AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un Royaume sauvé

Aller en bas 
AuteurMessage
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 498
X.P : 1436
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Un Royaume sauvé   Dim 29 Juin - 22:16

[Arrivée de Zärfell]

~ Enfin, après une marche qui parut interminable pour le Sage Rouge, ils parvinrent au Temple. Ses jambes lui paraissaient bien plus lourdes qu'au début de la bataille et l'image du Ministre agonisant lui revint en tête. Le Royaume était sauvé et appartenait désormais à ceux qui s'étaient battus pour le conserver. Accompagné de Freyla, Meisha et peut-être d'autres, le jeune homme arriva à l'intérieur du solide bâtiment et chercha instinctivement un endroit pour s'asseoir. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi fatigué. Il fallait dire, enchaîner un duel d'arène et des combats contre des dissidents acharnés, avant de devoir se frotter à un Chevalier Noir, en jonglant entre soins, attaque et défense, cela épuisait.

Trouvant les bancs du Temple, le Voyageur s'assit dessus en attendant que les choses se fassent. Il savait que l'Inquisitrice Knox, personne qu'il trouvait toujours très froide et distante, voulait leur parler. Néanmoins, tout ce que voulait le Sage Rouge, c'était dormir. Il observa la cicatrice que lui avait fait la lame de Morlo. Il passa sa main gauche, couverte de son sang séché, sur cette marque noire. Le Sylphe la frotta, mais elle ne semblait pas décidé à partir. Le Mage soupira. Voilà qu'il se retrouvait avec une atroce trace, couleur ébène, sur son torse. Encore heureux qu'elle ne lui fasse pas mal à intervalle régulier, comme les malédictions des contes pour petits.

Pensant à cela, il sentit les effets du poison, qui paraissaient moins importants qu'à son empoisonnement, l'endolorir. Le Voyageur ferma les yeux et tenta d'oublier la douleur. Mais celle, intense, que lui avait infligé l'épée du Ministre, resurgit dans son esprit une fraction de seconde. Aussitôt, il ouvrit les yeux pour ne plus y penser et fixer la première chose qui se tenait en face de lui. Finalement, il se demanda où pouvait bien être Harmattan. Zärfell espérait que rien de grave ne lui soit arrivé. Le jeune homme se mit à réfléchir et finit par en oublier la raison de leur venue au Temple. Après tout, même s'ils étaient ici pour soigner leurs blessures, le magicien ne savait strictement rien de la suite des événements. Qu'allait-il se passer, maintenant que le Ministre était tombé ? Dans un silence total, il débuta la contemplation du mur, au loin, perdu dans ses pensées...

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
avatar

Messages : 303
X.P : 1082
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 24
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
95/132  (95/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 13:34

[Entrée de Freyla]

Cette église ressemblait plus à un hôpital de fortune qu'à un temple ou n'importe quel autre lieu sacré. Il y avait là des centaines de blessés. Sûrement une partie de ceux que l'on pouvait transporter ici. Les Mages et les gens du temple avaient fort à faire pour soigner tout ces gens. Freyla sentait encore les effets du poison dans son corps, mais de manière plus calme. Peut être arrêtait-il après un certain temps ? Après tout, elle aurait dût mourir depuis bien longtemps si ce Mage ne l'avait pas soignée durant tout ces combats. Elle devra l'en remercier.

Il y avait des Chevaliers dans le bâtiment, mais aussi des soldats de Tonel. Certains étaient blessés. L'Inquisitrice devait être venue avec un petit régiment pour l'escorter jusqu'à la ville. Même si elle n'en avait peut être pas obligatoirement besoin, ce devait être une formalité.

La Paladine avait rangée Excalibure dans son fourreau après le combat. Trop de sang des enfants du Royaume avait été versé sur sa lame. Même le Ministre était d'Awarennor à sa naissance. Elle avait occis quelques natifs du Royaume avec sa lame sacrée destinée à le servir. Au plus profond d'elle, la Chevalière de Pandore ressentait comme un regret. Il faudra qu'elle retourne se ressourcer.

Les paroles mystérieuses de l'Inquisitrice n'étaient pas le plus profond de la pensée de Freyla. Pour l'instant, elle se retrouva aux côtés du Mage qui l'avait épaulé. Maintenant qu'elle y réfléchissait, elle l'avait déjà rencontrée il y a longtemps maintenant, deux ans peut être... Autant tout reprendre depuis le début. Elle arriva face à lui au moment où il frottait la marque noire qu'avait laissée l'épée de ténèbres du Ministre.


Elle ne partira pas. Les armes des Chevaliers Noirs sont emplie du ténèbres de leurs cœurs. Lorsqu'elles blessent quelqu'un, elles laissent à vie ce genre de marque. Rassurez-vous, il n'y a rien de négatif à craindre. Cela vous fera une cicatrice.

Puis elle regarda autour d'elle.Son Royaume était sauf, en partie grâce à lui.

Merci de votre soutien.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 167
X.P : 203
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 14:00

[Arrivée de Meisha]

Elle avait connut ce temple autrefois. C'était un très bel endroit, avant. Avant les Guerres Obscures, avant la tentative de prise de pouvoir du Ministre. Là tout de suite, il ressemblait plus à un rassemblement de blessés de la guerre qu'à un endroit accueillant pour les pieux. Pas étonnant que l'Inquisitrice ait demandée à ce qu'ils se retrouvent ici. D'ailleurs que voulait-elle leur dire ? Les condamner pour avoir fait justice eux même ? Meisha ne connaissait rien de cette Inquisitrice, mais de l'Inquisition, elle savait que cette branche un peu spéciale de Ciiti avait carte blanche pour chasser le mal et que certains de ses membres étaient des puritains presque inhumains.

Pour l'heure, elle avait soutenue Zärfell jusqu'à ce qu'il s'assoit. L'adolescente se tourna ensuite vers les blessés. C'est horrible. Ce pays avait décidément terriblement souffert ces derniers temps. Elle espérait que cela allait s'arrêter, elle l'espérait du plus profond de son cœur.

La Chevalière de Pandore aborda le garçon quant à sa blessure qu'il essayait de faire partir. Meisha pinça les lèvres quand elle apprit que cette marque n'allait jamais partir. Elle regarda ensuite son ami, puis les environs le temps que la femme en robe bleue ne regarde ailleurs. Après ses remerciements, Meisha retourna sur le Mage.


En tout cas, ta magie est sacrément puissante. On n'aurait pas pût s'en tirer sans toi. Je suis contente d'avoir à voyager avec toi.

Elle sourit d'un air réconfortant. Ses paroles ne serviraient certainement pas à grand chose, mais elle préférait voir à le réconforter qu'à le voir déprimé. Elle qui était toujours joviale. Aller, un peu de sourire ! Elle sauta sur ses deux jambes et se tint bien debout.

En tout cas, on peut dire qu'on aura eut un bel échauffement pour la suite ! Je pourrais me faire dix autres Morlo s'il le fallait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 498
X.P : 1436
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 16:06

~ Le jeune homme balaya le Temple des yeux. Il n'avait pas remarqué tous ces blessés présents quand, aidé de Meisha, il était rentré dans la bâtisse. C'était comme une scène de guerre, anodine mais désolante. Le Sage Rouge porta ses iris vertes sur la Chevalière de Pandore, qui lui avait expliqué que sa marque ne partirait jamais. Tant pis, il ferait avec, ce n'était qu'une cicatrice noire rajoutée aux quelques-unes qu'il portait déjà. Il continua de l'observer, un peu las, avant d'entendre son remerciement. Le Voyageur baissa la tête pour observer des blessés.

- C'est normal et puis, c'était la mort assurée sinon, entre ce poison et nos adversaires... En tout cas, votre épée sacrée et votre maîtrise de la lame sont redoutables, vous êtes bien la fille de votre père. Heureux d'avoir fait équipe avec vous.

La prise de parole de la plus jeune vint égailler un peu l'air. Zärfell se tourna vers elle et répondit aux premiers mots ainsi qu'au sourire réconfortant de son amie par un autre sourire, bien que plus discret. Néanmoins, le jeune homme ne put s'empêcher de rire doucement à la seconde prise de parole de Meisha. Il lui répondit :

- En effet, on aura eu un bel entraînement avant de se mettre en quête de ta sœur. Content de pouvoir voyager avec toi aussi et merci de nous avoir prêter main forte. Il fixa l'enthousiasme de la jeune fille. Et, merci plus personnellement pour m'avoir tiré d'affaire, sinon, qui sait si je ne serais pas en train d'agoniser.

Apparemment, leur trio avait bien fonctionné. Il y avait eu un bon équilibre dans leur répartition des tâches, ce qui leur avait permis de parvenir au bout de leur entreprise. Puis, le jeune homme posa ses yeux sur des Mages en train de soigner, avant de regarder ses deux partenaires et de demander :

- A votre avis, qu'est-ce qu'elle nous vous l’Inquisitrice ? Si elle vient pour nous dire qu'on aurait dû laisser cette affaire à la Justice, je veux bien faire des claquettes en essayant de manger un bol de riz sans baguette. Il avait beau mettre son humour particulier dans cette phrase, Zärfell avait du mal avec l'Inquisitrice. Déjà que sa première rencontre avec la dame avait été plutôt tendue, surtout quand elle l'avait soulevé du sol, son air de dame glaçon ne lui inspirait aucune sympathie envers elle... Il soupira et reprit. Bref, sinon, moi je veux bien aider à soigner avec la puissance qu'il me reste, pas grand chose sûrement, mais voir tous ces gens dans cet état et être là en mode potiche, j'aime pas...

Il savait qu'il râlait beaucoup, mais entre son esprit lunatique et cela, il s'agissait là des deux plus gros défauts du jeune homme. Cependant, au fond de lui, il était un peu inquiet du sort qui leur était réservé. Il espérait de tout son cœur avoir tord.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Maître du Jeu
Maître du Jeu
avatar

Messages : 364
X.P : 488
Date d'inscription : 02/03/2014

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 18:46

L'Inquisitrice Knox rentra à la suite du trio qu'elle avait menée ici sous bonne escorte. En rentrant dans le temple, elle se recueillit quelques instants devant la statue de la Divinité, puis revint sur les trois ''héros'' de ce conflit civil pendant que celui qu'elle avait déjà rencontrer se questionna sur la raison de leurs convocations en ces lieux.

Dans l'immédiat, nous allons soigner vos blessures.

Elle fit un geste de bras, et un homme s'approcha des trois personnes. Il leva les bras au ciel, et une pluie soudaine apparut au dessus de leurs têtes. L'eau qui en coula ne mouilla pas le trio, mais s'écoula dans leurs blessures et les referma aussitôt, avant de venir purifier leurs veines du poison.

P.V de Zärfell restaurés
P.V de Freyla restaurés
P.V de Meisha restaurés
Zärfell guérit du poison
Freyla guérit du poison


Une fois le travail de soin fait, l'Inquisitrice excusa l'homme avant de se tourner vers les trois personnes. Elle les fixa un à un de son regard d'acier, puis sortit un parchemin de son long manteau bleu.

L'Inquisition avait des doutes sur les intentions du Ministre depuis la fin des Guerres Obscures. Ma mission ici était d'enquêter à propos des liens du Ministre avec les Forces Obscures ou l'Ennemie de la Divinité. Nous en arrivons au premier d'entre vous. Elle désigna Zärfell avec son parchemin. Vous avez omis de me préciser que vous étiez un Voyageur. Eux aussi ayant été les principales victimes des Guerres Obscures et des intentions du Ministre, vous avez mis en péril votre peuple. Pour cela, je devrais considérer que vous avez fait obstruction à mon enquête et à l'Inquisition même. Elle passa ensuite sur Freyla. Vous même avez attenté à la vie d'une personne coupable de crime envers Pandore. Bien malgré votre rang que vous accorde le peuple, vous n'avez pas pour autant le droit de retirer la vie à quelqu'un que vous auriez pût neutraliser. Puis elle termina sur Meisha, qu'elle dévisagea rapidement. Je n'ai rien à dire de vous.

Reprenant son souffle, elle dévisagea les deux personnages qui l'intéressait le plus. En d'autre circonstance, je vous aurait appliquer un Châtiment Immédiat. Mais Ciiti et Tonel voient les choses autrement. Elle déroula enfin le fameux parchemin qu'elle tenait depuis tout ce temps. Ceci est une missive du Haut-Juge qu'il ma fait parvenir en express par voie magique. Elle concerne vos personnes. Ce document officialise la personne de Freyla Pastalia, fille de Bartel Pastalia et Chevalière de Pandore comme Reine légitime d'Awarennor le temps qu'elle ne trouve un digne souverain qu'elle aura elle même choisie. Vous concernant, Mage Zärfell, elle vous lave de toutes accusations et vous octroi le privilège des vétérans des Guerres Obscures.

Elle posa le parchemin déroulé à côté du trio.

J'en ai terminé. Je ne répondrais à aucun question. Ainsi sont les mots du Haut-Juge, et ses paroles sont indiscutables. J'en resterais là.

Puis elle s'en alla aussitôt, laissant ses hommes terminaient de soigner les blessés du bâtiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 498
X.P : 1436
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 19:42

~ Alors qu'il s'impatientait légèrement, l'Inquisitrice fit enfin son entrée. Du moins, elle devait être là depuis le début, mais probablement Zärfell ne l'avait-elle pas vu. Aussitôt après les ordres de l'Inquisitrice, un homme apparut pour les soigner complètement grâce à une pluie étrange. Le jeune homme observa, silencieux, sa guérison et celle de ses amis s'opérer. Il sentit sa force revenir et le poison disparaître. Bien entendu, la marque qu'il portait resta inchangée. Puis, il se retira et l'Inquisitrice Knox sortit son parchemin pour parler. Le Voyageur posa ses bras sur le dossier du banc, les mit l'un sur l'autre et posa son menton dessus pour écouter la lecture.

Le Sage Rouge se retint d'esquisser un sourire, mais ne fit rien, impassible comme le marbre. Il ne releva pas un sourcil, mais retint bien le mot "obstruction". Il fut encore plus froid quand Knox passa aux accusations à l'encontre de la Chevalière de Pandore. Alors qu'elle poursuivait ses dires, Zärfell persistait dans sa fixation de la représentante de l'Inquisition. Il se murait peu à peu dans un silence et un renfermement au fur et à mesure de la lecture du second parchemin. Ne laissant jamais rien transparaître, il savait que son attitude plaisait toujours plus ou moins, mais le Mage avait l'habitude de ne pas être très "conventionnel". Le jeune homme n'écouta pas tellement la fin, plutôt concentré à faire glisser ses yeux sur la porte d'entrée, espérant y voir Harmattan arriver.

Enfin, la "dame glaçon" salua le trio et quitta les lieux, aussi simplement qu'elle était venue. Un vrai courant d'air celle-là, il ne manquait plus que la clochette pour faire service d'hôtel bonjour-au revoir... Décidément, le jeune homme n'appréciait pas du tout la compagnie froide, et même glaciale, de cette Inquisitrice. Laissant la Reine ou bien Meisha parler, lui se contenta de rester tel quel et de fixer cette fichue entrée. Impassible, il attendait juste que sa fidèle amie revienne, persuadé qu'elle arriverait bientôt au galop pour le rejoindre. Au fond, à cet instant précis, tout ce que désirait le Sage Rouge, c'était être assis dans le désert pour écouter le murmure du vent, qui était le seul capable de vraiment calmer son esprit fougueux.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
avatar

Messages : 303
X.P : 1082
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 24
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
95/132  (95/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 19:56

Durant tout le temps que l'Inquisitrice parlait, Freyla écoutait, sage et respectueuse. Oui, elle avait intentée à la vie du Ministre et elle était prête à en assumer les conséquences. Elle pouvait être juger, châtier, exiler... Peu lui importait, son Royaume bien aimé était sauf et elle le savait en sécurité. Elle était prête à tout.

Sauf à ça.

Elle ouvrit la bouche pour parler, mais se retrouva coupée net. La décision semblait unanime, même pour elle. C'était les mots du Haut-Juge. L'homme devant même l'Empereur de Shoan, sûrement l'homme le plus puissant de Pandore, s'agenouillait. Elle, qui n'était qu'une serveuse du peuple, ne pouvait que se mettre à ramper devant de telles paroles.

Puis l'Inquisitrice s'en alla, le statut de Vétéran des Guerres Obscures attribué à Zärfell. Freyla resta muette. Elle contempla Excalibure. Puis elle fit quelques pas vers la statue de la Divinité, et s'arrêta sans s'éloigner de ses deux compagnons d'aventure.


Je suis la Reine d'Awarennor ? Je prend les décisions pour l'avenir de mon peuple ?

Elle ne s'attendait certainement pas à ça. Même si c'était temporaire. La voilà maintenant officiellement assise sur le trône d'Awarennor. Allait-elle contester cette décision ? Il y aura sûrement une grande cérémonie, une fête etc. Quoi que, comme elle était Reine, elle pouvait décider du contraire. Elle se retourna vers Zärfell.

C'est vous qui avez vaincus mon père en duel. C'est vous qui devriez obtenir ce titre.

Elle n'y croyait pas. Elle qui avait dit à sa tante qu'elle ne s'en sentait pas capable. Et son père ? Il allait la servir en tant que champion ? Comment allait-il prendre la chose ? Et il lui fallait un nouveau Ministre maintenant. Qui allait occuper cette fonction ? Déjà tellement de questions à laquelle elle ne pouvait répondre.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 498
X.P : 1436
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Lun 30 Juin - 20:28

~ Zärfell continuait de regarder cette entrée, d'où personne ne venait. Il commençait à ne plus pouvoir attendre. Cette absence d'Harmattan, avec la possibilité qu'elle puisse être blessée ou pire, tuée, lui était quasiment insupportable. C'était comme lors de la guerre... Il avait promis à sa mère de veiller sur sa chère amie à poils, qu'allait-il lui dire si le pire s'était produit ? Non, le Voyageur ne pouvait pas faillir à cette promesse, pas à sa mère, pas à celle qui l'avait défendu... Il ferma les yeux et essaya de retrouver son calme : *Pas la peine d'en faire des tonnes, Zär', elle va revenir, c'est sûr. On parle d'Harmattan quand même... Respire un coup au lieu de péter les plombs !* Se donnant un ordre à lui-même, il se leva de son emplacement, tandis que la Chevalière de Pandore se tenait devant la statue de la Divinité. Il n'avait pas bien pris conscience des propos de l'Inquisitrice et il ne comprit pas trop au début pourquoi la fille du champion s'adressait à lui. Puis, le jeune homme se souvint des mots de Knox et observa la jeune femme :

- Moi, Roi ? Si vous vous n'êtes pas faite pour être Reine, alors je suis tout juste bon pour la plonge et le ménage au château et encore, la serpillière et moi, c'est pas une histoire d'amour. Il esquissa un bref sourire avant de regarder ailleurs. Non, c'est vous qui devez porter cette couronne et prendre les directives. Battre un champion, sans vouloir remettre en doute la réputation de votre père qui n'est plus à refaire, ça ne signifie rien. Je suis un type des champs et un gamin colérique, vous êtes de la famille qui sert la couronne et vous êtes clairvoyante, vous voyez le faussé entre vous et moi ? Gouvernez, c'est ce que veut ce peuple.

Il fixa la jeune femme, sincère, avant de conclure, en faisant un petit signe de tête vers la Divinité :

- Puis bon, je pense pas que vous feriez plaisir à la Divinité en faisant ce choix. Elle va vous maudire avec des cauchemars après.

Blague typique du Voyageur. Enfin, il tendit l'oreille pour reconnaître des bruits de pas qu'il aurait su identifier entre mille. Il se retourna rapidement pour voir débouler Harmattan, qui lui bondit dessus :

- Zärfeeeeell !

Entraîné par son amie, il se retrouva par terre, avant de rire :

- Hey Harmattan ! T'étais où ? Je me suis fait un sang d'encre pour toi !
- Désolé, les soins des blessés ont pris du temps, rien de grave de ton côté ?
- Non non, t'inquiète pas, ça va. On nous a soigné aussi.

Se redressant, elle vit la marque noire :

- Par tous les saints, mais qui t'as fait ça ?
- Ah ça, c'est le Ministre. Il a un peu péter les plombs un moment et il a trouvé que m'entailler le torse avec sa super lame des ténèbres, c'était amusant. Je crois que ma tête lui plaisait pas trop aussi.

Au ton humoristique de son ami et à son petit sourire, la rinoral lui mordit gentiment le poignet, répliquant :

- Imbécile ! Ça va pas de dire ça ?
- Aïe ! Arrête, ça fait mal ! De toute façon, elle partira pas, alors autant en rire qu'en pleurer, non ?

Il sourit à sa camarade, qui roula des yeux. On ne changeait pas le jeune homme... Elle se tourna ensuite vers Freyla et Meisha pour leur adresser un regard amical et lumineux, rassurée de les voir en vie.

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Freyla
Admin
avatar

Messages : 303
X.P : 1082
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 24
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
95/132  (95/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Mar 1 Juil - 12:13

Freyla observa à nouveau la statue de la Divinité, cette jeune fille qui l'observait en ce moment même. Ce Mage avait raison. Peut être la Divinité avait-elle choisit de faire de Freyla cette Reine temporaire d'Awarennor. Puis la Paladine jaugea Excalibure. Cette lame sacrée lui avait été confiée par la Dame du Lac pour servir le peuple. Était-ce réellement l'épée digne d'une reine ? Prenant une grande inspiration, elle se décida.

Très bien.

Elle se retourna vers les deux personnages qui l'avait accompagné pour ce combat. Ce Mage et cette adolescente l'avait en quelque sorte mise sur le trône eux aussi en triomphant du Ministre avec elle.

Alors ma première action en tant que Reine sera de vous accorder un souhait. Je dois bien ça aux deux personnes qui m'ont aider à sauver mon Royaume.

Puis elle fut rejoins par deux Chevaliers qui visiblement avaient été mis au courant de sa montée au trône. Les deux hommes se mirent à genoux en lui jurant allégeance. Elle les fit se relever, puis établit des ordres.

Que les hommes encore aptes à se battre reprennent immédiatement les patrouilles dans les environs. Je veux le maximum de Mage pour soigner nos blessés. Promettez leur un paiement s'il le faut. Et trouvez moi des volontaires pour éteindre les feux.
- Il sera fait selon vos désirs ma Reine.

Puis les deux Chevaliers s'en allèrent transmettre les ordres de Freyla. Elle se retourna à nouveau vers ses deux compagnons temporaires.

Retrouvez moi à la salle du trône. Demandez un Accord Royal à un de mes hommes, de ma part. Certaines décisions doivent être prises dans l'immédiat.

Puis elle passa à côté d'eux, avant de s'arrêter et de contempler le plafond du temple.

Je ne m'attendais jamais à voir ce jour.

Et elle quitta le temple en direction de sa demeure royale.

[Sortie de Freyla]

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 498
X.P : 1436
Date d'inscription : 18/02/2014
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Mar 1 Juil - 15:04

~ Zärfell sourit à la décision de la jeune femme, tout comme Harmattan. Une bonne chose de faite, après les troubles que le Royaume avait subi, il allait enfin retrouver la stabilité. Le jeune homme espérait qui l'en soit de même pour l'Empire, ainsi, deux grandes puissances prospéreraient à nouveau. Freyla donna ses premières directives à deux hommes qui venaient de s'incliner. Puis, tandis que le Voyageur caressait le doux pelage de la rinoral, la Palaine demanda à lui et Meisha de la rejoindre dans la salle du trône. Enfin, elle s'éclipsa, une lourde tâche l'attendant. Le Sage Rouge regarda Harmattan, puis l'Ecuyère, avant de dire :

- Bon, eh bien, faisons ce qu'elle nous a dit. Allons chercher cet Accord Royal de sa part, doit bien y avoir des Chevaliers dans les environs.

Le Mage sourit à l'adolescente avant de trouver un homme en armure. Il fallait dire, ils étaient nombreux à être mobilisés. Il l'interpella :

- Bonjour Chevalier. Nous aurions besoin d'un Accord Royal, c'est de la part de la Reine elle-même.

Laissant les choses se faire, il repensa au souhait dont la jeune souveraine parlait. Que pouvait-elle bien leur accorder ? Zärfell n'avait rien à lui demander, il allait juste reprendre sa routine, qui n'en était pas vraiment une, et ses recherches. Cependant, un détour par Shoan s'imposait. Le jeune homme voulait savoir l'évolution des tensions entre l'Empire et les dissidents. Une fois muni de leur Accord, le Sage Rouge se tourna vers Meisha et lui déclara :

- Bien, en route. Ne faisons pas attendre Feyla plus longtemps, elle va avoir des choses à faire après.

Il se mit en marche, Harmattan près de lui. Bientôt, l'aventure reprendrait et avec Meisha, il pourrait se mettre en quête de la sœur de cette dernière, mais aussi poursuivre son enquête sur l'Alchimie.

[Sortie de Zärfell]
HRP:
 

_________________
« N'écoute les conseils de personne, sinon du vent qui passe et nous raconte les histoires du monde. » Debussy

Zärfell's Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
Meisha Trulyworth

avatar

Messages : 167
X.P : 203
Date d'inscription : 13/04/2014
Localisation : Partout !

Feuille de personnage
P.V:
47/47  (47/47)
Équipement:
Niveau: 21

MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   Jeu 3 Juil - 15:41

Tout alla très vite. Même si Meisha pinça les joues quand elle entendit que l'Inquisitrice n'avait rien à dire sur elle, qu'elle avait désignée comme un simple objet... Elle n'avait pas le temps de répliquer que la Chevalière de Pandore était promut Reine du Royaume et Zärfell vétéran des Guerres Obscures. Perdue dans tout ça, Meisha alterna son regard entre la dame en robe bleue et le Mage albâtre.

Hein ? Quoi ? Comment ? Vétéran ? Reine ?

Elle cligna des yeux trois fois, avant de se rendre enfin compte de la situation. Sur le coup, elle avait été un peu longue à la détente. La nouvelle Reine partie aussitôt dans son Donjon après avoir demandée aux deux personnes de s'emparer d'un Accord Royal pour venir le voir. Il y avait encore de tel objets sans Roi ? Visiblement oui, Zärfell en trouva un assez rapidement. Peut être les Chevaliers qui étaient venus la voir en avaient préparés un en express. Dans tout les cas, les voilà prêt à grimper une nouvelle fois le Donjon, en amis cette fois, pour y découvrir quelqu'un d'autoritaire mais amical.

Oui. Être Reine doit demander beaucoup d'obligations... Reine... Wouaw ! C'est pas vraiment son genre, mais je suis sûre qu'elle fera une excellente souveraine le temps d'en trouver un nouveau !

Et sur ce, elle se mit à suivre Zärfell en pensant bien à quel souhait elle pourrait formuler auprès de la souveraine d'Awarennor. Est-ce que tout était possible avec une telle personne de pouvoir ?

[Sortie de Meisha]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un Royaume sauvé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Royaume sauvé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Royaume perdu d'Arnor
» Les souveraines du royaume
» [PARTENARIAT]Le Royaume de Zaïrys
» le royaume d'outrebrumes
» [Fiche d'île] Royaume d'Alabasta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Pandore :: Royaume d'Awarennor :: Château d'Awarennor :: Temple-
Sauter vers: