AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Peuple] Les Voyageurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zärfell Eriawyn
Modérateur
avatar

Messages : 431
X.P : 1413
Date d'inscription : 18/02/2014
Age : 19
Localisation : Dans le brûlant désert d'Erimos

Feuille de personnage
P.V:
130/130  (130/130)
Équipement:
Niveau: 96

MessageSujet: [Peuple] Les Voyageurs   Jeu 12 Juin - 11:44


Les Voyageurs sont des nomades, étranges et méconnus, vivant à Erimos. Ils nourrissent des légendes et des contes, les montrant comme les figures emblématiques de la région désertique de Pandore. Ils sont les seuls habitants d'Erimos et rares sont ceux qui les rencontrent, davantage ceux qui ont l'occasion de leur parler ou de passer ne serait-ce qu'une nuit dans leur campement. Chaque Voyageur connaît Erimos mieux que sa poche, tandis que pour tout étranger, la région ne paraît être qu'un pâle décor de sable infini. Ils sont ceux qui "savent" le désert, ceux qui l'entendent, ceux qui le voient et le ressentent. Tellement de mystères englobent ceux que l'on surnomme parfois les esprits du désert, parcourant le Brûlant Désert, sans craindre de s'y perdre...

Mode de vie

On sait peu de choses sur les Voyageurs. Néanmoins, ce Peuple vivrait scindé en plusieurs groupes, à cause de leur nombre important. Ils suivent un circuit dans le désert, inconnu de tous, et se réunissent quelques fois. Tous les Voyageurs sont mobiles et ne restent jamais plus d'une journée au même endroit. Continuellement en mouvement, ils ne possèdent pas grand chose et attachent peu d'importance aux biens matériels. Leur habitat est composé de quelques caravanes et de tentes colorées, toujours dans des tons ocres, pastels ou vifs. L'agencement de leur campement est tout de même organisé, avec notamment une "allée centrale" et une "place centrale", où ils se retrouvent à l'heure des repas ou pour passer du bon temps ensemble. Quoi qu'il en soit, leur quotidien de marcheurs les rend impossible à trouver pour quelqu'un d'extérieur à la tribu. Ce sont les Voyageurs qui décident de trouver une personne dans le désert, et non l'inverse.

Tenue

La tenue traditionnelle d'un Voyageur est constituée de vêtements amples, de couleur claire ou ocre, afin de lutter contre la chaleur. Certains s'habillent en revanche avec des teintes plus sombres, tels le gris ou le bleu nuit. Sur la tête, ils se vêtissent souvent d'un turban et, à la taille, d'une ceinture avec une cimeterre. Ils portent des spartiates, des babouches ou tout autres chaussures adaptées au climat désertique. De plus, femmes ou hommes se parent de nombreux bijoux et de tatouages, colorés ou non, réalisés à l'aide d'une encre fabriquée exclusivement à Erimos. Chaque personne apporte ensuite une touche personnelle à son habillement. Ce Peuple n'impose aucune règle vestimentaire et laisse libre cours à la personnalité de ses habitants. Cependant, il est très facile de repérer un Voyageur par sa tenue singulière, mais aussi par sa couleur de peau, de halée à noire.

Politique

Ouverts d'esprit, les Voyageurs pratiquent différentes activités comme artisan, potier, joaillier, artiste, forgeron, voyant, couturier, philosophe, guérisseur et sûrement bien d'autres. Leur panel de métiers est extrêmement large et il n'existe aucune restriction dessus. Chacun pratique l'emploi qui lui plaît, du moment qu'il aide la communauté. A vrai dire, personne ne sait vraiment comment est hiérarchisée, voire organisée, cette troupe désertique. Apparemment, tout est fondé sur le vivre ensemble et l'esprit de partage. Les femmes et les hommes sont sur le même pied d'égalité et être l'un ou l'autre ne détermine en rien une vie future. Il n'y a pas de réelle "politique", puisqu'il n'existe aucun chef ou représentant, aucune loi écrite, aucunes archives, aucune justice nationale, aucune armée encadrée, rien de comparable à tous les autres pays de Pandore. Pour autant, peu de conflits internes éclatent et tout différend est réglé à l'amiable. En réalité, les Voyageurs sont ordonnés d'une manière singulière, très proche de l'anarchie.

Mentalité

Ils ont tendance à ramasser les égarés tout au long de leur déplacement. Ils récupèrent les aventuriers, mais ne font rien de plus que les nourrir, les loger et les accueillir, le temps d'atteindre la frontière. Néanmoins, ce Peuple mystérieux est distant et peu bavard avec les inconnus, dont il se méfie. Par ailleurs, entre eux, ils n'utilisent que leur dialecte, incompréhensible pour quiconque n'est pas Voyageur ou n'a pas passé des heures à tenter de la déchiffrer. Leur langue est complexe et quelques Voyageurs seulement connaissent le langage universel de Pandore. De plus, cette communauté est certainement la plus diversifiée sur le plan des personnalités et façons de penser, qui parviennent cependant à coexister. Les Voyageurs sont réputés pour contenir le plus grand nombre d'Assassins de Pandore. Beaucoup de ceux qui parcourent les autres régions de Pandore sont des Voyageurs. Chaque membre de la tribu sait donc se battre, monter à cheval, à dos de dromadaire et parfois à dos de Lion Suzerain, et excelle au tir à l'arc et au maniement de la cimeterre. Des Voyageurs pourront aussi bien piller que s'en prendre aux esclavagistes, en lançant des assauts contre eux afin de libérer les prisonniers. Très attachés aux valeurs de liberté et respect, le pire des affronts pour eux est celui de saccager le désert ou un campement. Là, tous les Voyageurs sont unanimes et répondront par les armes, pour éradiquer l'ennemi jusqu'au dernier. Comme dit le dicton : « Méfiez-vous de l'eau qui dort. »

Les Guerres Obscures

Le Fléau est apparu pour la première fois dans le Désert d'Erimos et c'est donc sur le territoire des Voyageurs que ce sanglant conflit a commencé. Ils ont dès le début tenté de résister à cet envahisseur qu'ils voyaient d'un très mauvais œil. Unissant les campements pour être plus forts et mener des assauts plus forts, ils luttèrent de mieux qu'ils purent. Hélas, les Voyageurs essuyèrent de nombreuses pertes et à ce jour, on ne sait combien d'entre eux sont tombés sous les coups de l'armée du Fléau. Lors de l'arrivée des forces extérieures, notamment Awarennor et Shoan, les Voyageurs affaiblis n'ont pas chercher à s'allier à eux. Une fois que le gros des Forces Obscures eurent dépassés leurs dunes, ils ne quittèrent pas leur pays pour s'allier à l'Empire et Royaume. Pourquoi ? Impossible de le savoir. Peut-être leurs morts étaient-ils trop nombreux, peut-être ne souhaitaient-ils pas rejoindre ce combat groupé, peut-être avaient-ils trop à faire dans leur pays souillé et encore déchiré.
Néanmoins, les répercutions de cette non-action, additionnée à leur réputation mondiale, entraînèrent un rejet et une méfiance accrue des autres Pandoriens à l'égard des Voyageurs. Certains sont devenus si réticents au point de souhaiter leur mort.

Les Voyageurs par-delà Erimos

Ces lecteurs d'étoiles sont peu appréciés des Pandoriens et les dires nourrissent les mythes à leur sujet. Dans beaucoup d'ouvrages, on les décrit comme des silhouettes brumeuses, voilées par un turban. Ils sont à cheval, ou sur le dos d'étranges créatures, et apparaissent dans un nuage de poussière. Ces cavaliers soufflent leur adversaire, avant de disparaître sans laisser de trace. Ne dit-on pas qu'il y a toujours « le calme après la tempête » ? Les Voyageurs sont probablement le calme et la tempête en même temps. Ils ne sont que des mirages pour les enfants, ceux que l'on voit comme des Hommes fascinants, au regard énigmatique et aux agissements imprévisibles. Leur arme de prédilection, la cimeterre, accentue leur côté barbare et sans foi, ni loi. On raconte qu'ils seraient "l'esprit du désert", bien que d'autres légendes déclarent qu'Erimos a sa propre Entité, vue et connue de nombreux Voyageurs. Ces nomades semblent indifférents quant à leur image au-delà d'Erimos. Ils n'ont aucune raison de déclarer la guerre à quiconque, si rien ne leur est fait. Ils aiment vivre paisiblement dans leur désert, qu'ils chérissent et écoutent avec attention. Terre Mère, Royaume des Sables, Empire du Vent, Désert Eternel et encore bien d'autres, les Voyageurs lui donnent mille et un surnoms. Ils sont et seront, à jamais, ceux qui connaissent cette immense étendue mieux que le plus aguerri des explorateurs. Passages secrets, vents, tempêtes, animaux, dangers, élixirs ou encore paysages mouvant, les Voyageurs "savent" Erimos dans ses moindres coins et recoins. Si les vents bougent les dunes et transforment le désert à chaque nouvelle journée, qu'importe, ils seront toujours se retrouver et regagner leur campement.

Ainsi, les Voyageurs sont mystérieux et méconnus. Leur musique, leurs mœurs et leur danse sont propres à leur environnement. Les sonorités d'instruments improbables les rendent aussi attirants qu'étonnants. Certes, ce Peuple vit un peu dans sa bulle, une bulle qu'on aimerait parfois mieux connaître, et une insouciance méprisée de certains. Cependant, il renferme en lui des historiens et conteurs singuliers, qui seront vous emporter dans les histoires des mille et une nuits. Ecoutez le crépitement du feu de camp, levez les yeux vers les cieux étoilés qui vous dominent... Vous êtes au cœur d'Erimos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pandorehistory.forumactif.com/t20-zarfell-eriawyn-l-homme
 
[Peuple] Les Voyageurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Feu Carlo Desinor disait les Haitiens Ce peuple à refaire
» QUE VAUT UN PEUPLE SANS MEMOIRE COLLECTIVE?
» Par Mario Barthelot la victoire du peuple
» Quel peuple terrien pour arda?
» Les drúedain et le peuple de Haleth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pandore History :: Zone d'arrivée :: Contexte :: Encyclopédie de Pandore-
Sauter vers: