cela se voyait physiquement. Il était davantage impassible, plus grave et probablement plus adulte et viril. La docilité ne faisait pas partie de son vocabulaire, au contraire ! Ces combats lui avaient fait connaître tout ce que la guerre peut faire connaître à ceux qui luttent, mais aussi à ceux qui subissent, innocents. C'était sûrement la raison principale qui plaçait le jeune homme du côté de l'Empire : plus de guerre, plus d'effusion du sang et de larmes !

Il entendit ensuite la remarque philosophique de la jeune femme, chargée de vérité. Le Sage Rouge esquissa un sourire avant de voir Fujiwara se parler à elle-même, apparemment peu habituée à parler avec tant de philosophie. Puis, leurs regards se croisèrent et elle lui proposa de rendre visite à sa mère. Il tressaillit. Bien sûr qu'il voulait la revoir, mais le jeune homme avait comme... Peur.


- Vraiment, on peut ? Ça serait juste génial... Fantastique même ! Je ne l'ai pas revu depuis mon départ définitif de Shoan et le début des batailles. Je vais pas vous cacher que, même si je suis assez grand pour me débrouiller, elle me manque...

Zärfell fit un sourire plus lumineux en se remémorant l'expression d'Afaenia à chacune de ces sanctions. Ce petit soupir, ce petit allé-retour de la tête, ce léger sourire. Une mère agacée, mais qui ne pouvait en vouloir à son fils, car elle l'aimait trop pour cela. Le Voyageur revint sur Fujiwara, s'interrogeant sur son cas :

- Vous avez été élevée par une personne autre que vos parents si je comprends bien ? Vous les avez connus ou non ? Enfin, si vous ne voulez pas répondre, je comprendrais parfaitement.

Il se doutait que ces questions étaient toujours un peu délicates. Le jeune homme ne connaissait pas l'histoire de Fujiwara et, peut-être la demoiselle ne voulait-elle pas en parler.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Jeu 17 Avr - 20:41

Secouant la tête, Fujiwara leva la tête vers la lune. Quelle vue magnifique. Si magique. Ça lui rappelait immanquablement nombre de souvenirs. Ce n'était pas une bonne idée, mais alors pas du tout de passer par le camp des réfugiés. Avec tout le bazar concernant le garçon qu'elle guidait, ça pourrait mal tourner s'il n'y avait pas un garde ou deux pour contenir les éventuelles hostilités. Mais elle se sentait obligée de le faire. Ça lui faisait mal au ventre, la tête disant ''laisse tomber'' et l'instinct lui disant ''aide le''.

Bon, j'vous cache pas que ça sera pas simple, et que ça sera qu'une entrevue rapide. À peine arrivé à peine reparti en fait, si vous voulez pas que certains gars du camp vous tombe dessus. Et bien évidemment, bonne garde pour protéger les civils et tout et tout. Pfff, comme s'il y avait des civils à Shoan !

La question sur son enfance l'interpella. Elle descendit tout de suite la tête sur Zärfell avant de hausser les épaules. Son histoire, en général, on la connaissait, quelque fois même on la modifié un tout petit peu pour entretenir la légende. Mais c'était vrai que lui n'avait pas entendue parler d'elle. Quelqu'un qui connaîtrait peut être enfin la vrai version de l'histoire.

Oh, mon père est encore vivant, je me demande comment il se porte d'ailleurs. Ma mère, pas longtemps hélas, mais j'avais quatre ans à ce moment. Pas le temps de tisser des liens, pas de regrets. En fait, mon père était officier dans l'armée. Suite à un coup dur, j'en ai eu marre, alors j'ai quitter le domicile pour aller dans la forêt. Un Prêtre Forestier m'a aider la première année et puis voilà. Elle marqua une pause et reprit. Passionnant hein ? Tu parles d'une histoire de légende. D'un certain point de vue j'suis contente que vous aillez pas entendu parler de moi. Bah, peut être que votre mère aura le temps de vous faire les présentations, mais j'en doute.

Puis elle se leva et regarda en direction de la montagne et de la forêt, d'un air attentif et concentrée. Elle pointa sa main ouverte vers le feu.

Bon, faut dormir maintenant, comme on rallonge le trajet, autant être en forme.

Et d'un geste élégant de la main, elle fit disparaître la flamme. Seul un très mince filet de fumée s'élevait dans le ciel. Désormais, il ne restait que la lumière chaleureuse de Luciole pour éclairer le trio. Fujiwara allait maintenant établit quelques consignes.

Bien, si vous voulez pas vous faire égorger dans la nuit : n'allumez aucun feu, Luciole suffit amplement. Restez où vous êtes pour dormir, c'est très bien. Au moindre bruit suspect, étouffez Luciole avec un tissu épais, une cape ira très bien. Et pour éviter que ce soit moi qui vous fasse incendier, on ne ronfle pas et on ne tente rien !

Elle passa les mains dans les poches. Comme si elle était fatiguée. La lune était là, son chez soi juste à côté. Elle tourna le dos à l'homme et fit face à la forêt. Son côté solitaire frappée. Elle sentait le besoin de se retirer quelques instants.

Je ne serais pas loin je vais juste faire une petite balade et le tour de garde en même temps. Rassurez-vous, je vous plante pas là comme un idiot. Aller, bonne nuit.

Puis elle s'enfonça dans la forêt en faisant un dernier geste de la main.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Ven 18 Avr - 18:21

~ Zärfell écouta l'histoire de la jeune femme, Harmattan se reposant paisiblement dans les bras de Morphée. Ainsi, sa mère était morte et elle avait décidé de partir du foyer. Un peu comme lui, bien qu'il portait toujours dans son cœur le doux visage de sa mère. Dans un sens, il avait de la chance d'avoir encore Afaenia, il avait croisé tant d'enfants orphelins. Le Voyageur scruta le feu. Cependant, lui voulait la mort de son père certainement autant que son paternel désirait la sienne. Leur prochaine et dernière rencontre serait probablement sanglante... A moins qu'un miracle de rédemption ne se produise, mais le jeune homme ni croyait pas trop.

Puis, Fujiwara lui confia qu'elle était contente qu'il ne la connaisse pas avant d'émettre l'hypothèse que sa mère asse les présentations. Mais, cela serait peu probable si leur passage devait être rapide. Alors qu'il contemplait le feu, il porta ses yeux sur la demoiselle qui bougea. Elle déclara qu'il était tant de dormir, puis éteignit la flamme. Le Sage Rouge acquiesça avant de s'allonger. La couverture était assez grande pour le couvrir lui et l'animal, celui-ci doucement réchauffé par Luciole. Zärfell écouta attentivement les consignes de Fujiwara, sa besace lui servant de coussin. Enfin, elle annonça aller faire un tour et le jeune homme répondit :


- D'accord, je note vos consignes et pas d'inquiétude, si ma mère vous fait confiance, alors je vous fait confiance. Bonne nuit à vous aussi.

Puis, il s'assoupit définitivement tout en percevant les pas de la Mage de Feu. Une fois seul, ou du moins uniquement avec Harmattan, il fixa la petite boule de feu, puis, lentement, le sommeil gagna Zärfell, qui, néanmoins, ne dormait que sur une oreille en pleine nature...

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Ven 18 Avr - 18:53

Elle poussa avec son corps un feuillage qui était sur sa route en continuant d'avancer. Toujours les mains dans les poches, Fujiwara progressait aux alentours du fleuve, sans trop le quitter. Elle entendait encore le bruit de l'eau coulant dans son cours, et quand elle tournait la tête, elle voyait le chaude lumière de Luciole qui faisait office de petit phare dans la nuit. Elle jeta un coup d'œil en arrière, en sa direction puis soupira avant de reprendre son chemin. Arrivant devant un arbre, elle sortit sa main droite de sa poche pour la poser sur le tronc et regardait la cime du majestueux végétal. Au sommet, ces feuilles agissaient comme un grand parapluie, qui masquait les étoiles, mais ne l'empêchait toujours pas de voir la lune. Quel spectacle dont elle était tellement accoutumée maintenant. Rien de meilleur pour elle.

Un bruit attira son attention sur sa droite. Elle tourna instinctivement la tête vers la source du bruit, sans prendre la peine de se cacher. Peut être cela était simplement un animal sauvage attiré par l'odeur du poisson cuit. Auquel cas, Luciole suffira amplement à le faire fuir. Mais elle entendit quelque chose. Des paroles. Minute, aux dernières nouvelles, les animaux sauvages ne parlent pas !


Tu es sûr que tu as vus quelque chose par là ?
- Pour sûr, j'ai aperçut de la fumée. Sûrement un voyageur pas malin.

Si elle était dans ce genre là, Fujiwara se serait assommer sur le tronc en face d'elle. Mais oui bien sûr, le feu ! C'était repéré d'avance ça ! Quelle idiote ! Elle aurait dût y penser. Ça la mettait de mauvais poil, de très mauvais poil d'être aussi bête. Sans se faire repérer, elle retourna vers le camps, et trouva les deux bandits de grand chemin déjà entrain de fouiller dans les affaires. La Mage de feu fronça les sourcils avant de tendre sa main vers Luciole, et de claquer des doigts. Son sort explosa dans un grand flash chaud, se qui fit reculer les deux bandits.

On a de la visite. Et moi, je déteste avoir de la visite !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Ven 18 Avr - 19:51

~ Zärfell et Harmattan sommeillaient paisiblement, l'oreille du magicien aux aguets. Combien de fois c'était-il fait surprendre, désormais, le magicien avait un sommeil léger qui le rendait prêt à bondir. Néanmoins, cette nuit-ci s'annonçait tranquille. Luciole réchauffait doucement les deux amis, quand quelque chose vint causer le frémissement des oreilles de l'animal, à l'ouïe fine.

Des pas, puis des bruits de frottements. Une présence inconnue. Qui était-là ? Zärfell fronça les sourcils et, au moment où lui et Harmattan ouvraient les yeux, Luciole explosa dans un souffle chaud et cela fit bondir les deux amis.


- Bon sang, qu'est-ce qui se passe ?

La rinoral et le jeune homme virent alors les deux brigands, sonnés par l'explosion. Tandis qu'un relevait le regard pour s'élancer, Zärfell fronça les sourcils et anticipa leur mouvement. Ses réflexes paraissaient être toujours prêts à l'action, même en pleine nuit, et le Voyageur usa de sa magie pour invoquer son Epée Atlas Alpha. Une attaque basique, mais efficace.

Nombre aléatoire (1,6) :
1
Nombre aléatoire (1,6) :
3
Les résultats lors de la prévisualisation étaient 4 et 5

Le bras du jeune homme s'enveloppa de vent, qui devint aussi dur qu'une lame d'acier. A l'instant où les deux hommes lui fonçaient dessus, la magie du Sage Rouge se libéra. Dans un mouvement demi-circulaire, les deux malfrats prirent la lame invisible de plein fouet, avant d'être souffler par la lame qui se brisait. Les feuilles parurent frémir sous la bourrasque qui perdurait, avant de se perdre.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme


Dernière édition par Zärfell Eriawyn le Ven 18 Avr - 19:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 311
X.P : 435
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 13:30

Surpris par l'explosion de la petite boule de feu qui émettait de la lumière, les voleurs qui s'étaient soudainement retrouvés à terre, aperçoivent la personne qu'ils détroussaient juste avant se lever. Lorsqu'ils se relevèrent, ils aperçurent l'être endormit leur faire face et dégainer une épée magique qui les effrayèrent quelque peu. Derrière eux, une fille aux vêtements blancs et rouges et aux cheveux dans les mêmes couleurs sortit de la forêt. À peine avaient-ils le temps de se relever, que l'homme les attaquèrent sans perdre de temps.

Maître du Jeu a effectué 2 lancé(s) d'un D6 (Image non renseignée.) :
5 , 4
Les résultats lors de la prévisualisations étaient de 4 et 1

Ils s'en retrouvèrent aussitôt précipiter au sol, la vie ayant soudainement quitter leurs corps sans même qu'ils n'aient le temps d'exprimer un regret. Leurs corps s'affalèrent au sol une petite distance plus loin, à la lisière de la forêt, et en un instant, le calme de la nuit revint sans prévenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 13:40

Fujiwara n'avait même pas le temps d'intervenir que Zärfell frappa. Un frisson parcourut son corps alors que tout le vent qui entourait le personnage semblait être de l'énergie magique pure. En réalité, à ses yeux, en ce court instant, il n'y avait plus que de la magie dans l'air. Et que dire de la forme qu'elle prenait sous les traits de cette épée de vent qui balaya les bandits en un seul instant. Les mains dans les poches, elle observa le corps sans vie des détrousseurs atterrirent près des arbres. Elle siffla un long instant.

He beh, je me demande pourquoi je dois vous accompagner.

Elle retira de ses cheveux les quelques feuilles soulevaient par le vent et qui avaient atterrie sur sa tête, puis s'avança près des restes du feu de camp. Tout en ramassant des branches encore noire, elle ouvrit la bouche pour parler.

J'ai été distraite. D'habitude je fais pas de feu de camp dans la forêt, près du fleuve c'est plus sûr, mais j'aurais quand même dût vérifier les alentours.

Rassemblant les restes du feu dans ses bras croisés, elle se releva et s'approcha de l'eau. Elle s'agenouilla près du fleuve, prit une longue branche, et la trempa dans le fleuve. Elle la retira, et observa jusqu'ou l'eau était montée. Elle jeta la branche flottante dans la rivière, puis observa plus à sa gauche. Normalement, il y avait une barque abandonnée par là. C'est pour ça qu'elle les avait fait campé ici.

Plus en aval du fleuve, il y a une barque abandonnée cachée sous un bosquet. Allez-y et attendez-y moi. La fumée aura sûrement attirée l'attention d'autres gens. Peut être d'autres bandits, peut être des soldats de Shoan, peut être des dissidents. Deux risques sur trois, le calcul est vite fait. Sans perdre de temps, elle se mit en marche dans la direction opposée de ce qu'elle avait indiquée. Je vais allumer un feu plus en amont, pour les attirer dans la mauvaise direction. Ne perdons pas de temps. On dormira plus tard au final, aller !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 16:40

~ Harmattan observa les deux hommes inertes par terre, le vent s'essoufflant rapidement. Elle observa son meilleur ami à la chevelure claire : radicale, mais efficace comme réaction. Zärfell n'avait pas encore totalement le contrôle de toute sa force magique, mais essayait peu à peu d'en maîtriser chaque facette. Et encore, il n'avait lancé là qu'un sort basique, un qu'il connaissait depuis longtemps. Ceux qu'il avait inventé au fur et à mesure de son élévation suivaient sa gradation en puissance.

Il se tourna alors vers Fujiwara qui s'exclama du spectacle. Puis, elle s'approcha des restes du feu et les ramassa. La demoiselle déclara alors qu'elle aurait dû faire plus attention, avant de se relever et de se rendre auprès du fleuve. La dame sembla regarder quelque chose pour se tourner à nouveau vers le jeune homme. Elle l'informa de la présence d'une barque et Zärfell écouta la suite tout en rangeant ses affaires. Il mit la besace à sa gauche et déclara :


- D'accord, mais faites attention, on ne sait jamais quelle sorte de type peu bien débouler. Je me rends à la barque dans ce cas, il dit plus doucement ; mais j'avoue que cela ne m'inspire rien de bon...

Il fit un bref signe de tête et se mit en marche vers la barque cachée. Le jeune homme et la rinoral marchèrent un petit moment, passant le bosquet avant d'apercevoir l'objet indiqué par la Mage de Feu. Il se retourna un instant dans la direction où était partie Fujiwara. La dame velue s'arrêta :

- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Rien, j'espère juste qu'on a pas attiré ces gentils Grand'Mages ou d'autres tarés de la même espèce.

Il dépassa alors sa camarade quadrupède qui trottina pour le rejoindre. Le Voyageur se posta près de l'embarcation, près de laquelle Harmattan s'assit. Seul, Zärfell scruta l'horizon, cherchant le souffle d'une quelconque magie utilisée ou un bruit suspect amené par les brises nocturnes.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 16:56

Fujiwara avait marchée une bonne centaine de mètres plus en amont du fleuve avant de s'arrêter et de regarder autour d'elle. Elle posa les branches par terre, les organisa de sorte à en faire un feu de camp, puis se releva. Elle fit le tour, secoua l'herbe, la plaça de sorte à simuler la présence récente d'un corps, puis se dirigea vers la lisière de la forêt. Là, elle craqua quelques branches, en secoua d'autres, de sorte à simuler le passage récent de quelques personnes. Puis elle se recula et pointa sa main comme à son habitude vers le tas de bois.

Feu.

Le petit brasier se manifesta, et dès lors, un petit feu de camp créant de la fumée s'éleva dans les airs. Fujiwara regarda autour d'elle, et se mit à courir en direction de la barque afin de ne pas être rattrapée.

Lorsqu'elle arriva devant Zärfell, elle ne perdit pas de temps et sauta sur la barque. Le bois grinça et l'embarcation tangua légèrement, créant de petites vagues sur l'eau. La Mage de feu enleva l'épaisse branche qui retenait la barque, et prit la rame qui traînait au fond. Dès lors, elle poussa le bord, précipitant la coque de noix vers le milieu du fleuve, et commença à ramer. Elle souffla.


C'était chaud, sans vouloir faire de jeux de mots.

Ils pouvaient voir d'ici le feu qu'elle avait allumée plus haut. Fujiwara souffla encore avant de se retourner vers Zärfell.

Si vous voulez vous reposez, c'est le moment. Sitôt de l'autre côté du fleuve, j'installe la barque et on repart.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 17:17

~ L'attente parut un peu longue à Zärfell, qui ne pouvait s'empêcher de faire les cent pas. Harmattan le fixait, ne sachant quoi dire. Puis, elle leva les yeux vers l'horizon et vit, de ses iris perçantes, une fumée s'élever. Elle dressa les oreilles, se releva et s'exclama :

- Zärfell, ça y est, Fujiwara a allumé le feu !

Le jeune homme se stoppa soudain pour observer l'événement. Il fronça les sourcils et se prépara à voir débouler la jeune femme. Ils durent attendre encore un peu avant de la voir arriver en courant. Elle sauta dans l'embarcation, suivit de près par le magicien et la rinoral. La barque, qui s'éloignait, grinça légèrement sous le poids de son chargement, puis la demoiselle se mit à ramer. De loin, on pouvait voir le feu allumé par la Mage. Face à face, l'animal au milieu roulé en boule, le Sage Rouge écouta les paroles de la jeune femme.

- D'accord, je vais me reposer un peu, mais si vous êtes fatiguée de ramer, demandez-moi, je prendrai le relais.

Le Voyageur, bien sa grande taille, réussit à s'allonger à moitié, sa meilleure amie lui servant de chauffe-pieds. Le jeune homme se laissa bercer par les mouvements de la barque sur le fleuve et admira le ciel étoilé, la nuit avançant d'un bon train. La lune était déjà à son sommet et n'allait pas tarder à tracer le reste de sa course, si ce n'était pas déjà le cas. Il ferma un instant les yeux, mais ne s'assoupit pas, comme si son instinct, réveillé par l'attaque surprise des bandits, restait désormais à l'écoute.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 17:45

L'embarcation et son drôle d'équipage flottait lentement jusqu'à l'autre rive du fleuve. La nuit était subitement redevenue calme. Seul le grincement de la barque rythmait avec la douce musique des insectes de nuit. Un vol de luciole exécutait une sorte de combat tournoyant avec des libellules. Il y avait deux ciels cette nuit là, la lune et les étoiles se reflétant magnifiquement sur le Fleuve du Serpent. Tenant la rame, et poussant la coque de noix de manière silencieuse, Fujiwara surveillait à la fois l'eau, la rive, et le ciel. Quelle vue magnifique décidément.

Le chemin à parcourir jusqu'à Gandur allait encore être un peu long. Une bonne semaine de marche, dont une bonne partie à risque, puisqu'ils seront à découvert dans les collines. Normalement, il n'y avait pas trop de passage des dissidents en cet endroit, mais rien n'était sûr. Ah oui, et il y avait sa proposition d'idiote de passer par le camps des réfugiés dans la forêt. Fujiwara établit aussitôt le plan que ce détour allait leur faire faire. Voilà qui allait vraiment rallonger la durée du trajet. Elle espérer seulement que ça n'allait pas être des retrouvailles barbantes et ennuyeuses, avant de passer aux au-revoir tout aussi barbant et ennuyeux.

Finalement, un petit choc tira l'équipage de la réflexion qu'ils avaient tous. L'embarcation venait de toucher l'autre rive du fleuve. Sans perdre de temps, Fujiwara sauta sur l'herbe, retenant la coque de noix avec la rame, puis la tira pour pouvoir la caler comme il fallait sous un autre bosquet. En réalité, avec le trajet, ils avaient dût se rapprocher légèrement de la montagne, mais ce n'était pas encore assez dangereux pour eux. Enfin, il valait mieux ne pas rester ici trop longtemps non plus.

Tout en calant quelques branches pour que la barque ne se sauve pas, Fujiwara donna un coup dans celle-ci pour réveiller les deux autres qui étaient restés dormir.


Debout les dormeurs, on va devoir marcher maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 18:03

~ L'animal au pelage ocre dormait profondément. La barque effectuait les mêmes mouvements lents et agréables d'un berceau. Harmattan était tombée sous le charme et se laissait dorénavant porter par les doux songes du Marchand de Sable. Zärfell sommeillait plus ou moins, en dépit de lui aussi se laissait bercer par l'embarcation. Au loin, il entendait les bruits de Fujiwara qui ramait. La nuit paraissait si paisible, alors que sûrement, non loin, les dissidents ou les soldats guettaient, sur le qui-vive. Cette situation désolait le jeune homme, qui, parfois, préférait ne pas y penser afin de laisser sa vie nomade guider ses pas, sans aucun effort à accomplir. Se battre et mener le bateau de son existence, il l'avait fait de nombreuses fois. Alors, quelques fois, Zärfell lâchait les rennes et le quotidien des Voyageurs mener le navire.

Brusquement, il sentit la barque heurter quelque chose, le sol ou une bordure. Le Sage Rouge ouvrit lentement les yeux, tandis que Fujiwara amarrait, de façon rudimentaire, le petit vaisseau d'eau douce. Puis, il sentit un coup dans la barque et la voix de la Mage s'élever. Harmattan se redressa et sauta rapidement pour rejoindre la terre ferme et s'étirer. Zärfell se releva et posa à son tour pied à terre. Il échangea un regard avec l'autre magicienne :


- Bien, alors marchons, prête Harmattan ?

L'animal fit un grand oui de la tête. Ainsi, Fujiwara ouvrit la marche, Zärfell et sa meilleure amie côte à côte. Les étoiles semblaient fixer le trio d'un air attentif, leurs douces lueurs néanmoins plus faibles que leur reine la lune. Le silence régnait en maître entre les trois personnages, avançant sous le disque d'argent. Puis, la jeune homme apostropha la jeune femme :

- Merci pour le coup de main, j'ai l'impression que vous faites un peu tout depuis qu'on voyage ensemble, mais bon, si durant notre périple on en a besoin, je sais faire la cuisine. J'espère que vous aimez les plats épicés, ont en mange beaucoup à Erimos, et on boit énormément de thé aussi. Au fait, il nous faudra combien de temps avant de rejoindre le camp des réfugiés ?

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 166
X.P : 202
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 18:16

Il fallait reprendre la marche maintenant. Fujiwara passa les mains dans les poches avant de s'enfoncer quelques peu dans la lisière. La randonnée ne faisait que commencer.

Le Sage Rouge parla sur le fait qu'elle en faisait beaucoup et lui rien. À cette remarque, elle soupira. À chaque fois qu'elle aidait quelqu'un, il voulait lui en être redevable, c'était obligé, elle avait vraiment l'impression que c'était une question de vie ou de mort pour eux. Et sincèrement, cela l'énervait. Tout était obligé d'avoir de la valeur, rien ne pouvait être gratuit ? Elle avait été élevée avec ce point de vue, et elle l'aimait et le respectait. Alors, elle se contenta simplement de le dire.


Arrêter avec ça. Je vous aide un point c'est tout, vous n'avez pas à être redevable de quoi que ce soit. Autant vous le dire, que ça soit votre mère qui m'ai demandée de vous aider, ou vous qui êtes venus me chercher, ça n'aurait rien changer, je l'aurais fait aussi. Concernant la marche... Elle se mit à réfléchir. Voyons, le détour allait ce faire un peu plus vers le Nord, mais s'ils pressaient le pas et ne rencontrer pas d'encombre... Je dirais deux jours de marche, un jour et une nuit si on ne fait pas de pause. C'est à vous de voir.

Maintenant, le fleuve était loin derrière eux. Ce n'était plus que la forêt, et d'un côté qu'elle connaissait bien. Les arbres étaient ici mélanges de pommier et de poirier.

[Sortie de Fujiwara]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 462
X.P : 1414
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   Sam 19 Avr - 19:36

~ Zärfell écouta la réponse de la jeune femme, qui n'aimait apparemment pas du tout qu'on lui rende l'aide apportée ou encore, qu'on la remercie. Aider paraissait naturel chez elle, comme cela l'était chez le jeune homme. Néanmoins, il était vrai qu'il aurait bien voulu rendre l'aide que lui offrait la demoiselle, autant par respect que par amitié. En effet, le Voyageur commençait à apprécier la jeune femme aux cheveux blancs comme les siens. En dépit de son caractère de feu, elle avait une mentalité qui était similaire à la sienne. Cependant, le jeune homme était peut-être plus apte à user de tact pour parler avec franchise, afin de ne pas blesser les gens, puisque lui-même était une personne assez sensible. Alors qu'elle réfléchissait au trajet, il déclara :

- Bien. Dans ce cas, je me donne quand même le droit de vous remercier.

Il songea aussi à ce vouvoiement, après tout, pourquoi ? Ils avaient presque le même âge. Puis, il apprit qu'il leur restait probablement quarante-huit heures de marche jusqu'au campement. Il acquiesça :

- Ça ne devrait pas être trop long si on marche bien et si on ne rencontre pas de soucis en cours de route. Soit, directement la forêt...

Il observa un court instant les arbres, lieu qui l'avait vu naître et grandir, avant de suivre Fujiwara et de s'enfoncer une nouvelle fois dans le feuillage épais et centenaire de Shoan, Harmattan profitant au passage d'une poire.

[Sortie de Zärfell]

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pause nocturne au fleuve   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pause nocturne au fleuve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.
» Nuage nocturne premier entrainement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Empire de Shoan :: Fleuve du Serpent-
Sauter vers: