AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Culture] L'Alchimie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Freyla
Admin
avatar

Messages : 247
X.P : 1044
Date d'inscription : 12/02/2014
Age : 23
Localisation : Forteresse de solitude

Feuille de personnage
P.V:
132/132  (132/132)
Équipement:
Niveau: 77

MessageSujet: [Culture] L'Alchimie   Jeu 21 Aoû - 0:21

L'Alchimie est née entre trois et quatre millénaire avant l'arrivée de la Divinité, au Nouveau Royaume d'Awarennor, au début de la dynastie royale Mecarogus. Le Roi Artrus III avait souhaité que son Royaume possède un avantage sur l'Empire de Shoan en terme de production et d'artisanat. Les scientifiques d'Awarennor, dirigé alors par Renois Décartus, revenu tout récemment d'un voyage dans le désert d'Erimos, s'allièrent avec des Mages de la futur nation de Gandur, dirigés par Riri 'Na, une Mage expérimentée. Les premières expériences de l'Alchimie visèrent à trouver un moyen de catalyser l'énergie magique générée par la pierre magique (plus tard appelé Pierre Philosophale) que Décartus avait ramené de son voyage du désert. Après plusieurs expériences ratées, les Mages découvrirent que seule une branche d'if grande d'au moins la taille d'un homme pouvait servir de catalyseur.

La suite des expériences visèrent à trouver ce à quoi la pierre, dont il n'en restait plus qu'un infime fragment après nombre d'échecs, pouvait servir dans l'art de l'Alchimie. Selon les dires de Décartus, qui tenait lui même ces propos d'un des être énigmatiques du désert, elle avait le pouvoir de transformer une chose en une autre. Les premières tentatives de transformer des feuilles d'arbres en parchemin échouèrent, provoquant des explosions qui prirent la vie à quelques scientifiques et Mages. Décartus reconsidéra alors le problème, et avec la prise en considération de quelques collègues, proposa d'utiliser le même principe que la cuisine. Un maître chaudronnier de l'époque créa un chaudron assez grand pour y mettre un sanglier, et le livra à l'équipe de Décartus et de Riri 'Na. L'on posa alors dans le chaudron des feuilles d'arbres et des pelotes de laines, et Riri 'Na agita le tout à l'aide du bâton dans lequel était encastrée la pierre philosophale.

Le premier résultat de l'expérience ne fût pas réellement un parchemin comme le groupe l'attendait, mais le chaudron se remplit d'un liquide bouillonnant, d'où finit par jaillir dans un bond de long pans de tissus, entre quatre coudée pour la plus petite et sept pour la plus grande. Les scientifiques assistant Décartus se pressèrent à noter le résultat du mélange, et Riri 'Na en conclut qu'une multitude de recettes devaient pouvoir apporter à tout autant de résultats. Seulement, les textiles étaient de très mauvaises qualités malgré des ingrédients impeccables. En retentant divers expériences, toutes variées, Décartus conclu qu'il devait manquer quelque chose d'important pour permettre aux ingrédients de conserver leurs qualités.

Riri 'Na et ses Mages tentèrent alors plusieurs solutions, jusqu'à ce que sa disciple la plus prometteuse, Lili 'Ca, ne soumette l'idée d'encastrer la Pierre Philosophale dans de l'or au sommet du bâton d'if. Un artisan bijoutier se chargea de la confection et le remit à Riri 'Na, qui retenta avec Lili 'Ca et Décartus seulement l'expérience des feuilles d'arbres et de la laine. Le chaudron se remplit alors d'un liquide différent, opaque et à faible chaleur. Décartus alimenta le feu sous l'imposant ustensile encore quelques instants et jaillit dit on du chaudron une unique pièce de quinze coudées de tissus, mais d'une qualité unique au monde. La première véritable expérience Alchimique fût un succès.

Le Roi Artrus III récompensa dès lors Décartus en lui remettant une prime de dix mille pièces d'or pour continuer ses expériences, et Riri 'Na en lui proposant de devenir la première Alchimiste au service du Nouveau Royaume d'Awarennor. La Mage nouvellement Alchimiste accepta et s'installa à Awarennor, ouvrant ce que l'on appelle traditionnellement en Alchimie un Atelier. Riri 'Na remplit avec succès les missions qui lui étaient confiées, secondée par sa disciple Lili 'Ca.

Après que Riri 'Na se soit installée au Nouveau Royaume d'Awarennor, elle commença à réaliser plusieurs réalisations alchimique pour le compte du Roi Artrus III, étendant ses connaissances et le livre des recettes à un stade de plus en plus élevé. Les possibilités de l'Alchimie était tellement immense qu'elle dût demander l'aide de moine copistes pour toute les retranscrire dans plusieurs livres. Comprenant qu'elle n'aurait bien évidemment jamais assez d'une vie pour tout découvrir, Riri 'Na se mit à former sa disciple à l'utilisation et les principes de l'Alchimie.

Lorsque Décartus mourut, Riri 'Na comprit que cela n'allait pas tarder à être son tour. Bien qu'elle était plus jeune que le scientifique, elle avait passée énormément de temps à travailler sur l'Alchimie, et s'était épuisée. Elle remit donc son bâton et à sa disciple, et lui confia la suite de ses recherches. Riri 'Na s'éteignit selon l'estimation en l'an -3.758 avant l'arrivée de la Divinité, à l'âge de 38 ans. Lili 'Ca reprit donc la suite des études de sa maîtresse avec son bâton et ses connaissances, et découvrit que sa maîtresse avait pour but de créer une deuxième pierre philosophale pour en faire don à sa disciple.

Découvrant tout l'investissement de Riri 'Na, Lili 'Ca en fit de même en redoublant d'effort et de motivation, et partit à la quête des nombreux ingrédients nécessaires pour créer la pierre philosophale. La recette aujourd'hui reste secrète, mais on prétend qu'un des ingrédients nécessaire à la création de cette pierre est une goutte de sang d'une jeune fille Mage. Cette légende superstitieuse c'est joint au fait que depuis Lili 'Ca, les Alchimistes qui se succédèrent n'étaient que des filles.

Finalement, Lili 'Ca parvient à créer la pierre philosophale, et après avoir mis dans le chaudron la pierre, une branche d'if et trois petites pépites d'or, parvint à créer son bâton d'Alchimiste. Souhaitant transmettre le travail de sa maîtresse et de Décartus, elle prit à son tour une disciple et fit enterrer le bâton d'Alchimiste de Riri 'Na avec elle. Lili 'Ca transmit à sa disciple la tradition longtemps conservait que l'apprentie d'une Alchimiste devait elle même confectionner son bâton d'Alchimiste pour prouver sa dignité de devenir Alchimiste, et que la maîtresse de cette Alchimiste lui transmettait la pierre philosophale qu'elle avait créée.

Depuis, de nombreux Alchimistes se sont succéder, perpétuant les traditions transmises par Riri 'Na et Lili 'Ca. Hélas, ces traditions entraînèrent la perte des Alchimistes puisque la dernière en date, l'Alchimiste connue sous le nom de Necrok, ne parvint pas à trouver une disciple à qui transmettre cet art, et s'éteignit donc avec une pierre philosophale sans propriétaire. Bien qu'elle soit natif de Mandrosa, elle aurait été enterrée auprès des deux précurseurs de l'art de l'Alchimie, même si les différents dynasties depuis le Roi Artrus III n'ont jamais accueillit que quelques tombes durant toutes la durée de l'Alchimie, à savoir environs deux millénaires.

_________________



Thanks Zärfell =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com
 
[Culture] L'Alchimie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La culture française s'exporte
» La culture UMP
» Test de culture générale...
» Culture littéraire
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Zone d'arrivée :: Règlements et contexte :: Encyclopédie de Pandore-
Sauter vers: